Lettres: Caricatures brûlées, nos libertés menacées

L'islam manifeste sa colère dans les rues du monde pour quelques dérisoires dessins, qui témoignent du courage de leurs auteurs, la suite des choses nous le démontre bien. Malheureusement, cette intolérance et cette hystérie religieuses ne sont pas des faits isolés ou nouveaux.

Parlez-en à Salman Rushdie ou souvenez-vous des nombreuses morts au dernier pèlerinage de La Mecque devant la pierre noire sacrée. Quand avez-vous vu pareils débordements à Rome ou à Nazareth? Je n'ai pas de préjugés favorables aux religions, dont l'islam m'apparaît être une des pires. La rectitude politique qui étouffe notre société veut que toutes les croyances soient également respectables; le respect se mérite et, dans ce cas-ci, ce n'est pas gagné en ce qui me concerne.

Qui est Mahomet, l'intouchable, le prophète fondateur de l'islam? Un chef de guerre qui a bataillé tout le reste de sa vie après avoir fondé sa religion pour l'imposer par le sabre à la péninsule arabique entière. Ajoutons à son palmarès le massacre des juifs de Médine en 630. Bien des chrétiens ont commis des massacres au cours de l'histoire, mais Jésus n'était pas un chef de guerre.

N'oublions pas qu'il a fait de la guerre sainte un des cinq piliers de l'islam, le djiad, c'est son nom, n'est pas une invention de Khomeny. Le djiad c'est la guerre aux infidèles jusqu'à ce qu'ils se soient tous convertis. L'islam, une religion d'amour, comme le dit le cliché? Le combat, c'est de pouvoir dire haut et fort ce que j'écris dans ma société qui est censée être libre, démocratique, pluraliste et laïque, sans être censuré, sans me cacher ou être intimidé. L'islam ne reconnaît pas la séparation de la religion et de l'État, tout découle de là, les régimes autocratiques et des sociétés figées dans un carcan. L'islam est sacré, immuable et ne peut être remis en cause, c'est la parole de Dieu! Remarquez que cela peut être aussi le fait de certains intégristes chrétiens. De nombreux musulmans réclament ici des locaux de prière dans les institutions d'enseignement et d'autres choses aussi, leur religion doit rester dans la sphère de leur vie privée uniquement. Nous cédons le plus souvent, pensez-vous que vous auriez droit à une chapelle en Arabie saoudite?

L'islam modéré existe? On ne l'entend guère, il aurait peur de ses frères radicaux, je les comprendrais de craindre. Quand je vois des femmes se convertir à l'islam et choisir d'aliéner leurs droits, là je ne comprends plus. Des manifestants brûlent des caricatures, Hitler brûlait des livres, avec lui aussi on a préconisé des arrangements raisonnables, vous connaissez la suite, nous y avons tous perdu. La liberté d'expression ne peut souffrir aucun compromis, quand l'intolérance religieuse avance, la liberté recule. À nous de conserver nos droits!

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.