Lettres: Le politicien se doit d'être à l'écoute

M. Duceppe veut éclaircir les raisons de la vague bleue dans la région de Québec? Pour ce faire, il devrait être un peu plus à l'écoute d'une politique proche de ses concitoyens, au lieu d'encourager un système de «copinage» aveugle qui n'aura pour conséquence que de l'éloigner toujours un peu plus des demandes des Québécois.

Le cas du député Bernard Cleary est un exemple fort éloquent. Le député, qui se représentait dans la circonscription de Louis-St-Laurent, avait depuis longtemps perdu la confiance de ses électeurs. D'ailleurs, les sondages le plaçaient dans une posture très vulnérable, risquant même de perdre son siège. On apprenait alors par certains médias que Robert Miller, son responsable de bureau, avait entrepris, avant la longue période de la campagne électorale, des démarches pour briguer son poste, mais qu'il avait dû abandonner prématurément ses prétentions devant l'obstination du chef bloquiste à remettre en cause son appui à M. Cleary. Ce dernier clamait à qui voulait l'entendre que cet affront était une véritable trahison de la part de son responsable de bureau. Aujourd'hui, M. Cleary a perdu sa circonscription, et M. Duceppe, un député à la Chambre des communes.

Tous les individus qui composent une société démocratique sont en droit de briguer un poste de représentant au sein des différents paliers de gouvernance, qu'ils soient responsables de bureau ou commis voyageurs. Quelles que soient les raisons qui ont poussé M. Miller à vouloir prendre la place de M. Cleary, le Bloc québécois n'aurait tout simplement pas dû cacher l'affaire, mais s'enquérir des motivations d'une telle désaffection. La politique, M. Duceppe, n'est pas une question d'appuis, mais d'écoute. Souhaitons que les conditions de cette défaite soient l'un de vos premiers éclaircissements.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.