Lettres: Un crime contre l'humanité?

Un sondage récent mené par le Collège des médecins de famille du Canada indiquait qu'un Québécois sur trois n'a pas de médecin de famille et qu'au total cinq millions de Canadiens sont dans la même situation.

Alors que nos gouvernements nous disent investir des milliards dans les services de santé nous avons peine à imaginer où va cet argent. Quelques statistiques: en 1997 les facultés de médecines du Canada formaient 1751 médecins, 1765 en 2005 — quel progrès!

En 2004, le Canada comptait 189 médecins pour 100 000 habitants. Comparez ça à 430 au Massachusetts et 390 dans l'État de New York; le Canada arrive au 47e rang si on le compare aux États américains. Autre point de comparaison: Cuba compte pas moins de 590 médecins pour 100 000 habitants.

Et il y a plus. Des 62 935 médecins actifs au Canada, 15 070 ont été formés à l'étranger. Un véritable scandale. Au lieu de former un nombre suffisant de médecins, le Canada en importe des milliers formés dans les pays en développement qui en ont pourtant tant besoin. Exemples: 111 de nos médecins ont été formés en Haïti, 588 en Égypte, 2034 en Afrique du Sud.

Qui est responsable de cet état de fait? Le gouvernement fédéral, nos gouvernements provinciaux, les collèges de médecins, les statisticiens, les électeurs? Il est important de découvrir où se situe le problème et d'y remédier au plus tôt. La santé des millions de Canadiens en dépend. Ne pas agir pour soigner notre monde constitue un véritable crime contre l'humanité.

***
Gilles Marleau
Orléans, le 10 novembre 2006

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.