Coup de coeur et coup de gueule sur la Croisette

Coup de cœur

Photo: Alberto Pizzoli Agence France-Presse L'actrice française Emmanuelle Seigner et le cibéaste Roman Polanski

Un moment de détente. On est si fatigués en fin de festival, que chacun semble le figurant de notre propre film et tout le monde s’équivaut : Polanski, les stars en robe du soir, le mendiant gitan sur la rue d’Antibes, le petit garçon sur sa trottinette, les monts découpés de la chaîne de l’Estérel, les yachts dans la baie. C’est qu’on finit par les halluciner

 

Coup de gueule

Photo: Alberto Pizzoli Agence France-Presse L'actrice française Eva Green

D’après une histoire vraie, le thriller psychologique que Roman Polanski a adapté du roman de Delphine Le Vigan. Impossible d’y reconnaître en la matière la griffe du maître de Répulsion et du Locataire. Un truc convenu, caricatural, sans originalité, dans lequel Emmanuelle Seigner affronte un double pervers joué par une Eva Green qui en fait des tonnes. Courage, fuyons !