Long-courrier

Des pousse-pousse devant le bar Floridita de La Havane, à Cuba.
Photo: Adalberto Roque Agence France-Presse Des pousse-pousse devant le bar Floridita de La Havane, à Cuba.

Un appart au Brésil

« Nous prévoyons aller à Rio en louant un appartement et après à São Paulo. Quelles sont les recommandations que vous pourriez nous faire quant à la préparation de ce voyage ? »

Gilles

Je reçois régulièrement des courriels de gens qui louent des appartements au Brésil via Airbnb. Rio est gigantesque, ainsi que São Paulo. Une suggestion : emparez-vous des guides Lonely Planet pour ces deux destinations.

L’hiver en Italie

« Je souhaite passer l’hiver en Italie. J’aimerais éviter le froid et l’humidité, alors quelle région me conseillez-vous ? Avez-vous des adresses pour la location d’un appartement ? Enfin, je souhaite suivre sur place des cours d’italien (groupe adulte) : avez-vous des pistes pour moi ? »

François

 

Éviter le froid et l’humidité ? Vous avez le sud comme possibilité : Naples et son sud, ainsi que la bande qui s’en va jusqu’à Brindisi.

Pour les cours d’italien : piccolauniversitaitaliana.com/fr. Et la ville d’Otranto, dans les Pouilles : porta-doriente.com.

 

Voyage en Iran

« En 2009 et 2010, j’ai effectué deux voyages en solo de quelques semaines en Iran. Je peux vous dire que, si le voyageur y va pour emprunter les traces de la Perse ancienne, l’Orient mythique, les Mille et une nuits, c’est l’Iran actuel qui le marquera.

« Les Iraniens qui vont à votre rencontre démontrent une serviabilité empressée et une gentillesse proverbiale ; c’est l’Orient tout en curiosité familière et en retenue distinguée (oui, oui).

« Les gens rencontrés rendent le voyage très aisé car ils ont le « parentage » facile ! Pareils à leurs voisins du (feu) Levant, les bienveillants « Sois prudent, attache ton sac, regarde des deux cotés avant de traverser la rue, n’oublie pas de prendre ton parapluie » fusent. À mes amis qui me disent que j’ai été courageux et aventurier d’y aller, je rétorque parfois : une fois sur place, ce fut aussi simple que d’aller manger chez maman.

« L’Iran est l’Occident dans un miroir, si loin mais si proche à la fois. Fascinant ! Par exemple, les Iraniens urbains sont férus de pique-niques, de camping et de marches en nature, ce en quoi ils nous ressemblent beaucoup.

« Après avoir voyagé sur cinq continents, c’est la première fois que j’ai eu autant envie de partager avec mes proches… Et où j’aurais aimé emmener mes vieux parents, qui n’ont jamais voyagé.

« Malheureusement, depuis 2012, il est beaucoup plus compliqué pour un Canadien de fouler le sol iranien. Souhaitons que les exigences soient réduites pour que nous puissions à nouveau y voyager librement, sans l’obligation de faire partie d’un groupe accompagné d’un guide, comme pour les Américains.

« Et pour vous corriger un peu, en référence à quelques lignes parues il y a plus d’un an, où vous disiez qu’il n’y a rien de bon à faire à Téhéran. Et bien : parcs, musées, shopping, ski, cafés, randonnées en montagne… L’Iran d’aujourd’hui vous attend. »

Christian Morin

Bonnes adresses

« Voici ma suggestion pour votre lectrice qui souhaite prendre des cours d’espagnol à l’étranger sans loger dans une famille d’accueil, ce qui était également mon cas.

« Cuba a la cote ces temps-ci, alors pourquoi pas des cours à l’Academia Cienfuegos de Cuba ? J’y suis allée et je la recommande à tous sans hésiter. Il s’agit de séjours de deux semaines avec cours et activités culturelles. Tout se déroule dans un petit hôtel très sympathique en bord de mer, à un coût très abordable. Nous sommes classés en cinq groupes selon notre niveau, et je sais que plusieurs personnes y retournent pour poursuivre leur apprentissage, tellement elles ont apprécié leur séjour. academia_cienfuegos@cyberimpact.com.

« En complément aux cours, j’ai appris énormément par moi-même grâce à un site Internet français gratuit, La Passerelle des arts, qui comprend la lecture pour chaque leçon. Ainsi, on apprend la bonne prononciation et la grammaire et on fait des exercices pour bien intégrer le tout.

« Il y a aussi la série de livres de poche L’espagnol tout de suite, qui comprennent aussi un CD. Il y en a pour différentes langues. Ils sont très complets et faciles à apporter dans ses bagages. »

Claude Paquette

À partir de…

Je la trouve amusante, la formule « À partir de… » pour des tarifs d’Air France qui sont parfois séduisants, de même que les dates de voyage. Ça s’appelle « Oh la la » et c’est en vigueur jusqu’au 20 septembre, pour des départs du 16 octobre au 10 décembre 2015 et du 25 décembre 2015 au 6 mai 2016. Oh la la !

Je m’imagine réservant un billet en disant : « Je veux un Montréal-Paris. Oh la la ! » J’imagine la même chose si la promotion avait pour vocable « Aïe Aïe Aïe » ou encore « Moumbé Yaya » !

Sur la plage de Bodrum

La semaine dernière, dans les journaux du matin, je suis tombé sur la photo d’un enfant le nez dans le sable. Certainement, me suis-je dit, une idée d’enfant pour jouer aux crabes et aux crevettes. C’est le flic derrière qui a mis fin à mes jeux d’enfant.

Il s’appelait Aylan Kurdi et avait trois ans. Son jeu était simple, c’était de suivre ses parents dans un bateau gonflable. Quelques heures peut-être.

Et puis, les vagues… Je connais la plage de Bodrum pour y avoir fait un reportage il y a quelques années : des familles aisées de tous les coins du Bosphore. Pas de sable, mais des grains.

Quant à l’île de Kos, elle n’a rien de plaisant, mais lorsqu’on fuit, on ne regarde pas le paysage. Toutefois, à trois ans, on ne fuit pas, on suit les grands. J’ai hurlé en lisant ce que disait la photo. J’ai pensé à ma fille qui a maintenant 15 ans et qui suçait des coquillages à l’âge d’Aylan.

Comment dire aux autres membres d’une famille que l’un des leurs a vu son nez mourir dans le sable granulé ?

Le t-shirt rouge un peu relevé, le short légèrement baissé, les chaussures bien ficelées, la main droite attendant d’autres vagues… La mer rejette tout. Elle est intraitable.

À lire

D’excellents bouquins que les livres Turquie des enfants, Portugal des enfants, Maroc des enfants et Espagne des enfants. Ce sont des guides pour les petits, mais peut-être aussi pour les grands. On y trouve certes des images, mais surtout des clins d’oeil sur la religion, la cuisine, la famille, la géographie, la manière de vivre, avec quizz et charades à la clé. Aux éditions Bonhomme de chemin.

Vos suggestions, vos bonnes adresses, découvertes, bons ou mauvais souvenirs de voyage : lkiefer@ledevoir.com.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.