Long-courrier

Le château Morro de La Havane, à Cuba
Photo: Agence France-Presse Le château Morro de La Havane, à Cuba

La vaccination a un prix

« Je pars pour l’Amazonie et j’ai besoin du vaccin contre la fièvre jaune. Quelle ne fut pas ma surprise en magasinant ce vaccin ! Les prix varient entre 150 $ et 200 $, plus les frais accessoires. Comment se fait-il que ce vaccin obligatoire dans plusieurs régions de la planète atteigne un prix plus que prohibitif au Québec ?

« Je me suis dit que je me ferais vacciner sur place vu que je fais un séjour à Lima. Renseignements pris, ce vaccin est gratuit à l’hôpital et à l’aéroport de Lima et coûte quelques dollars américains en clinique privée. Qu’y a-t-il derrière le prix de ce vaccin au Canada ? »

Jean Marie Duchamp, Mulgrave-et-Derry

Il est vrai que l’écart de tarifs s’explique mal. En Europe, le vaccin vaut autour de 50 $ selon le laboratoire choisi. Au Québec, cela oscille entre 90 $ et 200 $. Le suivi, la visite médicale ainsi que la pérennité du vaccin font le reste.

Mais prenez tous les renseignements nécessaires concernant Lima : il peut arriver que le vaccin proposé soit périmé. Celui-ci doit être administré 10 jours avant votre entrée en Amazonie. Et certains pays demandent une preuve de vaccination.

Si vous êtes inquiet concernant la fièvre jaune, sachez que le même moustique (moustique tigre à rayure blanche sur le dos) est aussi porteur d’un nouveau virus, le zika, qui n’a aucun remède pour l’instant.

Le Sud en famille

« Des suggestions pour Cuba (ou ailleurs dans le Sud) en famille, du 24 juin au 1er juillet ? Mes enfants aiment la formule club ; moi, j’aimerais prévoir au moins une journée dans une ville comme Trinidad, La Havane ou Santiago pour ne pas bronzer idiote. »

Sylvie Cloutier

Les tout-compris sont légion à Cuba. Varadero, Trinidad et Santiago font partie des villes où ils sont omniprésents. Vous pouvez diviser votre séjour en deux : première semaine à Varadero dans l’une des propriétés proposées par Transat, TMR, Nolitours, Sunwing, etc. Un gage d’amusement pour vos enfants. Vous aurez à choisir entre de bons livres et des guides pour être sur la plage et surveiller votre progéniture.

Des excursions d’une journée sont proposées à La Havane. Vous pouvez les faire en début ou en fin de séjour à Varadero. Le trajet est d’environ deux heures et mérite qu’on parte tôt pour revenir plutôt tard.

La seconde partie du séjour peut se dérouler à Santiago, où vous pouvez avoir accès à la campagne environnante. Le bord de mer est acceptable mais révèle des récifs et des coraux qui ne sont pas des terres d’accueil pour les pieds.

Munissez vos enfants de sandalettes en plastique fermées. Et passez une journée à Trinidad, surnommée un peu lourdement la « ville-musée de Cuba ».

Bonnes adresses

« Mon conjoint et moi avons séjourné au Vietnam du nord au sud en décembre dernier. Nous sommes partis en ayant en tête un itinéraire et une réservation d’hôtel pour l’arrivée. Nous avons fait appel à une petite agence locale pour deux éléments du voyage : la baie d’Along et le delta du Mékong.

« Pour la baie, nous ne voulions pas de ces gros bateaux à touristes et souhaitions profiter des villages flottants et des petites baies. Tuan Nguyen (qui parle français) nous a trouvé un bateau à partir de Can Tho, avec une seule cabine, un capitaine habile et son aide, un excellent cuisinier. Évidemment, ce n’était pas le grand luxe, mais tout y était. Et quelle tranquillité pour les mouillages.

« Pour le delta, un chauffeur et un guide nous ont pris en charge à l’hôtel, à Hô Chi Minh-Ville. Pendant quatre jours, nous avons sillonné bras et affluents du Mékong et dormi chez l’habitant trois nuits. Puis la quatrième à Can Tho, d’où nous avons pris l’avion le lendemain pour un séjour à l’île de Phu Quoc. Nous avons adoré, et tout ça était à un prix imbattable. L’agence : Ideo Tour0948 560 666 »

Micheline Demers, André Garon

« Mon compagnon et moi, la jeune soixantaine, avons séjourné en novembre dernier dans la ville de Mexico et sa région. Nous en sommes revenus enchantés. La saison sèche débutant en novembre, il a fait généralement beau, de 20 à 25 degrés le jour, et plus frais le soir. Il n’y a eu qu’un jour de smog. Cependant, à l’effort nous avions le souffle court à cause de l’altitude de 2200 mètres.

« Aeromexico offre un vol direct quotidien entre Montréal et Mexico. Les hôtels, les restaurants, les transports, tout est très bon marché. Nous nous sommes sentis en sécurité en tout temps, même à Mexico, dont les quartiers centraux sont sûrs.

« Partout, les gens étaient affables. Nous avons très bien mangé, tout est très savoureux, cuisine mexicaine ou internationale. Mexico offre beaucoup à voir ; c’est une très grande ville aux quartiers différents les uns des autres, aux nombreux musées et sites d’exposition. Le spectacle de la rue est fascinant et étourdissant : innombrables vendeurs, rabatteurs, mendiants, sifflets de policiers, klaxons, musique.

« Nous avons fait une excursion à Teotihuacan (50 kilomètres au nord de la capitale), un magnifique et gigantesque site archéologique où on peut gravir d’immenses pyramides. Nous avons séjourné trois nuits dans les villes de Puebla (deux heures au sud-est), de même qu’à Querétaro (deux heures au nord), parmi les nombreuses villes dites coloniales du centre du Mexique, ainsi appelées à cause de leur architecture espagnole. Elles sont magnifiques, bien que très différentes.

« Nous avons eu un coup de coeur pour Querétaro. San Miguel d’Allende, au nord de Querétaro, courue par les retraités américains, nous a moins impressionnés. Nous nous sommes déplacés en taxi et en métro dans les villes, et en autocar entre celles-ci, privilégiant les autocars de première classe, plus confortables et directs, et néanmoins bon marché.

« Nous avons aimé notre séjour au point d’envisager de retourner à Mexico et de visiter d’autres villes du centre du pays. C’est une très intéressante alternative à l’Europe : plus proche, sans décalage horaire et beaucoup moins chère. Recommandation : l’hôtel-boutique Zarzarosa, Dr Lucio 12, Querétaro, récemment ouvert par un jeune couple sympa. Huit chambres. »

Michel Godin, Montréal

À lire

Ulysse propose des guides bien intéressants sur différentes destinations. La collection « Fabuleux » propose plus des livres que des guides, avec peu ou pas d’adresses et des commentaires sur les lieux, cartes à l’appui dans certains cas. Histoire, art de vivre, architecture, artisanat, excursions, lieux insolites, sites d’exception…

Sont couverts le Pérou et l’Équateur, de même que Cuba avec des villages peu connus et des renseignements sur le magasinage, la prostitution et les choses à éviter ou à choisir.

Enfin, Fabuleux Mexique présente une grande diversité de sites à découvrir.

Pour les guides classiques, le Costa Rica est de bonne tenue, avec une certaine faiblesse pour Miami, Fort Lauderdale et les Keys.

Une belle trouvaille du côté de l’éditeur Mango, qui offre deux bouquins sur la cuisine d’ailleurs. Le tour du monde des apéros est un incitatif à faire autrement à ce chapitre. On y trouve également des recettes du monde entier à tester au moins une fois dans sa vie.

Vos suggestions, bonnes adresses, découvertes, souvenirs de voyage : lkiefer@ledevoir.com

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.