Lettres: La formule juste

Lettre à Louis Bernard - Comme toujours, Louis, tu as trouvé la formule juste. S'attendre à ce que les gens d'Ottawa concèdent que le Québec est une nation, c'est leur demander d'avouer que la Terre est ronde.

Mais il me semble qu'il manquait une dimension à ton affaire. Est-ce que tu ne devrais pas en toucher un mot aux Boisclair, Duceppe, Landry et autres? Ils ont l'air de penser qu'on n'est pas au courant que la Terre est ronde, qu'on tient absolument à ce qu'ils mènent une croisade pour que les Harper, Ignatieff, Dion et compagnie nous disent ce qu'on est pas mal nombreux à savoir déjà. Voudraient-ils par hasard nous faire dire dans un référendum que la Terre est ronde? Ne vaudrait-il pas mieux qu'ils s'occupent du vrai pays qui existe, qui manifeste déjà de grands signes d'excellente tenue et qui fournit un lieu en masse disponible pour élargir l'espace de cette souveraineté populaire qui devrait précéder celle de l'État? Nationalistes canadiens comme nationalistes québécois, c'est concédé: la Terre est ronde. Maintenant, comme diraient nos voisins du Sud et au risque d'en scandaliser plusieurs: «Now, can we get on with it?»

***

André Larocque, Le 2 novembre 2006