Lettres: Ce n'est pas dans le sac!

Voilà plus de deux semaines qu'il traîne devant chez moi des piles de boîtes de carton, qui avaient été déposées là en vue d'être ramassées pour le recyclage. Or cela fait trois fois que les employés du recyclage en question passent devant la pile sans y toucher; et, bien sûr, les éboueurs font pareil (pour eux, cela fait six collectes).

J'ai appelé deux fois à la Ville pour me plaindre. On m'a répondu que le recyclage se chargeait uniquement de vider les bacs verts et que les éboueurs ne ramassaient pas le carton, puisque c'est une matière recyclable. Inutile de spécifier que personne n'est venu à la suite de mes deux appels... Jusqu'à quand durera cette farce? Nous payons pour des services que nous ne recevons que partiellement. En effet, si personne ne veut ramasser cet amoncellement de boîtes (qui depuis le temps a pris les allures d'un tas de rebuts à moitié décomposés), devrai-je finir par le faire moi-même? Quand je ne fais pas mon travail, personne ne vient le faire à ma place!

Je suis complètement découragée par l'apathie des employés du service municipal et par la loi du moindre effort qui régit notre société. Après cela, qu'ils viennent réclamer des augmentations de salaire et s'étonnent que la population ne les appuie pas!

Un petit effort collectif pour apprendre à réfléchir et à prendre conscience des conséquences de ses actes ou manquements?

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.