Fonds d'investissement: Du meilleur chez Desjardins

Dans le marché canadien du placement, il existe un certain nombre de fonds qui passent inaperçus malgré leur excellente feuille de route. Pourquoi? Soit une distribution boiteuse ou une publicité déficiente. C'est le cas de la famille de fonds NordOuest, l'appellation «NordOuest» renvoyant au quadrant nord-ouest du tableau risque-rendement. La firme indique donc clairement que son objectif est d'obtenir un meilleur rendement à moindre risque. Et les résultats semblent conformes aux objectifs visés pour plusieurs de leurs fonds.

En septembre 2003, et le geste est important, le mouvement Desjardins a fait l'acquisition de cette famille. Les moyens dont dispose Desjardins permettront donc d'améliorer les lacunes quant à la distribution et à la mise en marché des produits. Selon Marc Dubuc, vice-président marketing chez Fiducie Desjardins, «[... ]cette acquisition nous permettra d'offrir une meilleure gamme de produits aux investisseurs québécois et d'élargir notre offre à l'extérieur du Québec, où la famille NordOuest est connue». À la suite de l'intégration des fonds Maestral à la famille NordOuest, le nombre de fonds offerts est maintenant de 13, avec un actif sous gestion, somme toute modeste, de 1,2 milliard.

Même si plusieurs fonds de cette famille sont très intéressants, deux fonds retiennent principalement mon attention: le spécialisé d'action et le spécialisé croissance Québec. Les deux atteignent bien leur objectif, avec un risque conforme à la médiane de leur catégorie, tout en obtenant un rendement qui récompense bien les investisseurs.

NordOuest spécialisé d'action

Avec un rendement de 15,9 % sur 15 ans, ce produit se classe en troisième position au palmarès des plus hauts rendements de tous les fonds disponibles au pays pour cette période. Le succès de la gestion du fonds revient à Wayne Deans, qui a près de 30 années d'expérience dans l'industrie canadienne du placement. Le fonds investit principalement dans des actions de sociétés de moyenne et petite taille. En fait, la capitalisation du fonds se situe tout juste au-dessus d'un milliard. Étant donné le type d'entreprises détenues, le fonds possède une volatilité relativement élevée. En contrepartie, l'investisseur est bien récompensé.

La meilleure année du fonds a été 1993, avec un rendement de 102,9 %, tandis que la pire année, 1998, s'est terminée avec une baisse de 33,3 %. Ce fonds s'adresse donc nécessairement aux détenteurs qui croient au long terme et qui ne se laissent pas ébranler par les fluctuations à court terme. L'actif sous gestion du fonds est de 144 millions.

NordOuest spécialisé croissance Québec

Ce fonds, auparavant Maestral croissance Québec, a été acquis de Montrusco Bolton en 2001. Malgré de nombreux changements de gestionnaires au cours des années, ce fonds a toujours réussi à se démarquer. Sur 15 ans, le fonds obtient un rendement annualisé de 12,5 %. L'équipe de gestion invoque la distance des entreprises québécoises par rapport au marché financier pour expliquer la bonne performance «méconnue» du produit. Il y aurait ainsi une moins bonne évaluation et davantage d'excellentes occasions d'achat du côté des titres québécois. Actuellement, c'est Peter Harrison, de la firme Montrusco Bolton, qui a la responsabilité de gérer le fonds. Avec un actif sous gestion de 62 millions, ce fonds demeure relativement petit.

Parmi les autres produits de la famille de NordOuest qui méritent notre attention, notons le fonds NordOuest spécialisé d'innovations, un fonds de titres technologiques et le fonds NordOuest spécialisé d'obligations à rendement élevé, qui se concentre sur les obligations à rendement élevé. D'ailleurs, celui-ci, grâce à un rendement annualisé de 7,3 % sur 10 ans, est l'un des plus intéressants de sa catégorie. Il demeure dans les rendements de premier ou de deuxième quartiles en tout temps.

Le mouvement Desjardins a réalisé une acquisition fort intéressante, autant d'un point de vue stratégique que pour la qualité et l'offre de sa gamme de produits.

questions@avantages.com

L'auteur est conseiller en placement et président d'Avantages Services Financiers, une société indépendante spécialisée dans le courtage de fonds communs de placement et de gestion privée.