Libre opinion: Bassin Peel, un rendez-vous avec la croissance

À titre d'organisateurs du Salon international de l'auto de Montréal, nous nous sommes sentis interpellés par le projet de centre de foires prévu dans le cadre du complexe de divertissement de Loto-Québec au bassin Peel. À notre avis, la réalisation de ce centre de foires constitue un élément essentiel pour l'essor de l'économie et du tourisme montréalais.

D'emblée, il faut dire que la construction d'un nouveau centre de foires n'entraîne pas nécessairement le transfert vers le bassin Peel de tous les salons, expositions ou événements se tenant actuellement à la Place Bonaventure. Cette infrastructure est importante et, pour plusieurs événements, l'espace actuel s'avère suffisant et convient parfaitement à leurs

besoins.

L'objet d'un nouveau centre de foires n'est donc pas de remplacer les infrastructures existantes mais plutôt de les compléter en attirant à Montréal de nouveaux événements et en permettant aux événements actuels de se déployer à leur plein potentiel.

En ce qui nous concerne, le transfert de notre événement au Palais des congrès a représenté un grand succès jusqu'à maintenant, mais il est en même temps évident qu'à long terme, si nous désirons demeurer concurrentiels sur la scène internationale, nous ne pourrons pas nous permettre de présenter un salon dont la superficie est la moitié de celui de Toronto. Nous aurons donc éventuellement besoin de plus grandes installations.

L'objectif minimal pour la réalisation d'un nouveau centre de foires est 2011, et ce ne sera certes pas trop tôt pour nous.

Comme le Spectrum et le Centre Bell!

L'argument qui nous est servi par les opposants au projet est comparable à celui d'un artiste qui se produirait actuellement au Spectrum (salle de 900 places) en disant que, parce que cette salle lui convient bien, nous n'avons pas besoin d'un Centre Bell à Montréal. Et tant pis pour les Rolling Stones et les U2 de ce monde!

D'ailleurs, dans une problématique similaire à celle du centre de foires, on remarquera que les propriétaires de salles de spectacles se sont prononcés pour la construction d'une nouvelle salle de spectacles de 2500 places au Complexe de divertissement du bassin Peel.

Pour ce qui est de la question du transport et de l'accessibilité de ce site, il importe de mentionner que le bassin Peel est justement l'endroit le plus près du centre-ville pour y aménager un centre de foires.

De plus, ce territoire est présentement inoccupé et les terrains y sont contaminés. Ce nouveau pôle récréotouristique complétera un lien essentiel entre le Vieux-Montréal, le Vieux-Port, la Cité du multimédia et le centre-ville de Montréal. Plusieurs scénarios de transport sont étudiés, mais il est clair que cette question sera examinée tant dans le projet de Loto-Québec que dans celui de la revitalisation du havre de Montréal!

Pour toutes ces raisons, nous joignons notre voix à celle des membres de la Coalition d'appui au complexe de divertissement du bassin Peel pour réclamer avec eux la réalisation d'un nouveau centre de foires.

Montréal doit diversifier son offre pour permettre à des salons tels que le nôtre de se développer à leur plein potentiel, sans oublier les nombreuses retombées économiques et touristiques qu'un tel centre de foires engendrera pour l'ensemble de la communauté.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.