Lettres: Stratégie libérale

Il n'est pas surprenant que le gouvernement Charest cherche actuellement à rendre plus efficace sa stratégie médiatique. Sa principale faiblesse sur ce plan vient de deux causes majeures.

D'abord sa difficulté à convaincre ses bureaucrates de partager les valeurs qu'il représente et de les faire collaborer fidèlement à leur mise en oeuvre. Cette situation se traduit dans des actions qui compromettent le processus de communication interne lequel se répercute sur l'image projetée par son équipe ministérielle. Elle donne conséquemment l'impression de l'absence de leadership. Car la chose est bien connue chez ceux qui ont côtoyé les officines du pouvoir; une forte proportion de fonctionnaires, et ce, aux plus hauts niveaux de l'administration ne partagent pas le credo libéral. Elle continue de croire à la doctrine contraire et par les moyens à sa disposition, se fait le défenseur du modèle que l'on sait. Modèle qui est par ailleurs intimement lié à la cause souverainiste. Cette culture s'exprime non seulement par la stratégie du bâton dans les roues de la machine, mais dans certaines formes d'activisme pratiquées dans le cadre syndical.

Quant à la deuxième cause, elle réside dans le fait qu'il est naturel pour ces résistants de s'allier aux porteurs de mauvaises nouvelles que sont les gens des médias. Cette classe cousine qui partage souvent les mêmes intérêts idéologiques et corporatifs, constitue en somme le contre-pouvoir. Or, depuis McLuhan on sait que le média est le message. Le pouvoir réel appartient donc aux fabricants d'images. Or, même en reconnaissant que l'équipe Charest, est travailleuse et dévouée à la cause pour laquelle elle a été élue, elle n'a pas, répétons-le, dans ses rangs suffisamment de ces personnalités fortes qui savent pratiquer l'art de la parole et capable de surmonter de tels obstacles. Un art qui a marqué de façon exceptionnelle la culture politique québécoise sous les gouvernements péquistes. Devant une telle situation, il ne faut donc pas se surprendre que le premier ministre cherche une stratégie capable de contrer les multiples distorsions véhiculées par les faiseurs d'images et de mystification.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.