Pas si amusant pour Justin Trudeau

Un chef de parti qui se présente à un débat télévisé pour la première fois ne peut sans doute pas éviter de penser au K.-O. que John Turner s’était fait passer en 1984. Ou encore à la performance désastreuse qui a ruiné les chances d’Andrew Scheer en 2019. Erin O’Toole a dû pousser un soupir de soulagement à l’issue du Face-à-Face sur les ondes de TVA.

Le chef conservateur est sans conteste le moins flamboyant des quatre protagonistes et son programme n’a rien de très excitant. Il a été égal à lui-même. Rien pour écrire à sa mère, mais surtout rien pour faire peur au monde. Il ne demandait sans doute rien de mieux que ce match nul.

Face à un auditoire composé essentiellement de Québécois, il n’a manqué aucune occasion d’évoquer le « contrat » qu’il leur propose, lançant à Justin Trudeau que « les provinces ont besoin d’un partenaire, pas d’un papa à Ottawa ». Il a eu plus mal à justifier les 6 milliards dont sa proposition sur les services de garde privera le Québec, mais il peut raisonnablement penser que sa performance ne compromettra pas son bon début de campagne.

Plus tôt dans la journée, M. Trudeau avait déclaré qu’il entendait « s’amuser », mais il y a eu des moments où il n’a pas semblé trouver la soirée si drôle. Encore une fois, il a été incapable de justifier le déclenchement d’une élection en pleine pandémie. Erin O’Toole a bien résumé l’opinion générale en disant qu’il avait fait passer son intérêt personnel devant l’intérêt collectif.

Le chef libéral a manifesté son mordant des derniers jours en défendant la vaccination obligatoire. « Une vocation tardive en matière de leadership », a raillé Yves-François Blanchet. Voir ce grand défenseur des libertés individuelles plaider avec éloquence le droit de la collectivité était pour moins divertissant.

Le Face-à-Face était pour Yves-François Blanchet l’occasion de corriger la mauvaise impression qu’il a laissée depuis le début de la campagne. Il a su se montrer pugnace tout en évitant d’avoir l’air baveux. Le chef du Bloc a le sens de la formule. « On ne soigne pas une jambe cassée en cassant l’autre », a-t-il lancé pour illustrer les contradictions des politiques libérales quand il s’agit de lutter contre les changements climatiques. Lui-même a cependant mis bien du temps avant de nier avoir donné son appui au 3e lien. Le mal est déjà fait.

Jagmeet Singh avait bien fait lors des débats en 2019. Encore une fois, il a passé son message de façon efficace et sympathique. L’engagement du NPD et de son chef envers une plus grande justice sociale ne fait pas de doute, mais son plaidoyer tout aussi sincère en faveur des vertus d’un gouvernement central fort ne risque pas de provoquer une nouvelle vague orange au Québec.



À voir en vidéo