Lettres: Liberté d'expression?

Il faut vraiment avoir non pas du culot mais un sac sur la tête pour prétendre que caricaturer Mahomet, c'est défendre la liberté d'expression.

Quel courage! Alors que les États-Unis assassinent hommes, femmes et enfants musulmans avec leurs bombes de toutes sortes, dont celles au phosphore, au nom de leur dieu et de leur civilisation chrétienne, pour faire prétendument découvrir aux peuples arabes les vertus de leur démocratie, aucun de ces directeurs de journaux tant épris de liberté d'expression n'ose affirmer que l'Occident est en train de mener un véritable holocauste musulman.

Imaginons un instant le contraire: les armées de l'Irak, du Pakistan et de la Palestine envahissent le Danemark sans l'autorisation des Nations unies et sous le prétexte que le Danemark possède des armes de destruction massive. Tout cela dans le but officiel de les libérer de leur civilisation décadente et de toute évidence inférieure, tout en se cachant bien de dire que ce qui les intéresse au premier plan, c'est le pétrole danois et sa nappe phréatique. Fort de cette supériorité et de cette coalition qui permet toutes les exactions, un caricaturiste irakien ose présenter une caricature de la reine du Danemark sodomisée par un crucifix. Tous les journaux arabes la publient, tandis que des intellectuels et des hommes d'État arabes les appuient au nom de la liberté d'expression. Y a-t-il un problème pour les humiliés danois? Ou encore imaginons d'autres caricatures: un rabbin armé d'un bazooka et assassinant des milliers de Palestiniens. Parlerait-on d'antisémitisme primaire?

Ces caricatures sont peut-être primaires, mais elles viennent précédées par des décennies d'humiliations, d'abus et de martyres. L'Occident ne peut plus se permettre de blesser ainsi les corps et les âmes des peuples arabes.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.