Amener les tropiques dans le nord

Luxuriantes, texturées et contrastantes, la Sélection Déco-Style en met plein la vue dans les serres de la Jardinerie du Nord à Saint-Félix-de-Valois.
Photo: Lise Gobeille Luxuriantes, texturées et contrastantes, la Sélection Déco-Style en met plein la vue dans les serres de la Jardinerie du Nord à Saint-Félix-de-Valois.

Les introductions de Normand Tellier ont transformé les aménagements. Au cours des dernières années sont arrivées dans les jardineries des plantes tropicales étonnantes. Or, la plupart d’entre elles ont été introduites au Québec par Les entreprises Normand Tellier, dont le propriétaire du même nom est un chasseur de plantes.

Avec sa sélection de végétaux Déco-Style, il a permis aux amateurs et aux professionnels de sortir des sentiers battus. Savamment sélectionnées, plusieurs de ses trouvailles ont obtenu la mention « Exceptionnelle » dans le cadre du Programme des exceptionnelles.

Photo: Lise Gobeille Normand Tellier rêvait depuis longtemps de proposer aux amateurs et aux professionnels des végétaux différents.

Déco-Style

Normand Tellier rêvait depuis longtemps de proposer aux amateurs et aux professionnels des végétaux différents. Ce rêve « d’amener le sud dans le nord », d’offrir les tropiques sous notre latitude, a pris forme avec sa sélection Déco-Style. En misant sur les changements climatiques, il a gagné son pari puisque nos étés, plus longs et plus chauds, sont un avantage pour leur culture.

Choisie surtout pour son feuillage, cette gamme de végétaux apporte aux arrangements une touche luxuriante, de nouvelles textures et des couleurs contrastantes. Ils se distinguent par leur allure audacieuse, originale ou classique qui caractérise la marque de commerce de Déco-Style. Comme la majorité de ces plantes sont l’aboutissement de nombreuses années de recherche par des hybrideurs chevronnés, elles sont généralement brevetées.

Il y a donc des redevances parfois importantes à payer. Simplement pour le Pennisetum Prince, une graminée très populaire, les redevances versées par l’entreprise à l’Université de la Géorgie se situent entre 8000 $ et 10 000 $ par année. En conséquence, les plantes de Déco-Style sont plus chères pour cette raison, mais aussi parce qu’elles sont importées.

L’horticulture avec les plantes tropicales n’a pas de frontières. À titre d’exemple, l’hybrideur des Colocasias de Déco-Style est Hawaïen, leur reproduction est réalisée en Indonésie, leurs redevances sont gérées aux États-Unis et les plantes sont produites à la Jardinerie du Nord de Normand Tellier, à Saint-Félix-de-Valois.

Photo: Claude Vallée Exceptionnelle 2016, l’alocasia Low Rider tire toute sa personnalité de ses immenses feuilles lustrées.

Trois « Exceptionnelles » dans la cuvée 2016

Le titre « Exceptionnelles » est donné à des nouveautés horticoles qui se démarquent par leur performance, leur facilité de culture et leur résistance aux insectes et aux maladies. Elles sont choisies par des experts de l’industrie parmi les plantes préférées des milliers de visiteurs du Jardin Daniel A. Séguin à Saint-Hyacinthe.

Ce sont des valeurs sûres pour vos boîtes à fleurs, vos pots et vos platebandes. Parmi les 10 élues de la cuvée 2016, trois plantes proviennent de la sélection Déco-Style. Les voici… L’alocasia Low Rider est une plante focale par excellence, car ses immenses feuilles épaisses, lustrées, aux bords ondulés, attirent immédiatement l’attention. Plus compact, cet alocasia convient aux endroits restreints ou à la culture en pot.

Photo: Claude Vallée Exceptionnelle 2016, le bégonia Autumn Ember est lumineux grâce aux couleurs chaudes de son feuillage .

Le bégonia Autumn Ember est une plante remarquable par la couleur orange cannelle de son feuillage gaufré et duveteux. Il est magnifique seul ou en combo.

Enfin, le canna Cleopatra est une plante qui surprend et fascine par son caractère imprévisible. Son feuillage peut être vert aussi bien que vert marbré de pourpre ou pourpre, et ses fleurs peuvent être jaunes, rouges ou bicolores. Un coup de coeur de M. Tellier. Pour découvrir les autres « Exceptionnelles » de l’année et voir de nombreuses photos de chacune d’elles, visitez le site.

Photo: Rock Giguère Exceptionnelle 2016, le canna Cleopatra fascine avec son feuillage et ses fleurs dont la couleur varie de l'une à l’autre.

Prix Croissance

Passionné, Normand Tellier visite annuellement de nombreux jardins d’ici et d’ailleurs pour dénicher les perles rares. Sa personnalité et ses nombreuses années d’expérience lui ont aussi permis de développer un réseau de contacts considéré comme exceptionnel. Engagé, il est reconnu pour partager généreusement ses découvertes avec ses pairs dans le but de faire évoluer et prospérer le milieu.

C’est pourquoi la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ) lui a décerné le prestigieux prix Croissance lors du gala de l’industrie en octobre 2015. Il symbolise la plus haute distinction attribuée à une personnalité s’étant engagée dans le développement de l’industrie de l’horticulture ornementale au Québec. Un prix bien mérité.

Un jardin pour le 350e  de Boucherville

Lors de l’annonce de la création d’un jardin patrimonial à saveur d’agriculture urbaine, le 6 avril dernier, la présidente de la Corporation des fêtes 2017 de Boucherville, FlorenceJunca-Adenot, a souligné que l’agriculture a été au centre du développement de Boucherville jusqu’à tout récemment et qu’il allait de soi qu’elle ait une grande place dans la programmation.

« Nous souhaitons également que ce projet devienne un outil d’éducation auprès de la population, surtout auprès du jeune public », a-t-elle indiqué. Le concept développé par l’horticulteur Bertrand Dumont retrace, à travers cinq espaces, l’histoire des cultures agricoles et légumières à Boucherville. Toutes les plantes présentes auront une raison précise de s’y trouver, rappelant soit l’histoire de Boucherville, soit des pratiques ancestrales et autochtones. Le jardin réalisé par Le Collectif 21-Agriculture urbaine sera légué à la Ville au printemps prochain.

Les Urbainculteurs cultivent les connaissances

Les Urbainculteurs offrent une série des formations gratuites sur le jardinage. Profitez-en ! Aucune inscription n’est requise pour assister à ces ateliers.

À Québec (373, Saint-Paul)

23 avril, 10 h : « Découvrir les pousses et germinations »

30 avril, 10 h : « La culture de champignons »

7 mai, 10 h : « Le marc de café, un trésor insoupçonné » (avec Grégory Hersant, dans le cadre des 24 heures de science)

À Longueuil (575-C, Saint-Jean)

30 avril, 10 h et 13 h : « Augmentez vos rendements au potager : trucs infaillibles pour des récoltes abondantes »

8 mai, 10 h et 13 h : « Dépistage et contrôle des insectes et maladies »

Au jardin cette semaine

En règle générale, les arbres et les arbustes n’ont pas besoin d’être fertilisés, à moins d’une carence apparente sur les feuilles. Par contre, il est important d’amender le sol avec du compost. Idéalement tous les ans si on ne laisse pas la matière organique se décomposer sur place, sinon tous les deux à trois ans.

D’ailleurs, pourquoi ramasser les tiges friables et les feuilles dans les platebandes au printemps ? En les laissant sur place et en les brisant au besoin, on fournit de la matière organique aux micro-organismes qui la transforment et ainsi enrichissent le sol.

De toute façon, elles disparaissent rapidement sous le feuillage de l’année et c’est moins de travail. Pour les Montréalais, la Ville fait sa distribution annuelle de compost gratuit les 7 et 8 mai au Centre environnemental Saint-Michel, entre 8 h et 18 h. Quantité illimitée ; mettez vos bottes, apportez vos pelles, des boîtes ou une remorque et une preuve de résidence.

Dans la bibliothèque

Le compost
Pourquoi? Comment?
Lili Michaud
Éditions MultiMondes
Sainte-Foy, 2016, 245 pages

Agronome, conférencière et formatrice, Lili Michaud publie ici la bible du compost pour l’amateur, le curieux et même celui qui veut aller un peu plus loin. Elle répond aux nombreuses questions qu’on se pose et nous présente tous les types pratiqués, du domestique, auquel elle accorde une place de choix, au moyen, en passant par le grand volume et le vermicompost. Elle nous éclaire également sur leurs propriétés ainsi que leur utilisation et nous aide à mieux comprendre le contenu des composts commerciaux, très pratique. Elle aborde aussi un sujet moins connu, le thé de compost, une excellente boisson pour les plantes. L’ouvrage comprend plus de 10 tableaux, des figures, des photos et plusieurs encadrés facilitant l’accès à l’information et permettant une meilleure compréhension.