Venez donc voir notre «maison»

Pour Yves Lalumière, le président-directeur général de Tourisme Montréal, notre ville est l’équivalent d’une « maison » à montrer et son 375e anniversaire, un beau prétexte pour jouer aux touristes chez nous. Suivez le guide !

Willkommen, bienvenue, welcome… Post-inondations, ma « maison » n’est pas propre, propre, désolée. Elle n’est pas tout à fait en ordre non plus. C’est que, voyez-vous, on est en pleines rénovations, de gros travaux, et comme on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs… Mais elle est belle pareil, je vous assure !

Elle est chaleureuse ; il y règne une bonne ambiance ; il y a de l’art partout ; on y mange divinement bien ; on y organise de gros partys, souvent gratis en plus ; on s’y sent en sécurité ; elle est verte et ouverte, tant et si bien que mi casa es su casa pour quelque 10 millions de touristes annuellement.

« L’année 2017 est un tremplin pour Montréal, dit Yves Lalumière. C’est l’occasion de montrer notre « maison », une maison qui a de la personnalité ! »

Photo: Carolyne Parent «Avec l’illumination du pont, "Avudo" et "Cité mémoire" (photo), "Aura" [un spectacle qui allie lumière, musique et richesse architecturale de la basilique Notre-Dame] est un incontournable du Vieux-Montréal.»

Anniversaire aidant, on la montrera cette année à environ 8 % de touristes additionnels, soit principalement aux Ontariens, aux Américains, aux Français et aux 3600 Chinois et autres Asiatiques qui y débarqueront chaque semaine cet été.

On remarquera que la visite ne s’attarde pas toute dans les mêmes « pièces » : « Les touristes du marché intérieur fréquentent surtout le centre-ville ; les Asiatiques et les Mexicains aiment nos églises ; les touristes internationaux, et surtout les Français, s’installent au coeur des quartiers, note l’ex-président de Transat Distribution Canada. Il faudrait peut-être les imiter et se comporter en touristes plus souvent ! »

M’est avis qu’il le faudrait, oui, car ma « maison » me semble bien mal-aimée par ses propres occupants… Prenant le p.-d.g au mot, je lui ai demandé de nous dresser la liste de ses activités et secteurs coups de coeur, histoire d’inspirer nos prochaines virées en ville. Voici son tour du « proprio ».

Photo: Eva Blue Le pont Jacques-Cartier illuminé

Contempler le coucher de soleildu haut de l’esplanade de l’oratoire Saint-Joseph. « Combien de villes possèdent une montagne ? Nous, nous avons cette chance. Quant à l’oratoire, c’est un très beau monument du haut duquel on a une tout autre perspective de Montréal. Au soleil couchant, la vue est spectaculaire, et elle le sera encore plus dans quelques années lorsqu’on pourra accéder à la coupole, qui est en train d’être aménagée. »

Prendre un bain de nature en plein milieu du fleuve. « Le parc Jean-Drapeau est un vrai bijou. Plein de grands événements s’y tiennent, c’est une belle destination familiale et on peut s’y rendre en navette à partir du Vieux-Montréal. En passant, ce sera fantastique de voir l’illumination du pont Jacques-Cartier en étant sur le fleuve. »

Musarder du côté du Mille carré doré. « Le Musée McCord, le Musée des beaux-arts — êtes-vous allés voir son nouveau Pavillon pour la paix ? —, les magasins : il y a de quoi vivre une belle expérience muséale et de shopping dans ce secteur. Il faut aussi aller jeter un coup d’oeil au nouvel hôtel Mount Stephen — l’ancien club privé —, qui s’ajoute aux 10 nouveaux hôtels qui ont ouvert leurs portes en ville depuis un an, un an et demi. »

Explorer le « quartier des découvertes » et ses popotes mobiles. C’est le secteur de l’Espace pour la vie qui réunit le Jardin botanique, le Biodôme, l’Insectarium et le Planétarium. Le premier vendredi du mois, place aux pique-niques : « On profite de la présence des food trucks sur l’esplanade du Stade olympique. »

Apprivoiser la Formule E. La course de bolides électriques, le ePrix du 29 juillet prochain, ne nous enthousiasme pas tous pareillement… « Disons que ça fera partie des curiosités de la ville ! »

Voir Aura à la basilique Notre-Dame. « Avec l’illumination du pont, Avudo et Cité mémoire, Aura [un spectacle qui allie lumière, musique et richesse architecturale de l’église] est un incontournable du Vieux-Montréal. »

Fréquenter les terrasses haut perchées. « Les terrasses sur le toit des hôtels — Fairmont Le Reine Elizabeth, qui rouvre cet été, Renaissance, William Gray —, comme celle du restaurant Les Enfants terribles au sommet de Place Ville Marie, font partie de l’expérience conviviale montréalaise. Saviez-vous qu’après New York, Montréal est la deuxième ville d’Amérique du Nord comptant le plus de restaurants au kilomètre carré par habitant ? »

Combiner sport et culture au canal de Lachine. « Après une sortie à vélo, on visite la Maison Saint-Gabriel. » Parce qu’elle nous plonge en Nouvelle-France et chez une contemporaine de Jeanne Mance, Marguerite Bourgeoys, cette demeure tricentenaire, qui a abrité les filles du roi, est franchement d’actualité cette année !