Long-courrier

Une pièce du Musée de l’or à Bogotá. L’exposition permanente y raconte de quelle façon l’or et d’autres métaux furent utilisés par les sociétés préhispaniques, qui vécurent dans ce qui est aujourd’hui la Colombie, avant les contacts avec l’Europe.
Photo: Eitan Abramovich agence france-presse Une pièce du Musée de l’or à Bogotá. L’exposition permanente y raconte de quelle façon l’or et d’autres métaux furent utilisés par les sociétés préhispaniques, qui vécurent dans ce qui est aujourd’hui la Colombie, avant les contacts avec l’Europe.

Un voyage en Colombie

« Nous sommes en train de préparer un voyage en Colombie (Bogotá, Medellín, Carthagène) vers la mi-février. Certaines personnes nous ont dit que la Colombie n’est pas un pays sécuritaire. Qu’en pensez-vous ? »

Pierret Drapeau

La Colombie est un pays où la sécurité est établie pour les touristes à Bogotá et Carthagène. À Medellín, c’est la réputation du cartel qui jette une ombre sur la région. Évitez de sortir la nuit dans les quartiers les plus agités. C’est surtout à ce moment-là que la sécurité peut vaciller.

Par contre, munissez-vous de moustiquaires pour Carthagène et Medellín. Il y a depuis quelques mois des arrivées de moustiques porteurs du virus Zika. Pas mortel, mais on n’a pas encore trouvé de vaccin.

Il est dangereux pour les femmes enceintes qui, piquées, peuvent donner naissance à des nourrissons dont la taille de la boîte crânienne est réduite. Ces moustiques sont aussi très copains avec la dengue et le chikungunya.

J’ajouterais que, puce ou pas puce, brise ou pas brise, si on s’allonge dans le sable, on est piqué !

La location d’appartements

« J’avais planifié un voyage de deux semaines à Londres pour septembre 2015. Habituellement, j’organise mes voyages moi-même et j’opte pour la location d’un appartement. Je démarre la recherche sur AirBnB. Le quartier et le prix me conviennent, les photos sont très bien et mes dates sont disponibles sur le calendrier.

« Je passe à l’étape réservation (dépôt de 50 %), pensant recevoir une réponse positive. Le lendemain, la propriétaire me dit qu’elle refuse de louer, ne sachant pas si l’appartement sera disponible en septembre. Je m’attendais à ce qu’un remboursement suive. Mais non. La propriétaire me dit de communiquer avec AirBnB pour ce faire. En tout, deux semaines.

« Je me tourne alors vers Abritel. Je trouve un appart dans Southwark. Le quartier et le prix me conviennent, les photos sont belles et mes dates sont disponibles. Je procède à la réservation (dépôt de 50 % — 926 livres, environ 1900 $CAN — et le solde payable sur place à l’arrivée). Le propriétaire accepte ma proposition et le dépôt est débité sur ma carte de crédit.

« Les conditions de location sont confirmées par courriel le 27 février. Le 14 août, le locateur m’avise que l’appart n’est pas disponible.

« La raison : il retire son logement de la location et m’offre un remboursement complet, que j’ai obtenu après les jours ouvrables mentionnés par la banque.

« Sur Hotels.com, je trouve un appart dans Kensington. À 15 jours de la location, le proprio demande le paiement complet. Après quelques jours, je reçois un courriel confirmant un remboursement de 40 livres (le dépôt était de 926 livres). 

« Mais j’exige du locateur un remboursement complet. Celui-ci me répond, désolé, qu’il a fait une erreur. Il devait rembourser 40 livres à une personne du même nom que moi. Après les jours ouvrables mentionnés par la banque, j’ai obtenu mon remboursement.

« Nous avons passé un très beau séjour à Londres. Tous les musées sont gratuits. Le Québec est à des années-lumière de Londres pour la culture. »

Luc Laberge

 

Les puces de sable

« Je vis au Panama depuis plus de 12 ans et reçois des touristes à Puntarica depuis longtemps. Concernant ce qu’ils appellent les puces de sable, ça n’existe pas et c’est le secret le mieux gardé des Caraïbes !

« En fait, il y a beaucoup de personnes piquées au retour des plages, mais pas mes clients. Voici le secret. Premièrement, ce ne sont pas des puces de sable mais des chitras, de minuscules insectes invisibles qui ne peuvent sortir s’il y a une brise.

« Au bord de la mer, il y a une brise de mer et une brise de terre. Donc, dépendant du pays, il y a une accalmie entre 15 h et 16 h. Là, les chitras se manifestent. Je dis toujours aux clients de quitter la plage à 15 h pour ne pas être piqués comme l’enfer. Quand la brise cesse, on se sauve, c’est aussi simple que ça.

« Et comme ce ne sont pas des puces à proprement parler, l’antimoustique fonctionne à merveille. Pourquoi on n’informe pas correctement les gens ? »

Richard Boutin

À suivre

Spécialistes du voyage hors normes, Uniktour et Karavaniers s’appuieront sur leur synergie et leurs connaissances respectives du voyage sur mesure et du voyage d’aventure pour étayer leur offre de voyages exclusifs et personnalisés. Les deux agences maintiendront leurs points de vente ainsi que leurs sites Internet. 

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Diane Pelletier - Abonnée 31 janvier 2016 13 h 18

    ?

    J'aimerais bien savoir où M. Luc Laberge a finalement logé et comment....