Long-courrier

Un kiosque de restauration népalais, à Katmandou
Photo: Prakash Mathema Agence France-Presse Un kiosque de restauration népalais, à Katmandou

Noël au Brésil

« Nous sommes une famille avec trois enfants ados et nous allons au Brésil, à Rio de Janeiro, pour les vacances de Noël : cinq nuits, trois à Buzios et cinq à Porto Alegre. Avez-vous des suggestions de visites pour ces endroits ? Nous avons déjà loué des appartements via airbnb pour le séjour. »

Philippe Bastien

Je n’ai jamais passé Noël au Brésil, mais il paraît que c’est plus calme que d’habitude. Comme vous avez votre hébergement, ce sera juste une question de profiter de l’air ambiant.

À Rio, les familles se retrouvent entre elles, comme dans toutes les autres régions du pays. Buzios est surnommée la Saint-Tropez du Brésil. Petits restos, galeries de peinture, galeries d’art. Sympa, mais très touristique.

Quant à Rio, il n’y a que dans les grands hôtels et restaurants que la fête est célébrée. Et la meilleure chance de trouver Jésus dans une crèche est certainement à Porto Alegre.

Mais vous avez des ados et il y a toujours des restos et des discos qui s’habillent en Noël et qui distribuent du porc farci et de la dinde.

À Noël, c’est le début de l’été. Porto Alegre et ses îles sont de bons endroits pour les balades de toutes sortes. Il y a de nombreux parcs et le skate board est très populaire.

Porto Alegre se visite très facilement et c’est une véritable destination brésilienne à fouiller.

Retour d’Italie

« Je suis revenu récemment d’un séjour de 14 nuits en Italie, en pleine saison touristique, à Rome, Florence et Venise. Je ne suis aucunement déçu de l’architecture et de l’offre touristique. Les trains y sont un peu plus « capharnaümesques » qu’attendu, mais quel beau pays. Aussi, j’y ai reçu un bel accueil de tous malgré l’omniprésence des touristes.

« Je ne peux d’ailleurs que recommander des réservations préalables à l’arrivée, facilement réalisables grâce à la magie d’Internet. Souvent, ce sera quelques euros de plus pour la réservation, mais ô combien d’heures épargnées en file d’attente.

« Tant à Rome qu’à Florence, nous avons réussi à trouver relativement facilement des restaurants conviviaux où les touristes, bien que très présents, accompagnent la faune locale. Venise aura fait exception, sauf pour un bar à vins, All amarone, que nous avons trouvé au cours d’une promenade à l’aveuglette dans les méandres de la cité. Une carte de vins complète et à prix variés.

« Pour l’histoire, nous avons accompagné notre repas d’un Ripasso, que nous avons retrouvé par la suite 50 % plus cher ailleurs. Mes meilleures bruschettas en Italie. allamarone.com. Merci pour votre chronique que j’attends chaque semaine dans " mon " journal ! »

Alain Dion

Dans l’Asie du Sud-Est

« Je serai en Asie du Sud-Est en décembre prochain et il y a longtemps que je désire voir la ville de Katmandou. Croyez-vous qu’à ce moment le Népal sera suffisamment remis du tremblement de terre pour accueillir les touristes ? »

Robert Dion

Le Népal est toujours en reconstruction. Pour les touristes, il y a une association qui propose des bungalows pour les touristes. Beaucoup de sites ont disparu, mais il reste un pourcentage de regroupements pour l’avenir de ce village.

Première visite à Cuba

« Ma conjointe et moi partirons le 12 décembre prochain à destination de Cuba, pour un séjour de 17 jours. C’est notre première visite dans l’île. Les billets d’avion sont achetés depuis plusieurs mois. Nous pensons nous promener sac-au-dos entre La Havane et Trinidad, en passant par Matanzas et un grand parc, entre musique et architecture, nature et playa !

« Nous prévoyons vivre en casa particular ou en petits hôtels. Le récent réchauffement des relations diplomatiques avec les États-Unis nous fait craindre une grande affluence de touristes à Cuba en décembre. Alors, la question primordiale : où passer Noël ? Doit-on prévoir, comme ici, que tout sera fermé les 25 et 26 décembre ? Est-il préférable de prévoir un petit hôtel ou de loger chez l’habitant ? »

Fabrice Pouplier

Ce que vous cherchez, c’est le Cuba local et amical. En dehors des forfaits tout-compris, vous trouverez toujours une adresse qui vous convienne. Comme la religion est bien présente à Cuba, les messes de Noël sont nombreuses. Quant aux Américains, ils iront graduellement, à commencer par les gens d’origine cubaine, pour voir la famille. Ce qui se fera le plus rapidement, ce sont les croisières déjà prévues pour cette destination.

Vous trouverez des adresses sur le site de casa particular. Et dans toutes les petites villes, il y a de charmants hôtels qui pourront répondre à vos besoins. Comme à Remedios, où le Jour de l’an se passe entre les villageois, quartier par quartier, musique à l’appui.

Dans la région de Pinar del Rio, il y a de petites structures hôtelières tenues par des Allemands. Même chose du côté de Trinidad, à l’intérieur de la côte.

Bonnes adresses

« Je lis régulièrement votre chronique. Je note quelquefois des adresses, des liens sur des locations, etc. Comme nous allons souvent en Europe, et particulièrement en France, nous avons trouvé et expérimenté la compagnie suivante : odalys-vacances.com. Nous étions à Aigues Mortes cette année (fin mai-début juin).

« Voici donc quelques renseignements : location de maisonnettes et d’appartements avec cuisinette (très bien équipés). Prix abordable (200 à 300 euros la semaine) avant la période estivale en France. Parfois, certains endroits sont fermés en hiver, il faut donc vérifier sur le site d’Odalys. Aussi, l’entreprise propose des maisons mobiles bien situées.

« Quant à Adagio, elle loue des appartements avec cuisinette bien placés en ville (un peu plus cher qu’Odalys). »

Gérard Daniau

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.