Long-courrier

Le spa géothermique Blue Lagoon, l’une des attractions les plus populaires d’Islande, dans la péninsule Reykjanes.
Photo: Joël Saget Agence France-Presse Le spa géothermique Blue Lagoon, l’une des attractions les plus populaires d’Islande, dans la péninsule Reykjanes.

L’Écosse et l’Islande pour deux amis

« J’ai toujours apprécié les précieux conseils et judicieuses suggestions que vous partagez avec vos lecteurs. Nous sommes deux amis (un gars et une fille) dans la mi-vingtaine et nous partons du 24 mai au 14 juin en Écosse et en Islande. Nous allons être en Écosse les deux premières semaines, puis en Islande pour la dernière.

« En Écosse, nous aimerions utiliser les transports en commun pour nous rendre de ville en village et pour visiter les sites historiques incontournables et les paysages à couper le souffle. Quels endroits visiter et quel trajet emprunter ? Nous avons pensé à Glasgow, Oban, île de Mull, Forth William, Inverness et Édimbourg. Est-ce réaliste en 12-13 jours ?

« Nous avons tous les deux un permis de conduire, mais on ne se sent pas à l’aise de conduire de l’autre côté de la route. De plus, les tours guidés en autobus ne nous excitent guère. Est-ce que l’autostop est conseillé et efficace en Écosse, ou bien le transport en commun (bus, train, etc.) nous permettra-t-il de nous rendre aux endroits incontournables ?

« Pour l’Islande, nous aimerions louer une voiture et faire le tour complet de l’île en nous arrêtant pour dormir au bord des routes. Quelle compagnie de location de voiture nous suggérez-vous ? Au moment où nous allons être en Islande (7-14 juin), est-ce qu’un véhicule tout-terrain serait utile pour s’aventurer hors des chemins battus ? Ceux-ci sont-ils praticables au début du mois de juin et est-ce que ça vaut la peine de les emprunter ?

« Aussi, est-il réaliste de faire le tour de l’île en six jours, ou devrions-nous plutôt nous concentrer dans certaines sections de l’Islande ? Auriez-vous des suggestions d’endroits incontournables à visiter ou un trajet à nous suggérer ?

« Finalement, est-il permis de s’arrêter au bord de la route pour faire du camping, ou faut-il se rendre à des endroits spécifiques pour ériger notre tente ? Nous voulons faire du camping en Islande plutôt que d’aller dans des auberges de jeunesse ou des hôtels, afin de réduire un peu nos coûts de voyage.

« Si vous avez aussi des suggestions de guides et/ou des sites Web pour les deux pays, ce serait très apprécié (j’aime bien lire les guides de voyage et en avoir avec moi durant mes voyages). »

Katherine
 

Photo: Joël Saget Agence France-Presse Le spa géothermique Blue Lagoon, l’une des attractions les plus populaires d’Islande, dans la péninsule Reykjanes

Pour l’Écosse, mieux vaut louer une voiture que de partager un voyage organisé. Le fait de rouler à gauche est dérangeant pendant les premiers kilomètres. Mais l’habitude se prend facilement. Le plus difficile, ce sont sans doute les croisements. C’est souvent le copilote qui est en phase.

Votre trajet est réalisable pour le nombre de jours que vous prévoyez, mais l’île de Mull est peut-être de trop et Forth William peut être négocié. L’autostop est plus facile à l’intérieur du pays, hors des grandes routes. Un drapeau du Québec sur votre sac à dos pourrait vous être favorable.

Quant à l’Islande, l’autostop n’y est pas très populaire, sauf sur les petites routes. Vous pouvez louer une voiture et faire du camping dit sauvage pour réduire les coûts. Ou encore louer un camping-car.

Le parc national du Vatnajökull, les icebergs du côté de Jökulsalon, Blue Lagoon, péninsule de Sanaefellnes, fjords de l’ouest pour les baleines, Hüsavik pour les cascades, Seyöisfjördur… C’est le circuit de la route circulaire.

Un des bons guides sur l’Islande est le Lonely Planet (en anglais).

Quelques jours à Chicago

« Nous souhaitons passer quelques jours à Chicago en mai prochain. Comme nous voulons visiter quelques endroits en Ontario à l’aller et au retour, nous allons nous y rendre en voiture. Nous cherchons un hébergement abordable à Chicago (idéalement moins de 150 $CAN la nuitée avec salle de bains privée), mais nous nous heurtons au problème du stationnement.

« À titre d’exemple, une recherche sommaire nous a permis de trouver un hôtel pas trop cher dans le centre-ville, mais le stationnement coûte 39 $US par jour. Il y a bien des hôtels/motels moins dispendieux avec stationnement gratuit, mais ils se situent à 22-25 kilomètres du centre-ville. Auriez-vous une solution à nous proposer ? »

André Delage, Saint-Blaise-sur-Richelieu

Pour des hôtels pas trop chers à Chicago, visitez ce site Web.

Bonne adresse

Jas est un terme provençal (jaç en graphie occitane normalisée) signifiant « gîte » et servant à désigner les grandes bergeries construites à l’écart des fermes et hameaux, au milieu des terres de dépaissance. Souvent, les jas sont bâtis en pierres sèches.

Le Jas du Boeuf est une bergerie nichée sur les coteaux sud de la montagne de Lure, à une vingtaine de kilomètres de la pittoresque ville de Forcalquier, au coeur de cette Provence authentique et rurale chère à Giono.

Édifiée au milieu du XIXe siècle, la maison a été complètement rénovée au début des années 2000, mariant vieilles pierres et esprit zen. Elle comporte quatre chambres d’hôtes (capacité maximale de huit personnes), deux dans la vieille bâtisse et deux autres dans de petits pavillons contemporains très épurés, construits au bord de la piscine à débordement d’où la vue embrasse, à l’est, les Alpes majestueuses, et à l’ouest, les monts du Luberon.

Véritable havre de paix au milieu de ses trois hectares de parc, le Jas du Boeuf est la base parfaite pour partir à la découverte d’Aix, de Marseille, de Cassis ou du Luberon, ou simplement pour profiter de la nature provençale intacte. La région est en effet un paradis pour les cyclistes (route et VTT) et les randonneurs (à pied ou à cheval).

Jérôme et Dana, deux Canadiens, vous y accueilleront autour de petits-déjeuners exquis. La gare TGV d’Aix est à une heure de route, l’aéroport Marseille-Provence à une heure et 10 minutes. Le Jas du Boeuf, Lieudit Parrot, 04230 CRUIS.
33 (0) 4 92 79 01 05.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

1 commentaire
  • Michel Wapler - Abonné 24 avril 2016 08 h 18

    Déplacements en Ecosse

    Nous avons visité l'Ecosse à la fin de l'été dernier. Nous avons opté pour le confortable bus interurbain. http://www.citylink.co.uk/. Il existe des laissez-passer à tarifs avantageux. Les routes sont étroites et assez achalandées. Avec le bus, nous avons tous les deux pu apprécier le paysage. Ce fut très reposant.