Long-courrier

Un moine bouddhiste avec son troupeau de moutons à Leh, dans l’État Jammu-et-Cachemire du Ladakh, en Inde.
Photo: Manpreet Romana Agence France-Presse Un moine bouddhiste avec son troupeau de moutons à Leh, dans l’État Jammu-et-Cachemire du Ladakh, en Inde.

Au pays des cowboys

« Nous ferons une escapade au pays des cowboys en novembre prochain. Avec comme prétexte un spectacle de l’icône par excellence, Willie Nelson, à Abilene, nous souhaitons prendre quelques jours à Dallas et à San Antonio.

« Comme nous aimerions voir du pays et non pas juste de l’asphalte, avez-vous un itinéraire ou des routes à nous conseiller, entre ces deux villes, pour pouvoir mieux apprécier les paysages, les villes traversées, bref, le Texas grandeur nature ? »

Grégoire Vachon et Marie Lavoie

Entre Dallas et San Antonio, ce ne sont que des grandes routes. Mais il y a des détours qu’il faut connaître. Déjà, pour qui souhaite faire un séjour au Texas, je conseille sans hésitation Austin, où il y a plus de vie et d’animation qu’à San Antonio, une ville très artificielle vouée au tourisme comme Vegas. On raconte d’ailleurs qu’il y a 10 millions de lits dans les hôtels de San Antonio ! Austin est le coeur de la vie étudiante, culturelle, etc.

Austin. Visiter la capitale et surtout sortir dans les bars (et voir le « pont des chauves-souris » si vous voulez vous faire manger pas les moustiques sans rien voir…).

San Antonio. Riverwalk, Sea World et Six Flags pour les fanas de parcs d’attraction. Très touristique, la ville garde toutefois un cachet inusité. On y trouve de nombreux restaurants, qui n’ont rien de génial mais qui représentent des haltes pour voir et être vu.

Entre Austin et San Antonio (Hill County). Faire du tubing (descente de rivière sur une chambre à air avec des bières : vraiment mémorable, mais il faut bien boire pour apprécier ! Et s’offrir un BBQ Pit (resto de barbecue texan, où la viande est fumée).

Padre Island. Attention, South Padre Island, ce sont des immeubles et la foule : à éviter ! Par contre, il y a un parc national vraiment joli sur Padre Island, auquel on accède par le nord (par Corpus Christi) : le Padre Island National Seashore. Camping obligé car il n’y a pas d’hébergement dans le parc. Et là, c’est le calme absolu : pas un chat et 200 kilomètres de plage à partager avec les oiseaux. Puis, faire une excursion de soirée à Port Aransas est sympa aussi. On peut faire de la planche à voile dans la lagune derrière.

Un match de football, le sport roi au Texas : ambiance incroyable, notamment dans les matchs universitaires !

Galveston est à ne pas manquer. Les parcs de Big Bend et Guadalupe sont géographiquement au Texas, mais très éloignés des centres urbains. Ils sont plus accessibles en provenance du Nouveau-Mexique, selon le guide du Routard). On est presque au Mexique, mais ce n’est pas encore cela. La vie y est mexicanisée, c’est tout. La musique, les plats, l’ambiance, tout est simili-mexicain.

Noël en Hongrie

« J’ai prévu d’aller en Hongrie pour Noël. Vu les récents événements, puis-je toujours y penser ? J’ai des amis qui me déconseillent d’y aller. Qu’en pensez-vous ? »

G. Robitaille

Les routes vers les frontières peuvent être difficiles. J’ai un ami à Budapest qui a eu l’idée de prendre des Syriens en autostop pour se décaler en Serbie. Il est resté avec ses colocs automobiles quelque quatre heures à la frontière. Maintenant, il y a aussi la Croatie qui ferme ses frontières. Et d’autres vont suivre. Donc, si vous évitez ces frontières, la Hongrie peut être envisageable.

À Buda et Pest, c’est O.K., sauf dans les gares. Les hôtels et instituts de massage fonctionnent à plein. Si vous louez une voiture, contactez une compagnie estampillée internationale de l’Ouest. Le ministère de l’Intérieur slovène souligne toutefois que la situation est calme et que la plupart des personnes qui traversent sa frontière sont incitées à continuer leur chemin vers l’Autriche.

De son côté, le premier ministre Miro Cerar a réaffirmé que son pays reste engagé à remplir ses devoirs en tant que membre de l’espace de libre circulation européen Schengen.

À suivre

Le 14e festival international Contes en Îles se déroule du 27 septembre au 4 octobre aux îles de la Madeleine, avec des conteurs de France, d’Algérie, des États-Unis, du Québec, d’Acadie, et, bien sûr, des Îles.

Dès 14 h le dimanche 27 septembre, un « défilé conté » aura lieu au Musée de la Mer, avec la participation de la troupe Whate Step de l’école de danse Cindy-Mae et de tous les conteurs.

La populaire Grande nuitée aux flambeaux revient le vendredi 2 octobre, ainsi qu’un dîner conté, des 5 à 7 contés et des spectacles tous les soirs. Aussi, des conteurs se déplaceront pour faire des prestations au pavillon Eudore-LaBrie, dans des CPE, à l’Association des personnes handicapées et à l’église d’Old Harry.

Bonnes adresses

« Je lis toujours avec intérêt vos conseils et bonnes adresses, bien que je ne voyage pas beaucoup. Coréenne adoptée au Québec, je suis allée pour la première fois en Corée du Sud avec mon conjoint et mes deux enfants (trois et huit ans), en mai dernier. J’ai été très surprise et emballée par l’accueil des Coréens. Ils adorent les enfants ! Je ne compte plus le nombre de fois où ils se sont fait caresser les joues ou les cheveux.

« Les pleurs du plus jeune nous ont permis de passer en priorité à la sécurité de l’aéroport. Des personnes âgées offraient gentiment leur siège à notre progéniture ou apaisaient les pleurs (encore !) de mon garçon en lui donnant un bonbon.

« Le pays est une belle destination familiale, sans aucun doute. Les déplacements en transport collectif se font assez bien avec une poussette. Il y a plusieurs ascenseurs dans les métros. En plus, les tarifs de métro, de bus et de TGV sont moins élevés pour les enfants.

« Bref, c’est une destination à garder en tête pour les familles qui veulent découvrir un coin de l’Asie. »

Annie Labrecque

À voir

La première cinéconférence de voyage de la saison 2015-2016 portera sur le Ladakh (petit Tibet) au Cineplex Odéon Quartier latin, le mercredi 30 septembre à 19h. Le réalisateur québécois Claude Chauvin fera découvrir le Ladakh, situé au coeur de l’Himalaya indien.

Paradis des randonneurs, cette région encore méconnue est rythmée par les saisons et les cérémonies bouddhistes. Ce film sera présenté dans le cadre de la programmation de l’organisme Les aventuriers voyageurs.

Des photos sont disponibles à l’adresse.

 

Vos suggestions, bonnes adresses, découvertes, souvenirs de voyage.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.