Vieille Europe et Nouveau Monde: départageons

Pas facile de départager les vins de la vieille Europe des vins du Nouveau Monde. Ici, le salon Prowein en Allemagne.
Photo: Jean Aubry Le Devoir Pas facile de départager les vins de la vieille Europe des vins du Nouveau Monde. Ici, le salon Prowein en Allemagne.

Les Amis du vin du Devoir n’ont pu résister cette semaine à départager lesquels, des vins du Nouveau Monde ou de la bonne vieille Europe, prennent le pas sur les autres. Ce qui, dans certains cas, n’a pas été une mince affaire !

À cépages et prix sensiblement égaux, évidemment un thème casse-gueule car, qu’on le veuille ou non, chacun y allait de ses propres référents en matière d’expérience, mais surtout de goûts personnels, pour faire avancer ses pions et trancher.

Au-delà des cépages, les vins transpiraient-ils à ce point leur lieu d’origine qu’ils s’imposaient tout naturellement à la sagacité des participants ? Pas si sûr.

Des mousseux, tous deux européens, rien à redire sur leurs qualités respectives, alors que sauvignons et cabernets sauvignons se sont avérés être nettement plus délicats à identifier.

Fait à souligner : plusieurs participants ont rapidement été séduits par cette notion, comment dire, « civilisatrice » de finesse, immédiatement perceptible celle-là, pour l’Offerus de Chave.

Clou de la soirée, cet hydromel artisanal de haut niveau, du plus que sympathique Anicet Desrochers, qui a plongé le groupe dans une espèce de délicieuse torpeur. On entendait une abeille vrombir…

Champagne Laurent-Perrier Brut, Champagne, France (62,75 $ – 340679) : comment traduire cette impression de brillance qui perle déjà au bout du nez pour mieux rouler ses diamants en bouche ? C’est pourtant ce que fait ce chardonnay dont le souffle fruité s’immisce comme un frais zéphyr, soutenant l’impalpable pour mieux donner l’illusion de beauté. Rien que ça. Finesse, finesse et finesse. (5 +) ★★★★. Moyenne du groupe : ★★★1/2

Ferghettina Franciacorta Brut, Italie (28,80 $ – 123968 23) : la Lombardie italienne est sans nul doute une sérieuse prétendante à la Champagne.

Si les fruités y sont plus appuyés, le train de bulles est cependant tout aussi habilement intégré, nourrissant une trame qui ne manque ni de textures ni de tonus. Sensualité et générosité. (5) ★★★1/2. Moyenne du groupe : ★★1/2

Saint-Bris 2013, Sauvignon, P-L J-F Bersan, Bourgogne, France (20,85 $ – 12454608) : le cépage joue à cache-cache avec un terroir qui sans cesse confond ici huître fraîche et sauvignon. Tout cela dans une belle unité, une espèce de complicité naturelle qui rehausse l’ensemble en lui offrant beaucoup de visibilité gustative.

Vrai vin, fier de ses origines. (5) ★★★. Moyenne du groupe : ★★★

Klein Constantia 2014, Sauvignon, Afrique du Sud (19,95 $ – 12399881) : ce sauvignon n’est pas du Nouveau Monde de par sa brillance, son éclat, sa finesse, du moins sur le plan olfactif.

La bouche scintille à sa manière, sans lourdeur, avec cette urgence vivace, fumée et fruitée qui lui confère beaucoup d’acuité. Un peu plus et on le confondrait avec un Menetou-Salon. Finale nette avec longueur moyenne. (5) ★★★. Moyenne du groupe : ★★1/2

Saint-Joseph Offerus 2012, J.L. Chave Sélection, Rhône, France (32,50 $ – 10230862) : netteté, éclat et lisibilité fruitée pour une syrah qui se veux modérée dans le propos mais persuasive sur le plan texture, avec, sur la finale, cette résurgence vivace et minérale qui culmine au sommet. L’ambiance est froide, avec tension en prime. (5 +) ★★★1/2 ©. Moyenne du groupe : ★★★1/2

Terre Rouge 2011, Syrah, Les Côtes de l’Ouest, Californie, États-Unis (29,40 $ – 897124) : richesse et opulence, mais aussi droiture, qui font place à plus de matière, d’étoffe. Se nuance doucement sur une finale puissante, à la sève riche, harmonieuse. (5 +) ★★★1/2 ©. Moyenne du groupe : ★★1/2

Cabernet Sauvignon 2011, San Fabiano Calcinaia, Toscane, Italie (26,25 $ – 115469 14) : un cabernet qui toise de haut, assuré, presque impérial avec ses nuances d’écorces, de fruits noirs, de tabac et d’épices.

Solide bouche bien encadrée, tassant des tanins bien frais, mûrs, légèrement astringents sur finale de belle longueur. Du caractère, à défaut peut-être d’élégance. (5) ★★★ ©. Moyenne du groupe : ★★★

Plume 2011, Cabernet Sauvignon, Napa, Californie, États-Unis (32,75 $ – 12155827) : le profil est aromatique avec ses nuances de bourgeons de cassis, de Cayenne et de fumée, alors que des tanins abondants se chargent d’encadrer une bouche qui demeure fraîche, longue et racée. (5 +) ★★★ ©. Moyenne du groupe : ★★★


Domaine L’Ostal Cazes 2011, Minervois, France (28,30 $ – 12587380) : quelle classe folle ! Mais aussi quelle intrigue derrière la profondeur de la robe et le pan de mystère des arômes.

Il y a de quoi chavirer à tribord et basculer dans le rêve, tant le récit est nourri, profond, complet. Fruité admirable sur texture plus admirable encore. Haute voltige ici ! (10 +) ★★★1/2 ©. Moyenne du groupe : ★★★

Layers 2012, Peter Lehmann, Barossa, Australie (16,95 $ – 11676461) : oui, épaisseurs multiples à ce prix, surtout côté nez où se multiplient les pistes aromatiques.

Bouche bien vivante qui contraste avec de beaux tanins dont la sève gomme longuement le palais. Équilibré, malgré un sommet capiteux, mais longueur non négligeable. Une affaire à ce prix. (5) ★★★. Moyenne du groupe : ★★★

Or D’Âge, Hydromel Liquoreux, Coulée printanière, Ferme apicole Desrochers (76,75 $ – 12644145) : le registre oxydatif s’impose évidemment d’emblée en offrant un profil profond, aussi fascinant qu’inhabituel.

Il y a la noix, bien sûr, tombée ici sous le charme d’un brumisateur rancio qui lui aurait fait dire ses quatre vérités sans toutefois mentir sur ses origines miellées. Intensité et contrastes assumés, entre sucrosité, salinité et longue amertume.

Dix ans de mystères à élucider ici, surtout sur une tarte aux pommes pas piquée des hannetons ! (10 +) ★★★1/2. Moyenne du groupe : ★★★★

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

Prochain rendez-vous

Il ne reste que quelques places pour le thème « Whisky » au programme du lundi 7 décembre prochain, aux Amis du vin du Devoir.

Coût : 65 $. Heure : 18h30 précises (durée : deux heures et demie).

Places disponibles : 13.

Lieu : Restaurant La Colombe (554, rue Duluth Est, Montréal, 2e étage).

L’adresse postale pour le chèque : Jean Aubry, 2050, rue de Bleury, 9e étage Montréal H3A 3M9.

Les 13 premières réceptions seront confirmées le jour même. Important : assurez-vous d’apposer votre numéro de téléphone à l’endos du chèque pour confirmation.
(5) à boire d’ici cinq ans
(5+) se conserve plus de cinq ans
(10+) se conserve dix ans ou plus
© devrait séjourner en carafe
Appréciation en cinq étoiles