Lettres: Bravo au PQ

J'aimerais féliciter les membres du Parti québécois pour leur désir de défaite. L'acharnement qu'ils mettent à miner la crédibilité de leur chef avant les élections et l'énergie qu'ils dépensent à s'assurer que jamais André Boisclair ne gagnera méritent mention.

Avant même d'avoir vu leur chef à l'oeuvre là où ça compte (en élections), ils lui ont déjà tourné le dos. Il faut aussi noter la solidarité dont les membres du PQ font preuve envers leur chef alors que celui-ci est dans la tourmente. Ils devraient s'inspirer des membres du Parti libéral, qui avaient fait front commun derrière leur chef alors que tout semblait au plus mal il y a deux ans.

Les militants du PQ souhaitent le départ d'André Boisclair. Excellente idée! Pourquoi ne pas troquer une possible défaite avec un chef chancelant pour une défaite assurée alors que le parti sera sans tête? Et après, nous pourrons critiquer son immaturité d'avoir quitté la barre du PQ à la veille d'élections. Des gens doutent de la capacité et de la maturité d'André Boisclair pour diriger le Québec. Je doute de la capacité et de la maturité des militants du PQ à élire un gouvernement crédible qui créera un pays.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.