Lettres: «Le Canada d'abord»...

Pendant que le Québec se remet de sa fête nationale et se prépare pour les vacances, le ministre de la Défense, Gordon O'Connor, fait une tournée canadienne, de base militaire en base militaire pour annoncer la bonne nouvelle.

Quinze milliards pour les forces armées. Achat de 1500 véhicules conçus expressément à des fins militaires et de 800 véhicules commerciaux spécialement adaptés pour l'armée. Achat de trois navires de soutien interarmées. Achat de 16 hélicoptères militaires. La suite viendra.

Quinze milliards!

Des réactions? Des commentaires? Très peu. Le déséquilibre fiscal nous fait gémir un peu, mais sans plus. C'est l'été, tout le monde est dehors. Loin des soucis, de l'actualité, des décisions politiques.

En fait, le timing est bon, M. Harper.

Car déjà le souvenir de l'Afghanistan s'est enfoncé dans nos mémoires. Mais nos soldats y sont toujours, et quelque chose a changé: il n'y sont plus pour une mission de paix, mais bien pour une mission de guerre pour la paix.

Tandis que le peuple est sous le soleil, il y a des poignées de mains qui se serrent. Des poignées de mains internationales. Le Canada s'arme un peu plus. Ce qui ne lui donne guère plus de poids à l'échelle mondiale, mais le geste reste le même.

Le Canada s'en va-t-en guerre! On ne nous le dira jamais comme ça, toutefois, on nous parlera de terroristes, de sécurité et de défense nationale.

Mais peu importe les prétextes patriotiques qu'on nous présentera, actuellement, dans la stratosphère gouvernementale des politiques étrangères du Canada, les moyens s'accroissent et l'attitude change.

Sur le site Internet des forces armées canadiennes on retrouve l'annonce de tous les derniers investissements militaires sous le titre «Le Canada d'abord».

Nous étions trois devant l'écran. Tous entre 20 et 30 ans. Sans un mot, on s'échangea quelques regards plutôt ternes, puis on cracha par terre, chacun notre tour. Il s'agissait du mot avenir qui nous roulait sur la langue.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.