Le retour des beaux jours

La collection de Marie-Soleil Lemay-Couture
Photo: Sébastien Roy La collection de Marie-Soleil Lemay-Couture

Avec le retour des beaux jours, l’éclosion des événements glorifiant la mode nous en met plein la vue. Ceux-ci culmineront en crescendo jusqu’à la fin mai, devenu depuis quelques années le mois du design à Montréal.

La 5e édition de Fashion Preview, qui s’est déroulée du 5 au 7 avril à l’agora Hydro-Québec de l’UQAM, a lancé les festivités avec classe et panache. Une quinzaine de créateurs de toutes les générations ont ainsi dévoilé leurs nouvelles collections lors de défilés thématiques percutants, pendant que plusieurs designers d’accessoires exposaient leurs créations, allant des sublimes sacs d’Annick Lévesque, des bijoux magnifiques de Mohawki jusqu’aux irrésistibles accessoires de fourrures griffés Harricana. Parmi les collections qui ont défilé, celle d’Helmer Joseph, en particulier, était éblouissante, parfaitement accomplie et maîtrisée, une ode à la beauté, sans compromis.

Du côté des écoles, nos trois grandes institutions n’en finissent plus de rivaliser d’audace et de créativité. C’est d’abord l’École supérieure de mode (ESM) de l’UQAM qui a ouvert le bal le 20 avril dernier avec un défilé très élégant, d’esprit haute couture, qui nous faisait découvrir les talents extraordinaires de 12 diplômés aux styles rigoureusement affirmés et au savoir-faire impressionnant. Le prix Télio a été remis à Marie-Soleil Lemay-Couture, pendant que le prix Gestion Georges Coulombe a sacré Pierre-Alexandre Mercadié. Le 2e prix fut attribué à Ludivine Sales, alors que le 3e prix fut remporté par Fanny Saulnier, quatre noms qui brilleront en tête d’affiche, d’ici quelques années, dans l’univers de la mode québécoise. 24 projets inspirants en gestion industrielle et en commercialisation de la mode ont également été divulgués lors de cette soirée mémorable.

Photo: Sébastien Roy La collection de Pierre-Alexandre Mercadié

Le collège LaSalle, toujours soucieux de démontrer son leadership, nous a proposé une fête haute en couleur afin de souligner l’inventivité de ses étudiants en commercialisation à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau le 26 avril dernier. Ce seront une fois de plus les finissants en design de mode de cette école au rayonnement international qui assureront le spectaculaire défilé qui couronnera la 27e soirée-bénéfice de la Fondation de la mode de Montréal, l’incontournable rendez-vous annuel de toute l’industrie, le 9 mai prochain. Plus de 1300 acteurs du milieu seront réunis afin de célébrer la créativité de notre relève, venant la soutenir concrètement en octroyant des bourses d’études de plus de 100 000 $. Ces récompenses sont remises aux meilleurs éléments issus des différentes écoles de mode du Québec afin de leur permettre de poursuivre des études supérieures, au pays ou à l’étranger. Comme chaque année, un hommage particulier sera rendu à un grand bâtisseur de la mode d’ici. Monsieur Frank Lyman, un homme d’affaires inspirant et une figure de proue de l’industrie, se verra accorder ce prix prestigieux pour 2016.

Les nouveaux défis que se sont fixés les dirigeants visionnaires du collège LaSalle et du Réseau LCI Éducation, qui regroupe plus de 22 campus sur 5 continents, notamment à Montréal, Vancouver, Barcelone et Melbourne, ont de quoi susciter l’enthousiasme général. L’annonce du partenariat et de la collaboration avec le Groupe Sensation Mode, producteur événementiel réputé, entre autres, pour la conception et la mise en oeuvre du Festival Mode Design, représente aux yeux de tous un collectif fédérateur et une synergie mobilisatrice dont Montréal a besoin. « Le Groupe Sensation Mode est un acteur de premier plan qui fait rayonner Montréal sur le plan international comme capitale de mode depuis plus de 15 ans. Il était dans la suite logique des choses que notre organisation soutienne davantage ce groupe », mentionne Claude Marchand, président et chef de direction du Réseau LCI Éducation.

Photo: Sébastien Roy La collection de Marie-Soleil Lemay-Couture

Le « gala créatif » de la Fondation collège Marie-Victorin, qui aura lieu le 17 mai prochain, viendra clôturer en beauté le marathon des écoles de mode. Ce spectacle éclaté sera animé par l’unique et très stylée Lolitta Dandoy, journaliste de mode et diplômée en commercialisation de la mode du cégep Marie-Victorin. Lolitta nous convie à venir vivre une véritable expérience pluridisciplinaire qui combinera le meilleur des arts visuels, du design d’intérieur, du graphisme et de la musique, avec en apothéose le défilé des finissants en design de mode. Le lauréat du trophée Ariane 2016 sera alors remis à un de nos designers émergents, et tout cela sera mis en scène au TAZ, une salle à mille lieues de la banalité.

Supports improbables et autres échantillonnages est une exposition à inscrire impérativement à votre calendrier. Vous êtes conviés à vivre un moment de pur ravissement en admirant le travail de cinq artistes d’impression textile et cinq artistes de construction textile dans le cadre d’une exposition collective qui se prolonge jusqu’au 5 mai au Centre des textiles contemporains de Montréal. Cet exposé, imaginé par les deux commissaires Suzanne Chabot, directrice du Centre des textiles contemporains de Montréal, et Danny Gauthier, du Centre Design et impression textile de Montréal, se veut un « best of » de l’imaginaire de ces artisanes de l’ombre et de la lumière, à la fois tisserandes, sculpteures, peintres et magiciennes du grand art !

Photo: Sébastien Roy La collection de Fanny Saulnier

Les missions de la mode

La 47e soirée de gala François-Michelle se passera au Cabaret du Casino de Montréal le 11 mai prochain. Ce grand rendez-vous annuel au profit du centre François-Michelle, dédié aux enfants présentant une déficience intellectuelle légère, s’articulera autour d’un spectaculaire défilé de mode mettant en vedette 22 adolescents qui fréquentent cette institution. Ces mannequins d’un soir défileront habillés dans des tenues sélectionnées parmi les collections québécoises du Château, de Lolë, de Frank Oak, d’Harricana et des créateurs de la relève de Fibres collectives. La talentueuse Gabrielle Marion-Rivard, qui a charmé le coeur du public et des critiques avec sa prestation très touchante dans le film Gabrielle, sera l’ambassadrice de cette soirée-bénéfice.

Lancé à l’initiative de Fusion jeunesse et du groupe Aldo, le défi Relève Mode s’est donné pour mission de contrer le décrochage scolaire. La formule est simple et novatrice, Fusion jeunesse envoie des étudiants d’établissements postsecondaires à titre de coordonnateurs de projets dans des écoles défavorisées afin d’implanter et de soutenir des programmes qui motivent les jeunes à risque à se surpasser de façon créative. Cette fabuleuse initiative amène les jeunes à se familiariser avec le monde de la mode en participant en équipe à un projet de conception de collections. Le projet est divisé en cinq phases : l’initiation, où ils se familiarisent avec les bases théoriques ; la création, où ils créent un croquis individuel ; la conception, où ils mettent au point en équipe une collection de cinq tenues ; le gala, où ils présentent leurs collections devant des invités et juges ; et finalement l’exposition, où les croquis finalistes, ainsi que les créations ayant été récompensés par le jury sont exposés au Musée des beaux-arts. Ce défilé très glamour, chargé d’émotion, se déroulera au théâtre St-James du Vieux-Montréal le 18 mai prochain.

Pour la troisième année consécutive, la designer Anne-Marie Chagnon a créé une collection exclusive de bijoux porteurs d’espoir afin de contribuer à la recherche sur le cancer de l’ovaire réalisée par l’Institut du cancer de Montréal. Depuis le début de son association avec l’Institut en 2013, Anne-Marie Chagnon a donné plus de 100 000 $ pour la recherche sur le cancer de l’ovaire. Cette année encore, l’artiste bijoutière s’est laissée inspirer par la comédienne et animatrice Sylvie Moreau et sa soeur jumelle Nathalie, qui combat cette terrible maladie. Pour chaque bijou vendu, la créatrice verse un don dédié à la recherche sur le cancer de l’ovaire. L’exquise collection fut dévoilée le 19 avril dernier, à la boutique l’Art des artisans du Complexe Desjardins. On peut également la découvrir en consultant le site.

Cette chronique est publiée le dernier samedi de chaque mois.