Long-courrier

Des touristes circulent devant la Casa Batlló, de l’architecte espagnol Gaudi, à Barcelone.
Photo: Quique Garcia Agence France-Presse Des touristes circulent devant la Casa Batlló, de l’architecte espagnol Gaudi, à Barcelone.

L’automne en Allemagne

 

« Cet automne, je rêvais de faire un voyage en Allemagne et de visiter Berlin, que je n’ai jamais vu. Malheureusement, les voyages de groupe sont remplis actuellement. Serait-ce une bonne idée de m’inscrire à un cours d’allemand par le Goethe Institut et ainsi de profiter des circuits touristiques offerts et d’un logement à prix moyen ?

« J’aurai 82 ans en novembre prochain et suis en excellente forme physique. Je suis très active et très impliquée dans les organismes culturels de ma ville. J’ai déjà voyagé beaucoup en groupe en Europe car mon mari est invalide et ne voyage pas.

« Cependant, des métastases se sont collées à mon sternum depuis 2009. Mon assurance maladie couvrirait les frais nécessaires s’ils ne sont pas reliés au cancer qui est traité actuellement.

« Me diriger seule en avion vers Berlin vous semble-t-il trop compliqué pour une dame d’un certain âge ? Les troubles actuels dus aux migrations doivent-ils m’inquiéter. Je connais un peu l’anglais et pourrais probablement me débrouiller. Quels sont les conseils que vous pourriez me donner ? Des réactions de vos lecteurs ? »

Janine Bellerive Lebel

 

Partir seule, même à votre âge, ne comporte pas de danger. Quant aux migrations récentes en Allemagne, via la Turquie, elles ne suscitent pas d’inquiétude non plus.

La police locale est très bien informée et Berlin ne figure pas dans le cadre migratoire. Les seuls migrants que vous pourriez croiser cherchent du travail et un logement et sont pris en charge.

Pour vos problèmes de santé, emportez avec vous une ordonnance que vous aurez fait traduire en allemand ou en anglais. L’idée du Goethe Institut à Montréal est une bonne piste. Ils peuvent vous aiguiller sur un groupe et vous aider à trouver un médecin qui parle français.

Aussi, comprendre des mots d’allemand avant de partir est toujours une forme bien affirmée de la réalité que vous allez trouver.

Sachez que les Allemands ont pour la discipline une bonne approche. Les musées sont nombreux à Berlin et il y a d’excellentes salles de spectacles.

Quant aux restaurants, vous pouvez trouver autant d’italiens, de turcs, de français et d’espagnols.

Procurez-vous le guide Lonely Planet Berlin, avec carte à l’appui. Cela vous donnera une bonne idée de la ville par quartier.

Autour de Barcelone

« Votre chronique est une des raisons pour lesquelles je suis abonné au Devoir du samedi ! Vos informations sont toujours pertinentes et agréables à lire. Je vais à Barcelone avec ma conjointe, à la mi-octobre, pour une semaine. Nous y sommes déjà allés tous les deux (moi pour trois jours, il y a 30 ans, elle pour une semaine, il y a 10 ans).

« Que conseillez-vous à des gens qui veulent sortir des sentiers battus à Barcelone, intéressés par la randonnée, l’architecture, la culture, la mer et le farniente ? »

Robert Fortin

Ce qui est bien, c’est que vous formez un couple de voyageurs. Cela vous fait découvrir ce que l’autre a remarqué. Pour sortir des sentiers battus dans Barcelone, ce n’est pas évident. Autour de l’oeuvre de Gaudi, tout est très couru. Pour les randonnées, il faut attaquer la campagne. Prendre alors l’autobus et s’arrêter dans un village ciblé, puis continuer votre chemin.

Le bord de mer à Barcelone n’est pas ce qu’il y a de plus accueillant, mais les installations de la partie portuaire valent le détour.

Pour vous planifier un minicircuit, les guides Lonely Planet et Routard offrent une kyrielle de possibilités de visites. Attention aux pick pockets sur les Ramblas et aux gitanes « spécialistes des lignes de la main ».

Quant aux restos, évitez tout ce qui est menu touristique. Vous trouverez de nombreuses adresses dans certaines de mes chroniques précédentes ou dans les archives de mon blogue, sur LeDevoir.com. Avec hôtels à l’appui.

Apprenez quelques mots de catalan pour faire copain-copain avec les gens. La nuit, Barcelone est très animée. Parfois trop autour des bars et des discos. On se couche alors très tard.

Acheter sur Internet ?

« En dernier, je me suis rendue à l’aéroport Trudeau à 4 h 30 du matin pour m’enregistrer, de même que mon bagage. L’agent à la réception de la compagnie aérienne me demanda mon passeport et constata qu’il est expiré depuis un mois.

« J’avais acheté par Internet, de l’agence J’ai mon voyage, un forfait pour Cuba. J’ai tout essayé, en vain, pour être compensée de la perte de mes vacances et de mon argent encaissé immédiatement dans une banque de Toronto.

« L’agence s’est défilée en invoquant que mon forfait avait été commandé par Internet et donc que je n’avais aucun recours. Des amies, qui ont travaillé dans le domaine du voyage, m’ont assurée que si j’étais passée par une agence, celle-ci se serait aperçue de l’expiration de mon passeport et je ne me serais jamais retrouvée dans cette situation.

« Moi, je crois que, parmi les questions auxquelles j’ai répondu en ligne avant de régler ma commande, si on m’avait demandé la date d’expiration de mon passeport, j’aurais pu m’en rendre compte, ou l’ordinateur, peut-être ?

« Il semble que ça arrive souvent, à l’accueil, à l’aéroport, ce genre de situation. Qu’en pensez-vous ? Est-ce vrai que nous n’avons aucune protection quand nous commandons par Internet ? »

Nicole Anne Cloutier

Malheureusement pour vous, l’expiration du passeport est de votre ressort. Il est vrai que, si vous étiez passée par une agence traditionnelle, l’agent de voyages aurait pu noter cette date d’expiration.

Dans votre cas, même les petites créances seraient pour vous une perte de temps. Vous devez vous assurer que la compagnie choisie détient un permis de l’Office de la protection du consommateur et donc participe au Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage, en cas de problème.

Un avocat spécialisé dans le domaine du tourisme : Daniel Guay, danielguayavocat@hotmail.com.

 

À suivre

Le Festival du film documentaire de voyages se déroule tout le mois d’octobre. Vous pouvez participer en envoyant une vidéo court métrage à : travelcuts.com/filmfest. Le prix à gagner : 2000 $.

 

Vos suggestions, vos bonnes adresses, découvertes, souvenirs de voyage.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.