Lettres: Que Boisclair reste au PQ!

En tant qu'indépendantiste, nous devrions arrêter de sous-estimer le chef du PQ, André Boisclair, en le traitant de tous les noms. Même s'il agit parfois en clown, s'il a fait des erreurs de jeunesse, s'il affiche ouvertement son homosexualité, s'il se moque de Bush ou de Harper, ça ne l'empêche pas du tout d'être un bon politicien, lui qui a fait de bons coups en politique, par exemple l'imposition d'un moratoire sur les porcheries, ce qui a exigé beaucoup de courage de sa part.

De plus, M. Boisclair a imposé un moratoire sur les barrage situés sur de petites rivières. Les libéraux, soumis à la pression des lobbys, ont fait tomber ces deux moratoires qui servaient à protéger l'environnement. Voilà une preuve que M. Boisclair était un bon ministre de l'Environnement, soucieux de l'avenir du Québec.

Maintenant qu'il est chef de l'opposition, il a une fois de plus fait preuve de sagesse et de maturité lorsqu'il a attendu 24 heures avant de se prononcer sur la motion portant sur la reconnaissance de la nation québécoise. L'expérience de M. Boisclair montre qu'il évolue bien en politique et reste ouvert d'esprit. Sa meilleure qualité est bien celle d'être un personnage rassembleur. Grâce à lui, Pierre Curzi s'est présenté, justement pour défendre cette idée de partage des pouvoirs.

Je ne veux pas que M. Boisclair démissionne, qu'il parte ou qu'il soit expulsé de son parti. Au contraire, et je ne suis pas la seule de cet avis, je veux qu'il reste!

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.