Afghanistan - Après le combat

Après tant d'années, tant de morts et de blessés, du côté canadien comme du côté afghan, il est troublant de constater que la présence militaire canadienne en Afghanistan se résume en un mot: stagnation. Depuis le tout premier envoi de troupes par un gouvernement libéral en 2001 jusqu'à aujourd'hui, alors que la mission de combat tire à sa fin, le questionnement n'a jamais cessé. Qu'avons-nous réellement apporté à ce pays?

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .

2 commentaires
  • Jacques Morissette - Inscrit 5 juin 2011 15 h 56

    M. Harper et l'école.

    M. Harper et l'école, vous n'y pensez pas. Lui qui n'a jamais dit un mot des livres que Yann Martel lui a envoyé au 15 jours, une centaine de livres. Pour M. harper, je pense que l'armée en Afghanistan était un faire valoir tout simplement.

    Pour que l'Afghanistan change, il aurait fallu idéalement que des enfants soient amenés ici pendant quelques années, assez longtemps pour leur faire prendre conscience qu'il existe autre chose que la façon afghane de voir la vie.

    Des gens qui vivent dans une culture donnée sont très liés psychologiquement à cette culture. La meilleure façon de les en sortir, c'est de les amener voir ailleurs comment les choses se passent. J'ai bien dit "idéalement".

  • Monsieur Pogo - Inscrit 7 juin 2011 10 h 33

    Beignets à gogo

    << Qu'avons-nous réellement apporté à ce pays ? >>

    Un ''Tim Hortons''