Technologie: Fiction, croyez-vous? Pas si vite...

L'histoire que vous allez lire est directement et en grande partie inspirée d'un de ces courriels humoristiques qui envahissent quotidiennement nos boîtes aux lettres électroniques. Nous l'avons simplement étoffé. Comme pour la plupart de ces envois, impossible de savoir qui l'a vraiment rédigé. Si son auteur se reconnaît, qu'il se manifeste, son «oeuvre de prospective» recevra les hommages et la reconnaissance qui lui sont dus. Bien que ce texte soit humoristique, les avancées de la technologie rendent cette histoire possible dans un avenir prochain. À nous de décider quel monde nous voulons laisser à nos enfants.

Nous sommes en 2026, dans la nouvelle république du Haut-Canada. Internet est chose du passé, un nouveau réseau international à très haute vitesse contrôlé par le holding Péladeau/Turner le remplace. Les petits commerces ont disparu et ont fait place à de grands conglomérats qui contrôlent la quasi-totalité du commerce international, national et local. La planète est dorénavant passée à l'ère de communications instantanées et de l'omniprésence des technologies. Les puces intelligentes sont partout, et le Grand Frère bienveillant s'assure dorénavant du bonheur des habitants de la Terre. Seuls les crypto-écologistes réfugiés dans les nouveaux territoires habitables situés au nord du cercle polaire, dirigés par le prophète Louis-Gilles 1er, résistent encore et toujours à son envahissement par la grande Toile planétaire.

Restaurant: «Resto Pizza Nationale Monsata, bonsoir.»

Client: «Bonjour, c'est pour commander et faire livrer s'il vous plaît.»

Restaurant: «Avec plaisir, Monsieur. Puis-je avoir votre NIPN?»

Client: «Mon numéro d'identification personnel national? Patientez un instant... Voilà, c'est le KL6022-19931203-578912».

Restaurant: «Merci. Je me présente: je suis le système de prise de commande automatisé HAL7000. Vous pouvez m'appeler Albert. Selon votre NIPN, vous être monsieur Karl Lemieux. Pouvons-nous prendre quelques secondes pour actualiser votre fiche client? Vous résidez bien au 3456, boulevard Parizeau, à Saint-Janvier, et votre numéro de téléphone personnel mobile est le 450-555-1212? Quant à votre numéro de téléphone professionnel au ministère de l'Agriculture biologique, c'est le 514-666-1111. C'est bien ça?»

Client: «Oui!»

Restaurant: «Le système de GPS universel Galileo-USA Tech m'indique que êtes en moment dans un autre lieu que votre résidence personnelle. Selon toute vraisemblance, si on en croit la position transmise par votre implant personnel RFID 2000, combinée à la fiche de vos connaissances, vous seriez en ce moment au domicile de mademoiselle Véronique Lupien, votre supérieure immédiate. Sachant qu'il est actuellement 23h36 et que, normalement, vous voyagez en train de banlieue, et que le dernier départ est à 0h45, nous ne pourrons vous livrer au domicile de mademoiselle Lupien que si vous nous envoyez un numéro d'autorisation SMS encrypté à partir de votre portable en précisant le code suivant GHF457H34.»

Client: «Bon, je le fais immédiatement. Mais comme ça, en passant, d'où tenez-vous tous ces détails?»

Restaurant: «Monsieur, depuis la mise en place du nouveau système de croisement national de bases de données, il nous est facile d'accéder à cette information. Tout commerçant peut y accéder en versant une redevance de 0,75 % de ses recettes au gouvernement.»

Pas bon pour la santé

Client: «Ah bon! Je voudrais une pizza jamaïcaine.»

Restaurant: «Désolé monsieur, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée.»

Client: «Comment ça?»

Restaurant: «Votre contrat d'assurance maladie public/privé vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé. Selon votre dossier médical, vous souffrez d'hypertension due au stress ainsi que d'un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs mentionnées dans votre contrat numéro XMX-452367. D'ailleurs, votre implant personnel nous indique que votre coeur bat à une vitesse supérieure à la normale et que votre tension est plus élevée que d'habitude. D'autre part, en consultant le dossier de mademoiselle Lupien, je constate qu'elle a été traitée il y a un mois de cela pour des ulcères. Vous comprendrez alors que les piments ultra-forts génétiquement modifiés de la pizza jamaïcaine sont fortement déconseillés. Toutefois, si vous persistez à vouloir commander cette pizza, je devrai mettre une note au dossier, et la société qui vous assure risque d'appliquer une surprime.»

Client: «Que me proposez-vous alors?»

Restaurant: «Je vous suggère notre Pizza du Plateau allégée au yaourt de soja et au fromage écrémé. Selon le système, vous allez tous les deux l'adorer».

Client: «Qu'est-ce qui vous fait croire que nous allons aimer cette pizza?»

Restaurant: «Monsieur Lemieux, vous avez consulté les Recettes gourmandes au soja de la mère Gingras à la bibliothèque municipale de Saint-Janvier la semaine dernière. Quant à mademoiselle Lupien, elle a lu avec attention durant 17 minutes 24 secondes les recettes de fabrication de fromage sans gras sur le site Plateausardises, à la suite d'une recherche sur le moteur GAMI [ndlr: Google-Apple-Microsoft-IBM]. D'où la suggestion du système.»

Une décharge

Client: «Bon d'accord. Nous disons donc une pizza du Plateau, format 16 pouces.»

Restaurant: «Je suis désolé, Monsieur Lemieux, mais comme vous êtes actuellement traité par Vicodax-300 pour votre hypertension, que vous prenez aussi à l'occasion du Viagra super-puissant et que mademoiselle Lupien prend depuis un mois du Zinovicil et que la pizza contient, selon la législation en vigueur, de la farine enrichie au Xinophasil à raison de 0,5 gramme pour 250 grammes de pâte, il y a un risque mineur, mais bien réel, de nausées et d'autres effets secondaires si vous consommez le modèle 16 pouces en moins de 8 minutes 42 secondes. Votre contrat nous interdit donc de vous livrer cette pizza à moins que vous nous signiez une décharge et que nous appliquions la surprime. Par contre, le système me donne le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle 14 pouces. Nous inscrivons aussi une note à votre dossier médical pour que votre médecin traitant revoie votre prescription lors de votre prochain rendez-vous dans trois ans.»

Client: «Bon, alors allons-y pour le modèle 14 pouces. J'insère ma puce de crédit dans mon portable.»

Restaurant: «Je suis désolé, Monsieur, mais je crains que vous ne soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de crédit VISA dépasse en ce moment la limite permise. De plus, nos relevés GPS indiquent que vous avez laissé votre puce American Express à la maison.»

Client: «D'accord, alors le temps que le livreur sonne à la porte, j'irai chercher de l'argent comptant au guichet du dépanneur de l'immeuble.»

Restaurant: «Ça ne marchera pas non plus, Monsieur, vous avez dépassé votre plafond de retrait journalier en payant vos comptes de téléphonie et de télévision senso-matricielle à Quebecor-CNN ce matin. De plus, je vous signale amicalement que votre facture de consommation de musique et de films numérisés GAMI est en souffrance depuis 13 jours.»

Client: «Écoutez, cessez de consulter le système. Contentez-vous de m'envoyer la pizza en question. J'aurai le liquide. Combien de temps cela va-t-il prendre?»

Restaurant: «Vous avez raison, Monsieur, le solde bancaire de mademoiselle Lupien lui permettra aisément de régler la facture. Dites-lui cependant que le lecteur biométrique du guichet est en panne et qu'elle devra entrer deux fois son NIPN et son mot de passe. Compte tenu des délais liés aux contrôles de qualité et à la température extérieure, votre pizza sera chez vous dans environ 48 minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner 10 minutes en venant la chercher, mais transporter une pizza en moto est pour le moins risqué.»

Pas le temps

Client: «Comment diable pouvez-vous savoir que j'ai une moto?»

Restaurant: «Nos relevés indiquent qu'exceptionnellement vous n'avez pas pris le train de banlieue ce matin. De plus, votre automobile est actuellement en réparation chez votre concessionnaire. L'auto de votre conjointe est actuellement stationnée à votre résidence. Par contre, votre moto est en bon état et elle est actuellement dans le garage intérieur du domicile de mademoiselle Lupien. Par ailleurs, j'attire votre attention sur le fait que votre batterie électrique est quasiment déchargée. Il semble que vous ayez oublié encore une fois de brancher votre moto. De plus, si vous attendez encore 12 minutes, vous pourrez vous servir de votre moto en toute sécurité, les risques liés à votre taux d'alcoolémie étant chose du passé.»

Client : «Pardon?»

Restaurant: «Monsieur Lemieux, il y a deux heures de cela, vous avez commandé deux scotchs à l'eau d'esker naturelle au pub situé à côté de l'immeuble de mademoiselle Lupien. En tenant compte de la composition chimique de ce scotch, de vos caractéristiques morphologiques et de l'effet dissipateur du Vicodax-300, vous ne pourrez pas prendre la route avant 11 minutes 12 secondes. Si vous le faites maintenant, vous risquez un retrait de permis de conduire immédiat, d'autant plus qu'un contrôle routier se déroule en ce moment sur le trajet se rendant à notre établissement. Pour éviter toute tentation monsieur, je viens de verrouiller le système de démarrage de votre moto, telle que la loi nous y oblige. Celui-ci se désactivera dans 10 minutes 21 secondes».

Client: «@#%/$@&?#!»

Restaurant: «Je vous conseille de rester poli, Monsieur. Je vous informe que toutes nos conversations sont numérisées et archivées comme preuve durant deux années. Une transcription de cette conversation sera envoyée à votre courriel dans les minutes qui suivent. De plus, notre standard est doté d'un système de reconnaissance et de brouillage anti-insulte en ligne qui se déclenchera automatiquement à la deuxième série d'épithètes. Une plainte sera automatiquement dirigée au poste de police le plus près de la résidence de mademoiselle Lupien. Dois-je vous rappeler que votre bouillant caractère vous a déjà fait condamner en juillet 2025 pour le même type d'offense?»

Client : (Bouche bée)

Restaurant: «Autre chose, Monsieur?»

Client: «Ce sera tout. Ah si, n'oubliez pas le Petsi vert gratuit avec la pizza, conformément à votre publicité télévisée.»

Restaurant: «Croyez que je suis désolé Monsieur, mais notre démarche qualité et notre engagement à respecter les accords Coke-Atlanta sur la malbouffe nous interdisent de proposer des boissons gazeuses gratuites aux personnes en surpoids. Je vous suggère plutôt une eau minérale à oxygène enrichi. Cependant, à titre de dédommagement, je peux vous consentir une remise de 12,5 % sur une adhésion en ligne à un contrat de protection et d'assistance juridique de notre filiale Protecto-Juridic. Ce contrat couvre tous les frais annexes liés au divorce.»

Client: «Qui vous a dit que je voulais divorcer?»

Restaurant: «Monsieur Lemieux, sachant que vous êtes marié à madame Isabelle Lamoureux, et vu votre présence tardive chez mademoiselle Lupien et que vos deux corps se trouvent actuellement à 0,05 mètre de distance et vu le renouvellement, il y a une heure de cela à la pharmacie du quartier, de votre prescription de Viagra super-puissant, cela pourrait vous être utile. Permettez même que je rajoute en prime cadeau un échantillon de deux préservatifs en pur composé latex biodégradable, gracieuseté de notre filiale pharmaceutique Jean Crouteux. Selon nos relevés, votre salaire actuel ne vous permettrait pas de subvenir aux besoins d'un nouvel enfant. Merci d'avoir commandé chez Pizza Nationale.»

mdumais@ledevoir.com

À voir en vidéo