Arrestations en Turquie - La division

Il y a deux jours, la police turque a menotté une quarantaine de généraux et amiraux. Hier, elle a poursuivi son opération de nettoyage en emprisonnant près d'une dizaine de hauts gradés, dont certains étaient dans l'armée active. Cette ribambelle d'inculpations est en fait une addition aux deux cents personnes, dont des journalistes ou de simples opposants au Parti justice et paix (AKP) actuellement au pouvoir, écrouées en 2007. Toutes sont accusées d'avoir concocté un coup d'État qui aurait permis aux gradés de reprendre le pouvoir.

Les coups de filet de ces derniers jours confirment, comme si besoin était, qu'entre le gouvernement islamiste et l'armée la guerre est de moins en moins sourde. D'autant qu'au cours des récents mois, le premier ministre Recep Erdogan s'est employé à réduire l'influence d'un corps militaire si puissant et si riche qu'il est un État dans l'État, ne ratant pas une occasion de marteler qu'il est, davantage que le gouvernement, le gardien sourcilleux de la laïcité de la Turquie.

Il y a peu, Erdogan et son ministre de la Justice ont fait un geste propre à aiguiser la colère des gradés, la susceptibilité des soldats. De quoi s'agit-il? Ils ont décrété que les tribunaux civils pouvaient désormais juger l'artilleur, l'aviateur, l'adjudant. Auparavant, histoire d'obtenir son billet d'entrée dans l'Union européenne (UE), Erdogan et ses alliés ont pris des décisions, arrêté des politiques, qui ont eu pour conséquence une réduction du pré carré sur lequel les généraux régnaient sans partage. Quoi d'autre? Le premier ministre s'est promis d'amender la Constitution du pays que les officiers avaient composé il y a 30 ans de cela avec la subjectivité ou les privilèges que cela suppose.

On fait l'impasse sur d'autres mesures pour mieux avancer que l'inclination de l'armée pour le renversement de l'AKP était évidemment plus marquée ces derniers mois qu'en 2002 lorsque cette formation politique a été portée au pouvoir. Toujours est-il, selon la version des procureurs, que des amiraux et leurs collègues souhaitaient renvoyer l'AKP dans les câbles en provoquant un conflit avec la Grèce voisine et honnie, tout en favorisant une escalade de la guerre contre les indépendantistes kurdes.

Bien évidemment, cette histoire est empreinte de flou. Les partis d'opposition n'ont pas manqué de souligner que le ministère de la Justice estime les personnes emprisonnées ces jours-ci coupables d'un complot dessiné en 2003. Et alors? Il y a trois ans, 200 individus, on le répète, ont été regroupés derrière les barreaux pour avoir composé le menu du coup d'État. Plusieurs d'entre eux n'ont toujours pas été jugés. Certains d'entre eux étaient de simples adversaires politiques d'Erdogan. Bien des élus ont donc beau jeu de remettre en cause la crédibilité du procureur général de la Turquie. Et comme ils se font entendre au sein de la population, il y a fort à parier que les divisions au sein de celle-ci vont aller s'exacerbant.
3 commentaires
  • Huguette Marchand - Inscrite 25 février 2010 08 h 31

    Arrestation en Turquie / horreur

    Voilà une preuve concrète de la belle diplomatie Islamique.....

    Tous les jours nous constatons avec effroi, que plus une population musulmane augmente en nombre dans un pays, plus la radicalité s'installe.

    Il y a 20 environ, il y avait 20% de Chrétiens en Turquie et voilà que maintenant , il en reste moins de 1%

    Alors ? Quand nos gouvernements réagiront-ils face à cette menace terrible, qui est un véritable fléau ? Serait-il déjà trop tard?

    Il faut sortir de notre inconscience et lutter très fort pour que l'être humain garde ou retrouve sa dignité . ce qui n'existe pas dans l'Islam.

    Ce serait la plus grande erreur de L'UE si un jour la Turquie était intégrée à l'Europe.

  • charlemagne - Inscrit 25 février 2010 08 h 57

    La TURQUIE ISLAMISTE

    Bonjour le Québec
    ici la France
    Pour avoir été plusieurs fois en Turquie j'ai vu ce pays se transformer depuis huit années et s'islamiser pour avoir depuis quatre années un gouvernement hypocrite de musulmans dangereux
    Une ville comme BURSA que j'ai connue il y a dix années ,a présent toutes les femmes sont voilées même la Burka,la ville ne respire plus
    Les Germains ont compris que ce pays avait viré de bord avec 12 millions de Turcs en Allemagne
    quant a nous Français nous ne voulons pas de ces personnages qui n'ont rien a voir avec l'Europe,MUSTAPHA KEMAL le grand de la laïcité a disparu malheureusement
    Gardez vous bien des Islamistes en France nous subissons 10 millions de Maghrébins
    à bientôt
    charlemagne

  • Marie-France Legault - Inscrit 25 février 2010 15 h 16

    Les intégristes dangereux.

    Ici en Amérique, au Québec, on est d'une naïveté désarmante. Tout le monde il est beau et gentil.

    Les québécois ne font plsu d'enfants, les islamistes en font...il faut que ce soit des garçons en priorité. Les femmes islamistes sont des machines à fabriquer des enfants.

    Donc dans quelques années ils seront supérieurs à nous en nombre, prendront les postes clés et nous domineront avec leur religion passéiste, et inuste envers la femme qu'ils considèrent INFÉRIEURE...même si ces fanatiques ont eu une FEMME pour mère...ils la méprisent...

    ILs son déjà dominé l'Europe, leur objectif c'est l'Amérique...