Tomber sous le charme des Jeux

Les cotes d’écoute de la télévision (et les unes des journaux) donnent un indice de l’intérêt des Japonais pour les JO.
Photo: Éric Desrosiers Le Devoir Les cotes d’écoute de la télévision (et les unes des journaux) donnent un indice de l’intérêt des Japonais pour les JO.

Les Japonais seraient graduellement en train de tomber sous le charme de ces Jeux olympiques dont ils ne voulaient plus en raison de la pandémie de COVID-19, rapportait cette semaine l’Agence France-Presse.

Comme les compétitions intérieures se tiennent largement à huis clos, cela s’observerait notamment par la présence de plus en plus nombreuse de fans aux épreuves extérieures, comme le triathlon et les courses cyclistes sur route, en dépit des consignes contraires des organisateurs et des autorités locales. Cela se verrait aussi par la popularité croissante des produits dérivés, au point où il a fallu rouvrir des points de vente qui avaient été fermés faute de clients. Les cotes d’écoute à la télé avaient déjà donné un indice de l’intérêt des Japonais : la cérémonie d’ouverture, vendredi dernier, a attiré l’attention de plus de la moitié du pays — près de 71 millions de téléspectateurs sur 126 millions d’habitants.

Ce réveil de l’affection des Japonais tiendrait notamment aux succès remportés jusqu’à présent par les athlètes nippons. Jeudi matin, le Japon occupait la quatrième place du palmarès des pays avec sa récolte de 22 médailles, dont 13 d’or.

Tous sont toutefois loin d’avoir succombé aux charmes de l’événement, un sondage publié lundi par le quotidien économique Nikkei rapporte que 31 % des personnes interrogées pensaient toujours que les Jeux auraient dû être reportés de nouveau ou bien annulés. Ce taux était toutefois presque deux fois plus élevé il y a peu de temps encore.

Cet enthousiasme olympique tarde par contre à se faire sentir aux États-Unis. Alors qu’elles sont sans doute l’une des grandes raisons ayant forcé la tenue des Jeux cet été, les cotes d’écoute olympiques traînent de la patte chez nos voisins du Sud : elles ont même atteint leur niveau le plus bas en 33 ans pour la cérémonie d’ouverture, avec seulement 17 millions de téléspectateurs toutes plateformes de la chaîne NBC confondues. Ces chiffres ont à peine augmenté durant le week-end, avec une moyenne de 20 millions de téléspectateurs en dépit de la bonne prestation des athlètes américains en natation, en gymnastique, au volleyball de plage et au triathlon.

Pendant ce temps, les nouveaux cas de COVID-19 quotidiens ont dépassé pour la première fois le total de 10 000 jeudi au Japon, dont plus du tiers dans la région de Tokyo. Cette accélération serait principalement attribuable au variant Delta, mais aussi à une augmentation du nombre de tests, a rapporté jeudi le quotidien japonais Asahi Shimbun. La contagion est particulièrement forte chez les plus jeunes, alors qu’elle est heureusement en retrait chez les personnes plus âgées grâce aux progrès de la campagne de vaccination.

Ce reportage a été financé grâce au soutien du Fonds de journalisme international Transat-Le Devoir.

À voir en vidéo