Face-à-face des chefs: des échanges révélateurs

Le face-à-face des chefs, diffusé mercredi sur les ondes de TVA, s’est avéré fort utile pour saisir les positions et valeurs des quatre principaux leaders. Ces deux heures d’échanges, pour l’essentiel cordiaux et respectueux, ont révélé une certaine incompréhension des formations fédéralistes à l’égard de la singularité du Québec.

À tour de rôle, Justin Trudeau, Jagmeet Singh et Andrew Scheer ont reproché au chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, de chercher la chicane, d’alimenter les divisions, voire de diluer le pouvoir politique du Québec au sein de la Confédération.

En pareilles circonstances, l’épouvantail de la souveraineté n’est jamais bien loin, alors que M. Blanchet n’en fait même pas un thème central de sa campagne. Empruntant la voie tracée par François Legault lors des élections québécoises d’octobre 2018, Yves-François Blanchet défend ni plus ni moins les intérêts de la nation québécoise à l’intérieur d’un semblant de Canada uni.

Personne n’est assez dupe pour imaginer un seul instant que la relance de la marche vers le grand soir passe par un plan visant à semer la zizanie aux Communes. Le Bloc s’emploie plutôt à défendre la singularité du Québec, une société distincte par ses aspirations, ses institutions et ses valeurs progressistes. Il est toujours étonnant de constater que ces formations politiques faisant la promotion du multiculturalisme et de la diversité ne le comprennent pas et qu’elles soient toujours aussi tièdes lorsque le Québec affirme sa différence.

C’est faire une bien mauvaise lecture de la situation politique actuelle que de conclure que le Québec veut jouer l’empêcheur de tourner en rond.

Évidemment, tous les chefs ne sont pas égaux dans leur compréhension partielle de la réalité québécoise. De l’avortement à l’environnement, le chef conservateur Andrew Scheer est sans contredit l’homme politique qui a paru le plus déphasé par rapport au Québec. Personne n’est dupe de sa valse-hésitation au sujet de l’avortement. Même s’il n’a jamais voulu répondre aux questions à ce sujet lors du débat, il s’est révélé comme un pro-vie de placard. D’ailleurs, il a fini par le reconnaître jeudi, mais ce fut trop tard pour dissiper l’impression qu’il avait quelque chose à cacher. M. Scheer ne relancera pas le débat sur l’avortement, mais il permettra le vote libre des députés de sa formation. Cette position ferait honneur aux représentants de la droite conservatrice américaine, mais elle n’impressionne guère vue d’ici.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

22 commentaires
  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 4 octobre 2019 06 h 27

    … de RIEN ?!?

    « Il est toujours étonnant de constater que ces formations politiques faisant la promotion du multiculturalisme et de la diversité ne le comprennent pas et qu’elles soient toujours aussi tièdes lorsque le Québec affirme sa différence. » (Brian Myles, Le Devoir)

    Possible, mais ce genre d’étonnement n’étonne personne !

    Le jour où ces Formations, incluant le BQ, valoriseront l’Indépendance du Québec du Canada (« ce » pays si loin et si proche de nulle part), l’étonnement sera COMBLÉ !

    En attendant ce jour, d’aucune surprise étonnante ?!?, ce questionnement :

    Pourquoi voter et s’étonner pour et …

    … de RIEN ?!? - 4 oct 2019 -

  • Raynald Rouette - Abonné 4 octobre 2019 07 h 11

    Le Québec et le ROC deux mondes bien distincts


    Le fils Trudeau ne fait que perpétuer l’oeuvre de son père c’est-à-dire une politique négationniste et de deconstruction du QUÉBEC comme société (nation) distincte par rapport au reste du Canada.

    En ce qui concerne les deux autres chefs de partis, l’ignorance de l’histoire ou la mauvaise foi ne laisse place à aucun doute.

    De façon remarquable, Yves-Francois Blanchet a réussi à mettre les pendules à l’heure. Cela fait 37 ans qu’elles sont détraquées au Canada à l’initiative de Trudeau père.

    • Cyril Dionne - Abonné 4 octobre 2019 09 h 28

      Le Québec et le ROC sont bien deux mondes distincts ayant à peu rien en commun à part de partager des latitudes et des longitudes. Mais ce qui est fascinant dans tout cela, c’est le double discours des fédéralistes. Lorsqu’ils sont au Québec, ils se disent tous en amour avec la langue française et les Québécois, mais au ROC, c’est tout le contraire.

      Un des plus hypocrites est certainement Jagmeet Singh. C’est le même, lorsqu’il était député démocrate à Queenspark (Ontario), qui s’est objecté à l’enseignement de l’éducation sexuelle dans les écoles publiques ontariennes à cause de ses croyances religieuses. Faut le faire et être membre du parti néodémocrate de l’Ontario en même temps. En fait, il est plus extrémiste en ce qui concerne la religion qu’Andrew Sheer, mais en plus hypocrite.

      En parlant d’hypocrite, il y a notre cher Justin qui se dit catholique et personnellement contre l’avortement. Voici ce qu’il a dit en 2011 lors d’une visite à une école catholique à Peterborough : « Trudeau a ajouté que ni lui ni son père ne voyaient d'incohérence entre les droits des gais et des lesbiennes, par exemple, et les principes du catholicisme. Il note qu'il est personnellement très opposé à l'avortement, mais pense toujours que personne ne peut dire à une femme ce qu'elle doit faire de son corps ». Franchement, c’est la même position que M. Sheer.

      En parlant encore d’hypocrite, l’épisode de deux avions pour notre petit bambin, est-ce qu’il y a quelque chose de plus sournois que cela? Sa réplique, il paie pour des indulgences (crédits) environnementales parce qu’il est riche et il peut le faire. Trudeau est un millionnaire totalement déconnecté de la réalité québécoise. Combien de belles images cachent souvent des vices réels pour notre Justin Bieber de la politique, et ceci du « black face » à sa grande opposition pour l’avortement en passant par les pipelines qui sont selon lui, vertes ? Le sage est modéré par frugalité, le fourbe l'est par hypocrisie.

  • Pierre Rousseau - Abonné 4 octobre 2019 08 h 03

    La ligne de parti

    Ce qui avantage un peu le Bloc c'est la ligne de parti que les autres candidats doivent suivre. Ils ne sont pas libres de représenter la spécificité du Québec quand ils sont les députés des partis traditionnels; on leur dit comment voter et ils doivent le faire. Il ne faut pas défier la ligne de parti car il y a des « conséquences » comme le disait M. Wernick, l'ancien greffier du Conseil privé quand il a sermonné Mme Wilson Raybould au sujet de son refus de se plier aux « demandes » du Premier Ministre...

    Le PM sortant, Justin Trudeau prétend bien représenter le Québec mais quand on analyse sa performance ces dernières 4 années, force est de constater qu'il n'a pas vraiment compris la spécificité du Québec. Il a surtout été le Premier Ministre de l'industrie et des oligarques, bien loin du Québec, surtout si on considère l'achat du pipeline Trans Mountain. Un PM québécois chez les libéraux ou les conservateurs n'a jamais été une garantie de représenter la spécificité du Québec, bien au contraire.

    • Claude Bariteau - Abonné 5 octobre 2019 08 h 12

      Je ne pense pas que les deux Trudeau ainet fait autre chose que de mettre le Québec dans leur poche arrière de leur pentalon pour se promener au Canada en disant qu'ils l'ont fait pour recréer un pays, leur Canada, qui a toujours procédé en ayant le Québec dans leur poche arrière pour dire qu'il faille faire du Canada un pays qui peut exister si le Québec est bien contrôlé.

  • Claude Saint-Jarre - Abonné 4 octobre 2019 08 h 10

    Sujets de sa Majesté

    Personne ne parle du fait que nous sommes sujets de la Reine... et des conséquences sur l'exercice de la citoyenneté. Hier j'ai assisté à un débat sur l'environnement dans Pierre Boucher-¨Patriotes-Verchères. Cest cinq sujets n'ont pas été discutés et les trois questions permises au public ( sic, en 4 ans, quelle démocratie!) ne les touchaient pas: l'autosuffisance alilmentaire, la fabrication locale avec des matériaux locaux, protéger 25% de la forêt boréale et la prévention du cancer.( la forêt peut y aider selon le livre: Shinrin Yoku, l'art et la science des bains de forêt.;rappelons-nous que le cancer est très répandu.) L'autre sujet non discuté est l'épidémie de maladies chroniques causée par la dégradation de l'environnement et ses incidences sur la boursuflure du système de santé.( cette épîdémie est expliquée dans le livre: Toxique Planète.) Un thème tabou c'est la perte des prêts aux provinces par la Banque Centrale sans intérêts, pour les remplacer par des prêts par des banques privées avec intérêts. Cela s'est passé en 1974 sans consultations, unilatéralement et la conséquence est la montée de la dette Canadienne et provinciales, radicalement élevée.

    • Claude Saint-Jarre - Abonné 4 octobre 2019 09 h 07

      désolé pour mes fautes de frappe non vérifiées!

  • Bernard LEIFFET - Abonné 4 octobre 2019 08 h 13

    Est-ce que l'avortement ou non va sauver la planète?

    L'attitude des chefs de partis à TVA n'a pas révolutionné le monde, c'était du réchauffé : il fallait, comme aux dernières élections, noircir Andrew Sheer et les Consersateurs! La tactite est la même, non pas tous pour un, mais tous contre un! Bref, ce n'est pas ainsi que l'on a aura un portrait plus juste de chacun d'eux Ainsi, Justin Trudeau qui ne savait que pousser le conservateur dans ses derniers retranchements, en a profité pour que ses magouilles ne fiurent pas étalées au grand public! Ses mensonges, ses magouilles contre la Procureure, etc, n'ont même pas été mis sur le tapis, comme quoi, débat ou pas, la vérité n'était pas au rendez-vous! Quant à ses deux avions ce ne sont que des « peanuts » par rapport au reste alimenté par les mieux nantis du pays et pour lesquels il lutte contre les autres, surtout contre les francophones du Québec, en ayant le support des anglophones du même endroit. Bref, ils sont partout, dans l'ombre ou non, à le supporter!
    La liste est longue des points importants qui n'ont pas été discutés en profondeur, comme celui de l'Environnement. À part sa plantation de deux milliards d'arbres qui vont prendre des décennies avant d'arriver à mâturité, il sera déjà trop tard! Mais j'oubliais qu'il ne doit pas connaître grand chose de la forêt, si ce n'est que de faire de la figuration dans un canot pour amuser la galerie et dont la photo a tourné en boucle, comme d'habitude!
    Enfin, je trouverais plus utile de vérifier en direct la culture française du trio Trudeau, Sheer et Shing, eux qui ont de la difficulté à parler le français et qui déclarent que le Bloc québécois est inutile à Ottawa! Sur quelle planète sont-ils?