Lettres: Que faire ?

Le Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat vient de rendre son rapport à l'Organisation des nations unies. Une pluie de chiffres s'abat sur nous, comme un ouragan: émissions de gaz à effet de serre, réchauffement du climat, précipitations intensifiées, élévation du niveau des mers, etc. Nous sommes en pleine crise environnementale, il n'y a guère que quelques irréductibles assoiffés de pétrole qui n'en sont pas conscients.

Le reste de la planète est au courant. Et puis, que faire? Attendre patiemment la fin des annonces publicitaires et écouter le prochain bulletin de nouvelles? Demander un sondage pour savoir si on se sent préoccupé «un peu, beaucoup, pas du tout» par la situation? Proposer une émission-débat d'experts qui nous diront «oui, non, mais peut-être»?

Se pourrait-il qu'on se décide enfin à mettre le doigt sur le problème qu'on ne veut pas voir? Surconsommation, dépendance énergétique, logique du profit à tout prix, recherche de la croissance économique infinie... L'humanité décidera-t-elle d'user de ce qu'elle a de plus profond, sa créativité, pour sortir de cette impasse et remettre l'économie à sa place (un moyen et non une finalité), valoriser la justice sociale (qui passe par la distribution équitable des richesses déjà présentes et suffisantes) et se rappeler que la planète a des limites et que ni le développement durable ni le progrès ne guériront les maux de la Terre? J'ose croire que oui. Et cela prendra l'effort de tout un chacun, maintenant, ici.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.