Communion d’esprits

Chers lecteurs et lectrices, le cahier que vous parcourez présentement est inédit pour vos yeux ! Mais pour nos bras meurtris, il s’agit de l’aboutissement d’une longue démarche de réflexion, de partage et de mise en commun des expertises du Monde et du Devoir dont nous sommes très fiers.

« L’aventure » du Monde Festival au Québec a débuté par une visite de Jérôme Fenoglio et de son équipe à Montréal, sous des cieux ingrats de novembre, il y a bientôt un an. Le Monde n’avait pas besoin de présentation pour Le Devoir, et vice-versa. Nos deux institutions entretiennent à distance des relations empreintes de respect mutuel depuis de nombreuses années. Toutes proportions gardées, nos salles de rédaction respectives partagent des valeurs semblables et elles sont animées par la conviction profonde que l’exercice du journalisme relève de la mission sociale, par opposition à la trivialité et au divertissement fade.

Ainsi, nous n’avons guère mis plus de cinq minutes à nous entendre sur la pertinence de l’alliance décrite ici par Jérôme Fenoglio. Un partenariat entre Le Monde et Le Devoir tombe sous le sens en raison de la complémentarité des marques et de leur positionnement unique dans l’information de qualité.

Le reste ne fut que de la poutine administrative, de l’idéation et de la création sur deux fuseaux horaires. Décider du quand, du quoi et du comment ? Nous en sommes arrivés à ce thème, « Ensemble », après avoir fait le constat que, sur les grands enjeux de fond, la France et le Québec partagent des préoccupations similaires : réinventer l’école dans un souci d’universalité, protéger l’exception culturelle francophone dans le monde, assurer la laïcité de l’État dans un contexte de diversité religieuse, réprimer les violences faites aux femmes et instaurer un climat propice à leur épanouissement à l’ère du #MoiAussi, sauver la planète (rien de moins !), et ainsi de suite.

Bien sûr, toutes ces questions sociales d’une primordiale importance ne sont pas abordées de la même manière, selon qu’on se trouve au pied de la Seine ou sur les bords du Saint-Laurent. En matière de réformes sociales, notamment, il y a plus de « dissensus » que de consensus entre la France et le Québec, un sujet qui sera également abordé dans la toute première édition du Monde Festival, qui aura lieu le 26 octobre à Montréal.

Des sommités françaises et québécoises échangeront, croiseront les regards et feront bénéficier le public de leurs lumières lors de conférences qui seront présentées dans le cadre enchanteur du Musée des beaux-arts de Montréal et de l’Université Concordia. Le programme complet de la journée se retrouve en page 8 de ce cahier. Nous espérons vous voir par milliers vendredi prochain.

Cet événement unique est une première, mais nous souhaitons tous en faire un succès pérenne. C’est le début d’une nouvelle tradition et d’un nouveau chapitre dans la relation d’amitié et de coopération entre Le Monde et Le Devoir.

Consultez la programmation complète du Monde Festival.

6 commentaires
  • Sylvie Demers - Abonnée 20 octobre 2018 09 h 25

    L’appellation «Monde Festival »...est-ce bien en langue française?!?

    S.Demers
    Abonnée

    • Brigitte Garneau - Abonnée 21 octobre 2018 17 h 54

      Je me suis posé la même question.

  • Cyril Dionne - Abonné 20 octobre 2018 12 h 39

    Beaucoup de bruit pour rien

    C'est qui ça la France? Ah oui. L'ancien empire colonialiste qui a abandonné le Québec pour quelques îles de sucre. Comme on dit dans la langue de Don Cherry: “Don't call us, we’ll call you”.

  • Maurice Langevin - Abonné 20 octobre 2018 15 h 16

    Excusez-moi, pas d'accents

    Correction: ce n'est pas la France qui a abandonne, trahi le Canada pour un plat de lentille; ce sont les aristocrates francais.

  • Gilles Gagné - Abonné 20 octobre 2018 21 h 17

    Dommage

    qu'il n'y ait pas de possibilité de voir cette rencontre dans l'internet, nous ne sommes pas tous à proximité. Les régions manquent de belles conférences, est-ce que ce sera une autre occasion pour nous voir en dehors de la mêlée?

  • Tristan Roy - Abonné 21 octobre 2018 21 h 09

    Toutes proportions gardées, oui

    Les deux journaux ne sont vraiment pas dans la même ligue.