Lettres: Les rivières arnaquées

Nous sommes des jeunes de 9 à 11 ans du club Mond'Ami. Nous sommes inquiets au sujet des rivières du Québec. Nous aussi aimerions faire du canot quand nous serons grands, et nous avons peur qu'il n'y ait plus de rivières sauvages.

Manon Blanchet, députée provinciale du comté de Crémazie

Nous aimerions admirer des chutes plutôt que de voir des barrages partout.

Les petits barrages privés ou autres, ce n'est pas très bon. Nous n'en avons pas besoin: ils ne produisent presque pas d'électricité. Ils détruisent les paysages alors que plein de gens y vont. De toute façon, nous gaspillons beaucoup d'énergie: il suffirait de moins gaspiller. Nous avons plutôt besoin de faire du sport. C'est la meilleure façon de dépenser de l'énergie.

Nous pensions peut-être faire une grève pour les plages. Nous avons plutôt décidé d'adopter la rivière Rouge car elle est tout près, et nous pourrons aller la voir, mais nous voulons que toutes les rivières soient protégées. Votre gouvernement veut les harnacher. Nous avions compris «arnaquer»... et nous avions bien compris!