La liste de lecture de notre chroniqueuse Emilie Nicolas

La liste de lecture du premier ministre François Legault a fait couler beaucoup d’encre — et de mots ! — dans les derniers jours… Deux de nos chroniqueurs, d’horizons politiques différents, ont accepté à leur tour de se prêter au jeu. Envie de confronter vos idées à leurs sources de réflexion ?

1- Contre le colonialisme dopé aux stéroïdes. Le combat des Inuit du Québec pour leurs terres ancestrales

Zebedee Nungak, Boréal, Montréal, 2019, 188 pages

L’appropriation du Nunavik par l’État québécois lors de la Révolution tranquille, racontée par l’un des principaux acteurs de la résistance politique inuite de l’époque. Un point de vue auquel on a trop rarement accès.

2- As We Have Always Done

Leanne Betasamosake Simpson, University of Minnesota Press, Minneapolis, 2017, 216 pages

Un texte brillant de l’essayiste anishnabeg sur les origines et la persistance des savoirs autochtones. Il serait criminel de ne pas le traduire bientôt.

3- Gouverneurs de la rosée

Jacques Roumain, Mémoire d’encrier, Montréal, 2017, 250 pages

Un des plus grands et des plus beaux romans de la littérature haïtienne, que dis-je, de la littérature de langue française du XXe siècle.

4- Amour, colère et folie

Marie Vieux-Chauvet, Zulma, Paris 2015, 512 pages

Même chose ici. Le texte a longtemps été interdit de circulation sous la dictature. On doit se compter heureux d’y avoir accès aujourd’hui.

5- 11 brefs essais contre le racisme, pour une lutte systémique

Sous la direction d’Amel Zaazaa et Christian Nadeau, Montréal, Somme toute, 2019, 160 pages

Pour mieux comprendre le mouvement dont on parle tant ces temps-ci au Québec.

6- Kuei, je te salue. Conversation sur le racisme

Deni Ellis Béchard et Natasha Kanapé Fontaine, Écosociété, Montréal, 2016, 160 pages

Un autre bijou sur le même thème, sur le mode d’un échange intime.

7- Les brutes et la punaise. Les radios-poubelles, la liberté d’expression et le commerce des injures

Dominique Payette, Lux, Montréal, 2019, 152 pages

Une lecture libératrice pour la fille de Québec que je suis, mais aussi pour toute personne qui cherche à mieux comprendre le pouvoir des médias.

8- La prochaine fois, le feu

James Baldwin, Folio, Paris, 2018, 136 pages

Un essai américain classique qui a extraordinairement bien vieilli. Trop bien, même.

9- L’esclavage et les Noirs à Montréal, 1760-1840

Franck Mackey, Hurtubise, Montréal, 2013, 672 pages

Pour les mordus d’histoire du Québec qui, trop souvent, ont détourné le regard de cette réalité. C’est le temps de s’y mettre !

10- Rhinocéros

Eugène Ionesco, Folio, Paris, 2002, 256 pages

Parce qu’avec les théories du complot qui se multiplient et la société qui se polarise, Ionesco se lit comme s’il avait écrit hier. L’humour est intact.



À voir en vidéo