Long courrier

La vie de château britannique

«Nous voulons aller en Grande-Bretagne au printemps et vivre la campagne à travers les châteaux. Est-il possible de trouver des formules bed and breakfast dans certaines de ces demeures?»

J. Lacombe, Montréal

La Grande-Bretagne regorge de châteaux qui, comme en France, n'ont pas le choix d'ouvrir leurs portes à la visite occasionnelle, qu'elle soit courte (visite guidée) ou un plus statique (séjour). Si vous optez pour la formule bed and breakfast, les tarifs pratiqués sont plus élevés en château qu'en demeure familiale. On parle plus ici de guest house.

J'en connais deux qui sont à louer à la semaine... D'abord, Saddell Castle, à Kintyre. Construit en 1508 et propriété de la famille des Campbell depuis plus de quatre siècles, il a conservé intacts de nombreux vestiges de son passé de forteresse: remparts ceinturant le toit, plancher amovible faisant place à un trou béant qui retenait prisonniers les visiteurs indésirables.

À l'intérieur, boiseries, plafonds décorés ou cabinets aménagés dans l'épaisseur des murs semblent être le décor idéal pour un congrès de fantômes. Au pied de l'édifice, une étroite cour pavée ouvre directement sur Saddell Bay, une plage de sable blanc encore sauvage, bordée par une forêt dense. À partir de 979 £ par semaine. www.landmarktrust.org.uk.

Et il y a le The Pineapple à Dunmore. Un ananas épanoui en pleine campagne écossaise? Nos amis scottish pratiquent la différence artistique, comme en témoigne cette maison d'été construite en 1761 et surmontée d'un dôme en forme d'anana. Le quatrième comte de Dunmore, à la fin de sa mission en tant que gouverneur de Virginie, décida d'annoncer son retour chez lui en s'inspirant de la coutume en pratique chez les marins locaux, qui consistait à poser un ananas sur sa boîte aux lettres pour signifier son retour. Mais au lieu de l'habituel ananas végétal, l'homme fit ériger un imposant dôme en pierre sur la structure classique de sa maison de plain-pied.

La demeure, rachetée en 1973 par le National Trust, a été entièrement restaurée, avec un mobilier classique. L'immense jardin situé à distance de l'édifice, selon la tradition écossaise, a été ouvert au public.

Privilège supplémentaire pour les locataires: le jardin privatif, accolé à l'arrière de la maison et agrémenté de quelques marches qui mènent à l'agréable salon installé dans le dôme. À partir de 365 £ par semaine. www.landmarktrust.org.uk.

Bonnes adresses

«J'ai lu avec intérêt votre chronique du 19 novembre dernier, dans laquelle vous répondiez aux hésitations et appréhensions de Martine Allard, qui projette de visiter l'Argentine en janvier prochain. J'ai eu la chance de sillonner l'Argentine en novembre 2004, appréciant mon séjour au plus haut point. Sans prétention aucune, j'ai pensé ajouter quelques renseignements supplémentaires qui pourraient être utiles à Mme Allard.

«D'abord, il existe une agence de voyages incontournable à Buenos Aires: Equinoxe (http://www.equinoxe.com.ar/index%202.html). Equinoxe est dirigée par un jeune Français entouré d'une équipe très efficace et dynamique. On propose toutes sortes de services d'un bon rapport qualité-prix. Equinoxe est située au 384 Callao (angle Corrientes), 3e étage, bureau 8, à Buenos Aires. % 43 71 50 50, 43 72 63 12 (télécopieur).

«On peut communiquer en français avec Lisa Denis, du Service réceptif français (ldenis@equinoxe.com.ar) ou à l'adresse générale (contact@equinoxe.com.ar).

«En ce qui concerne les guides de voyages, j'estime que le Footprint Argentina (anglais) et Le Guide du Routard Argentine se complètent à merveille. Dépendant du budget et du temps dont on dispose, il est bon de savoir que l'Argentine est desservie par un réseau de bus couvrant le pays entier. Ils sont en général sûrs et confortables, avec un service à bord hors pair: repas chauds, vin, etc.

«Voyager en bus peut représenter une économie de 80 % par rapport au tarif aérien exigé pour un trajet équivalent. Par exemple, la liaison Buenos Aires-Iguazu (1500 kilomètres) revient à 90 $CAN. Pour connaître les tarifs des bus: http://www.plataforma10.com. Hôtels à Buenos Aires: http://buenos.aires.hotelguide.net/data/h100189.htm Renseignements touristiques sur l'Argentine: www.liveargentina.com.

«La route no 7 qui va de Buenos Aires, via Mendoza, jusqu'à Santiago du Chili, vaut vraiment le déplacement: l'une des plus belles du monde. Les Andes et les paysages sont somptueux.

«En outre, Mendoza, en plus d'être un ville de vignobles, est située non loin du mont Aconcagua, le plus haut sommet des deux Amériques (6959 mètres), et du Puente del Inca. Sites d'intérêt: http://www.parquesnacionales.gov.ar, www.mendoza.com, www.mt-aconcagua.com. Les chûtes d'Iguazu: http://www.iguazuargentina.com. La région des lacs avec le fameux lac Nahuel Huapi et San Carlos de Bariloche: www.bariloche.com.ar.

«Il y a quelque temps, Alvaro Abos, écivain argentin, a écrit un article dans le journal Clarin (repris dans le Courrier international) qui rend très bien l'atmosphère de Buenos Aires, plus spécifiquement de la plaza San Martin et environs: http://www.courrierinternational.com/voyage/voyage_resultat.asp?fpy_id=10.»

Michel Gagnon, Montréal

À suivre

Les forfaits de l'hôtel Vogue, que le magazine Travel&Leisure a consacré meilleur hôtel à Montréal. Les couples vraiment en amour ou voulant le redevenir ont la possibilité de vivre «Un petit déjeuner chez Tiffany's toujours très Vogue», un forfait comprenant la nuit dans une des chambres les plus luxueuses de l'hôtel, lit à baldaquin à la clé.

La nuit peut se conjuguer à travers des couettes et oreillers en duvet, avec comme point de mire la salle de bains en marbre et bain tourbillon à l'avenant. Petit-déjeuner romantique dans la chambre et, en guise de porte-bonheur, l'incontournable bracelet en argent Tiffany's déposé dans un plateau.

Et comme cadeau de Noël, l'hôtel propose un forfait «Romance à la Vogue», qui comprend une nuit dans une chambre de luxe, une bouteille de champagne et des fraises, un dîner aux chandelles pour deux, servi dans l'intimité de la chambre, un petit-déjeuner romantique au lit, de sproduits douceur pour le bain et le stationnement avec service de voiturier.

À celles et ceux pour qui romantisme est synonyme de famille réunie, notons que les enfants de moins de 18 ans séjournent gratuitement dans une chambre lorsqu'ils sont accompagnés de leurs parents. Des menus spéciaux pour enfants sont disponibles à la chambre et un sac d'accueil les attend à la réception. Télé à écran plat dans la salle de bains, lits roulants et parcs pour enfants sont également disponibles.

Et si l'amour en famille signifie accompagnement à quatre pattes, le Loews accepte dans certaines chambres le port du chien et du chat, avec menu pour pitou et minou selon l'humeur, ainsi qu'une couette d'accueil et autres divertissements. % (514) 285-5555, www.loewshotels.com.

À lire, voir, écouter
- Dans le numéro de novembre de Géo: «Le monde à table», un document réalisé par Peter Menzel qui a photographié pendant deux ans les différentes familles du monde devant les aliments qu'elles consomment en une semaine. Un tour du monde des tables exceptionnel.
- Pour découvrir un site consacré au tourisme durable, http://www.echoway.org est celui des sentiers du touriste responsable. Adresses à travers le monde, conseils et courrier des lecteurs, voyager propre, promotion du tourisme solidaire et écologique monté par les locaux, etc. Inspirant.

Écrivez à lkiefer@ledevoir.ca

À voir en vidéo