Lettres: Chassez le naturel...

Les conservateurs de Stephen Harper avaient promis, lors des élections, un gouvernement transparent et une gestion empreinte d'éthique. Mais les nouvelles révélations au sujet du lobbying des grandes entreprises auprès du gouvernement fédéral actuel nous remémorent les agissements et les conflits d'intérêts du gouvernement conservateur de Brian Mulroney.

Cependant, une chose demeure limpide: malgré les prétentions d'un nouveau style de gouverne de la part des conservateurs, qui se prétend éthique et ouvert à M. et Mme Tout-le-monde, les récentes allégations nous démontrent que ce parti n'a rien perdu de ses mauvaises habitudes. Les liens étroits des conservateurs avec l'élite économique ne se sont pas évanouis malgré les beaux discours d'honnêteté du chef de gouvernement.

De plus, en coupant les liens avec les médias en général, le premier ministre Harper agit en contradiction avec ses proclamations d'un gouvernement transparent. Ne pas se soumettre aux questions des journalistes ne fait que prouver que cette administration a des choses à cacher, car sinon, elle répondrait sans sourciller aux interrogations des médias. En fait, chassez le naturel, et il revient au galop...

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.