La liste de lecture de notre chroniqueur Christian Rioux

La liste de lecture du premier ministre François Legault a fait couler beaucoup d’encre — et de mots ! — dans les derniers jours… Deux de nos chroniqueurs, d’horizons politiques différents, ont accepté à leur tour de se prêter au jeu. Envie de confronter vos idées à leurs sources de réflexion?

1- Éloge des frontières

Régis Debray, Gallimard, Paris, 2011, 104 pages

Là où l’on découvre, sous la plume d’un des plus grands stylistes français, que la frontière est la seule façon d’éviter la guerre, et donc de s’ouvrir à l’autre.

2- L’empire du bien

Philippe Muray, Les Belles Lettres, Paris, 1999

 

J’ai longtemps cru que l’inventeur de l’« Homo festivus » avait écrit ce livre prophétique au Québec, alors qu’il n’y est jamais venu.

3- Une démission tranquille. La dépolitisation de l’identité québécoise

Jacques Beauchemin, Boréal, Montréal, 2020, 216 pages

 

Pour tous ceux qui croient que l’histoire, et tout particulièrement la nôtre, n’est pas tragique.

4- Le sens du soleil 

 

Pierre Nepveu, L’Hexagone, Montréal, 2005, 470 pages

Tout en délicatesse et en profondeur, le chantre des beautés de Mirabel effleure « le beau fantôme d’un poème gris agacé ».

5- Trente arpents

 

Ringuet, Bibliothèque québécoise, Montréal, 2012

L’histoire implacable d’un homme fidèle à ses origines qui finira broyé chez ces voisins du Sud qui nous fascinent toujours autant.

6- L’empire en marche

Marc Chevrier, PUL, Québec, 2019, 750 pages

 

En suivant le fil de Robert Musil, l’essayiste déroule avec une érudition sans faille la pelote de l’étonnant retour des empires.

7- Géographie de l’instant 

Sylvain Tesson, Pocket, Paris, 2014, 416 pages

 

Le livre d’un grand voyageur qui sait que beaucoup d’horizons lointains ramènent inévitablement aux origines.

8- La marche de Radetzky

 

Joseph Roth, Points, Paris, 2008, 408 pages

La description par petites touches et sur trois générations du déclin d’un empire par un immense écrivain de l’Europe centrale trop souvent méconnu.

9- L’homme révolté

Albert Camus, Folio, Paris, 1985, 384 pages

 

À relire tous les dix ans pour éviter de reproduire les délires du XXe siècle. Malheureusement, le résultat n’est pas garanti.

10- L’éducation sentimentale

Gustave Flaubert, Folio, Paris, 2005, 512 pages

 

L’histoire d’une génération qui nous ressemble sous le scalpel d’une langue implacable rarement égalée.



À voir en vidéo