Lettres: La crédibilité du sondeur

Comme Josée Boileau, dans son éditorial intitulé «Le vrai québécois», j'ai été sidéré de voir un sondeur ridiculiser publiquement, pour un auditoire de gens d'affaires, les réponses données par les jeunes Québécois à ses questions.

Il me semble que la maison CROP vient de perdre beaucoup de crédibilité en s'en prenant ainsi à une population dont elle prétend analyser les tendances. Quel vent de panique souffle donc sur la rue Saint-Jacques? L'idéologie néolibérale perdrait-elle le terrain qu'on voulait tant lui offrir, au moment même où on commence à voir l'étendue des cadeaux faits par l'État au secteur privé, notamment dans le système de santé?