Lettres: Le dessin ou la lecture?

Au moment même où le gouvernement Harper décide de sabrer dans le programme d'alphabétisation et d'acquisition de compétences de base chez les adultes peu scolarisés (compression de 17,7 millions), et ce, malgré de faramineux surplus budgétaires, on organise à Montréal la journée d'alphabétisation «Lire, c'est grandir».

Eh oui, nous en sommes toujours là... Encore une fois, la cohérence de nos dirigeants est tout sauf à l'ordre du jour. C'est à en perdre son latin. Voilà qui en dit long sur les valeurs de ce gouvernement, plus prompt à investir dans nos forces militaires que dans le savoir des citoyens, les premiers (comme toujours) à écoper lors des exercices financiers pour le moins discutables parce que plus idéologiques que logiques. Tout ça est terriblement honteux et rebutant. Dorénavant, devrons-nous faire des dessins pour nous faire comprendre de ce gouvernement?

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.