Santé: La roue de fortune

Je trouve que 2005 est un beau chiffre, encore plein de zéros, ce qui ouvre tellement de possibilités. C'est rond, ça tourne. Je vous la souhaite bien bonne pour votre santé, maintenant que vous savez que manger comme un végétarien et bouger comme un Olympien non seulement vous procurent une belle vie mais vous débarrassent de ce méchant cholestérol qui s'agrippe aux parois de vos artères, source de tant de maladies débilitantes. Bonne santé, donc, pour cette année qui s'annonce.

Je vous vois sceptiques... Ne boudez pas votre plaisir, elle ne peut pas être complètement mauvaise, cette année qui commence. Allons plutôt faire une balade dans nos têtes pour contempler l'année qui vient.

Rien ne s'accomplit qui n'ait d'abord été rêvé, imaginé, désiré. Examinons cette idée: ce qui existe dans le monde physique existe d'abord dans les pensées et les sentiments, les avancées en médecine ou en science aussi bien que vos réalisations professionnelles ou personnelles. Est-ce acceptable pour vous? En effet, les implications sont grandes, et si vous croyez que c'est de la pensée magique....

C'est ici que je dois parler de la pensée positive, cette voie empruntée par les gens qui cherchent une nouvelle spiritualité, une façon d'être en santé qui passe par le mental et l'attitude. Parfois, la pensée positive a des airs de pensée magique, cette manière de croire qu'en pensant à quelque chose, elle arrivera, sans faire d'efforts ou sans agir en ce sens.

Les gens qui contestent la pensée positive diront qu'elle ne tient pas compte de la réalité. Nier la réalité, faire de nos jugements conscients un tabou leur donne un plus grand pouvoir que de les reconnaître, les accepter pour ce qu'ils sont: une vison fermée de la vie. La pensée positive est une remise en perspective. Elle permettra, pour qui veut suivre les traces d'Émile Coué, de contrer tout ce qu'on se dit qui nous tape sur la tête et nous rapetisse.

Peut-être ne connaissez-vous pas le pharmacien français Émile Coué? Il est considéré comme le père de la pensée positive. Convaincu des effets de l'imagination dans le développement des maladies, il avait mis au point une méthode qu'il appelait l'autosuggestion consciente et qui est restée célèbre par cette maxime: «De jour en jour, à tout point de vue, je vais de mieux en mieux.» Il demandait de répéter chaque jour ce mantra, sans y croire, uniquement pour réajuster le mental. On peut trouver ses écrits chez Marabout, c'est encore très lu. La programmation neurolinguistique serait peut-être la manière plus «scientifique» d'en parler aujourd'hui.

Alors, plutôt que de prendre des (bonnes) résolutions — les pensums de notre morale prête à porter —, les auteurs de recettes mentales pour le mieux-être suggèrent d'écrire ce qu'on désire. Il s'agit d'en faire la liste, sincèrement: ce sera notre roue de fortune. Commencer ainsi l'année en mettant au clair ce qu'on souhaite vivre et réaliser au cours des prochains mois, c'est déjà mettre en marche l'espoir! Les gens d'affaires le font pour leur entreprise, les stratèges militaires le font pour leurs guerres. Si, donc, on peut le faire socialement, pourquoi ne le ferait-on pas pour soi? Notre vie ne vaut quand même pas moins qu'une planif fiscale, et s'en remettre au hasard ou au destin, si c'est de la souplesse, c'est aussi un peu de la paresse, et puis, si ce n'est pas vous qui décidez, vous êtes victime des autres, vous ne vous attendrez pas à nos bravos...

Il me semble pourtant que plus on est intelligent, plus la roue de fortune est un exercice difficile. La tour de contrôle rationnelle nie l'intuitif, le désir est encadré de justifications. Ce n'est pas dans l'orgueil de notre génie qu'on peut se confier nos rêves: ça prend un peu d'humilité. Mais je connais un intelligent ou deux qui pourraient planifier rationnellement leurs désirs en leur donnant toutes sortes d'autres noms.

Mais procédons avec notre jeu du jour, c'est fête, amusons-nous! Notre roue de fortune ne sera pas cette lame du tarot ni ce jeu de hasard mais notre création. On y sépare sa vie en secteurs, comme vous voulez: travail, santé, famille, vie sociale, vacances, spiritualité, forme physique, selon ses préoccupations. On y inscrit au présent ce qu'on réalisera pendant l'année. J'ai trouvé l'idée dans le livre de Catherine Ponder (Les Lois dynamiques de la prospérité), mais c'est farci de divin, une vraie catéchèse, je ne vous dis pas! Il faut dire que Ponder est elle-même ministre du culte dans une église de Californie. C'est d'ailleurs ce qui est le plus agaçant: le prêchi-prêcha de la vérité trouvée, la marche à suivre pour se sauver, alors qu'il y a toujours, par ailleurs, de bonnes idées, des concepts intéressants. Comme cette roue de fortune, exercice plus difficile qu'il n'y paraît.

Première constatation: les limites que nous nous imposons. Tel désir est irréaliste, tel autre impossible. Il y a les désirs tabous, qui ne franchiront pas la conscience mais qui continueront de nous hanter, comme des Pacman qui nous grignotent sans qu'on les voie. Il y a des désirs dont il faudra se convaincre qu'on les mérite. Ah! Le mérite... une récompense. Quel drôle de concept, quelle infantilisation! Et, tout de suite, réaliser ce qu'on pense de soi, les jugements qu'on porte sur soi, la peur de ne pas être à la hauteur et tous ces empêcheurs de potentiels qu'on entretient comme un précieux héritage! Et puis, avouez donc que vous voulez des dents plus blanches: vous prendrez les moyens au lieu d'y penser tout le temps!

Ce jeu devient alors démarche, ajustements, recherche d'harmonie. Et s'il est une chose que l'on espère, c'est la sérénité qui en découle, et je vous la souhaite.

***
- Coué: http://www.methodecoue.com.
- La programmation neurolinguistique: http://www.nlpinfo.com.

***

Livres reçus
- Les Ressuscités, C. Kerdellant et E. Meyer, Flammarion, 38 $. Se projeter dans l'avenir, c'est se maintenir dans le monde des vivants: les auteurs l'illustrent par de nombreux exemples de cas.
- À chacun son yoga, Vilma Lalvani, Éditions Solar. Les mouvements sont clairement illustrés.

vallieca@hotmail.com