Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

Précieux moments de calme sur la Côte d’Azur…
Photo: Christophe Simon Archives Agence France-Presse Précieux moments de calme sur la Côte d’Azur…

Coup de cœur : le temps sur la baie

La moiteur de la ville de Cannes a quelque chose d’enveloppant. Cette chaleur estivale force les festivaliers en course folle à ralentir un instant, histoire de leur rappeler que la Côte d’Azur, ce n’est pas conçu pour stresser comme ça. En fond de scène, le massif de l’Estérel ne dira pas le contraire. Et pour ces moments-là — surtout le matin, avant la frénésie —, en déambulant sur la Croisette auprès des joggeurs et des fêtards endormis sur la plage, on apprécie les lieux sans penser à rien. Quelques secondes… mais précieuses.

Coup de gueule : monnaie de singe

Dans cette édition pas comme les autres, en exploration constante, il y a de gros ratés. Le site où l’on réserve en ligne les billets pour les événements et les projections plante sans arrêt. Souvent incapables de procéder auxdites réservations, nous voyons ainsi tous nos horaires chamboulés. Et après le flottement du début, les cerbères du Palais des festivals n’acceptent plus nos certificats de vaccination étrangers, qui valent autant que de la monnaie de singe. On doit passer des tests anti-COVID, renouvelables aux deux jours. Haut les cœurs !

À voir en vidéo