Technologie: Le matériel d'occasion prend du galon

En ce 4 septembre 1998, l'autre Dumais déclarait que, avec l'arrivée de machines de plus en plus puissantes, un jour arriverait où les consommateurs délaisseraient les appareils neufs et favoriseraient plutôt la réutilisation d'appareils considérés désuets par d'autres.

Depuis ce temps, bien de l'eau a coulé sous les ponts, et la prédiction de mon homonyme ne s'est pas tout à fait réalisée. Avec des prix qui n'ont de cesse de diminuer, les consommateurs ont plutôt opté pour des machines neuves, bardées des tout derniers périphériques.

Toutefois, il semble bien que, aujourd'hui, la vision de mon collègue se soit réalisée.

En effet, plusieurs grandes entreprises ainsi que les différents ordres de gouvernement renouvellent leurs parcs d'ordinateurs ou sont à la veille de réinvestir massivement en ce domaine. Or on constate que ce réinvestissement s'accompagne de la création d'un nouveau type de marché: celui de la revente de matériel informatique d'occasion. Depuis plus d'un an, les entreprises se spécialisant dans le rachat et la revente d'ordinateurs que l'ont dit désuets ne cessent de naître.

Pour la plupart le fait d'un seul homme-orchestre, à la fois propriétaire, acheteur, vendeur, technicien, ces micro-entreprises proposent aux consommateurs des ordinateurs achetés en lot de 20, 30, 50 ou 100 machines. Les plus consciencieux inspectent et testent ces ordinateurs et cannibalisent ceux qui n'ont aucun espoir de trouver de nouveaux maîtres afin d'offrir à leur clientèle un appareil fonctionnel accompagné d'une petite garantie.

Idéal pour des applications de tous les jours

Consistant principalement en des ordinateurs de type PIII, ces machines sont la plupart du temps acquises par des personnes à la recherche d'un deuxième ou d'un troisième ordinateur pour la maison. Les personnes à faible revenu qui ne veulent aucunement être laissées sur le bas-côté de l'inforoute comptent aussi parmi la clientèle type de ce genre de commerce.

Soyons réalistes: ces ordinateurs ne sont surtout pas destinés aux mordus de jeux vidéo. En effet, les toutes dernières générations de jeux sur PC demandent énormément de ressources matérielles afin d'offrir une expérience satisfaisante. Amateurs du dernier Quake, passez votre chemin et ne réclamez rien. Toutefois, ces appareils sont parfaits pour qui veut y installer Windows 2000 ou XP, les suites bureautiques les plus connues, les applications Internet de l'heure et même, des jeux récents. Un jeu comme Syberia II par exemple s'y sent parfaitement à l'aise.

Et que dire de celui qui recherche un ou plusieurs ordinateurs afin d'y installer le système d'exploitation Linux? Ce sont des machines parfaites à tous points de vue. Linux et les logiciels libres les plus populaires turbinent sur ces appareils sans coup férir.

Insertion sociale

Mais quelles sont ces entreprises de recyclage? La plus connue de ces sociétés travaillant dans la récupération et le recyclage d'ordinateurs est sans contredit Insertech Angus, une entreprise d'insertion sociale dont nous avons parlé à quelques reprises dans ces pages. Depuis son ouverture, Intertech Angus offre à des jeunes adultes aux prises avec des difficultés la chance de se prendre en main et d'apprendre un métier afin de réintégrer le marché du travail. Selon Insertech, 90 % des participants à ce programme reviennent sur le marché du travail ou, mieux encore, reprennent leurs études.

Chez Insertech, on trouve tout autant des ordinateurs d'occasion, des PII et des PII, que des appareils neufs. Les machines d'occasion sont complètes, c'est-à-dire qu'elles intègrent l'ordinateur lui-même, la mémoire vive, un disque dur, le clavier et la souris, les cartes réseau, son et vidéo, un lecteur CD et le système d'exploitation. Il ne reste qu'à ajouter un écran à cet ensemble pour aussitôt commencer à s'en servir.

Comme je le mentionnais ci-dessus, il existe aussi plusieurs petites micro-entreprises qui profitent de ce nouveau filon. Contrairement à Insertech qui est une entreprise bien établie, ces petites sociétés naissent et disparaissent au fil des mois.

Séparer le bon grain de l'ivraie

Alors, comment séparer le bon grain de l'ivraie et trouver celles qui offriront un appareil à prix compétitif en bon état de marche? Dans ce cas-là, rien ne vaut le bon vieux bouche à oreille. Par exemple, plusieurs de mes connaissances m'ont récemment parlé d'Orustech, un petit revendeur établi au nord de Montréal, qui propose majoritairement des ordinateurs de marque renommée, comme Dell, Compaq et IBM, à des prix plus que compétitifs en plus d'offrir un service après-vente honnête.

Contrairement à certains autres de ces «one man show», Orustech ne vend qu'avec une facture et, selon mes connaissances qui y retournent régulièrement, son proprio ne fait pas de difficulté avec une machine dont une des composantes fait défaut. Et tout comme Insertech, il offre une garantie de 30 jours sur les appareils vendus. Pour m'être rendu sur place, je peux vous dire que le local ne paie pas de mine, mais, après discussion, l'homme-orchestre semble compétent.

En cherchant un peu sur la Toile et en fréquentant certains sites de petites annonces en ligne, vous trouverez plusieurs autres de ces commerçants qui offrent leurs produits et services. Quelques petits trucs? Avant de conclure un achat, exigez une facture avec une garantie écrite, n'hésitez pas à demander à tester les appareils que vous désirez acquérir avant de quitter le commerce, renseignez-vous auprès de vos amis et de vos connaissance afin d'en savoir un peu plus sur la réputation dudit commerce. Une visite des forums de discussions locaux sur la technologie est aussi un incontournable, car c'est un endroit où la plupart du temps règne l'entraide entre internautes. N'ayez pas peur de vous renseigner et de demander des références sur les différents commerces de recyclage.

Pour qui désire un appareil fiable, performant et honnête, et qui doit composer avec un budget lilliputien, l'achat d'un ordinateur recyclé permet d'économiser des centaines de dollars sur celui d'un neuf. De même, les familles qui souhaitent acquérir un second ou un troisième appareil ont tout intérêt elles aussi à regarder du côté d'entreprises comme Insertech Angus ou Orustech. Nul doute qu'elles y trouveront un produit correspondant exactement à leurs attentes.

mdumais@ledevoir.com

À voir en vidéo