Long-courrier

Deux semaines en Irlande

« Nous partons début septembre pour un voyage de deux semaines en Irlande. Nous avons un itinéraire en vue comprenant des arrêts à Dublin, Belfast, Galway, Cork, Kinsale et Waterford. Auriez-vous d’autres suggestions à nous faire ? Merci. »

Au lieu de monter de Dublin à Belfast, qui n’a d’autre intérêt que le souvenir, vous pouvez bifurquer directement sur Galway, Lahinch, Limerick, Killarney, Castletownwhere, Conaltry et Cork. Cork-Dublin, c’est à peu près un peu plus de deux heures. Il faut osciller entre mer, collines, montagnes et vallées.

Si vous louez une voiture, prenez un véhicule avec le volant à droite. Un peu déroutant au tout début, mais sécuritaire après. Pour les intersections et les dépassements.

Vous n’avez que deux semaines. Votre itinéraire me semble un peu lourd. Car chaque village ou ville nommé recèle de jolis trésors. Je ne crois pas que vous cherchez à faire de la voiture toute une journée. Dublin, 2 jours ; Cork également. Vous avez ensuite à partager vos escales.

Vols intérieurs en Grèce

 

« Je serai en Grèce du 9 au 24 septembre 2015. J’ai réservé et payé deux vols intérieurs d’Athènes à Naxos et de Santorin à Athènes. Ai-je bien fait ? Puis-je considérer qu’il s’agit d’une compagnie fiable, assurant des vols sécuritaires ? Merci. »

Olympic est une bonne compagnie, qui comme chacune a ses retards. Pour ce qui est de la fiabilité, je n’ai perçu aucune lacune. D’autres compagnies aériennes ont vu le jour : Aegean Airlines, Amjet Executive SA, Astra Airlines, Athens Airways, Cronus Airlines, Hellas Jet, Olympic Air, Olympic Airlines.

Il faut regarder les horaires de toutes ces compagnies et le temps qu’il faut mettre.

Le nord ou le sud de la Corse ?

« Nous sommes un couple dans la cinquantaine et nous irons en Corse deux semaines en septembre prochain. Comme notre séjour est relativement court, nous ne pensons pas pouvoir faire le tour complet et nous devons donc choisir entre le sud et la Haute Corse. Nous penchons en ce moment pour le sud, mais est-ce aussi touristique qu’on le dit ? Si nous choisissons le sud, quel serait l’emplacement idéal pour une location d’une semaine d’où nous pourrions rayonner un peu dans les environs sans passer des heures en voiture et voir des lieux intéressants ? Nous souhaitons avant tout nous reposer (plage) et, sans être des randonneurs aguerris, nous aimerions aussi faire quelques randonnées pas trop extrêmes en montagne. Des conseils ? Merci à l’avance ! »

La Corse est touristique dans son ensemble. Ce qui vous sauve un peu, c’est le mois de septembre, qui se vide de voyeurs. Vous avez choisi le sud ? Pas pire. Bonifacio, Ajaccio et Porto Vecchio sont sur la liste du sud. Entre tous ces villages, en entrant dans l’intérieur, vous avez le droit à des falaises inspirantes, des montagnes exaltées et un maquis toujours un peu sauvage.

Voici une adresse près d’Ajaccio qui propose un petit studio bien équipé. Le propriétaire, M. Follaci, ramasse des tomates ou autres légumes. La mama peut vous garder un morceau d’agneau et le mettre dans son four à bois. Un lieu tranquille, où vous pouvez avoir de bonnes adresses et où la fille cadette est une des responsables de l’office de tourisme.

M. et Mme Folacci : 011 33 4 95 20 00 95.

Se déplacer en Turquie

 

« Nous partons six semaines en Turquie en septembre prochain. Nous ferons la grande boucle Istanbul, Ankara, Cappadoce, Konya, Antalya, Kas, Pamukale, Ephèse, Pergame, Izmir. Nous avons mis une croix sur Safranbulu en mer Noire nous disant que ce serait trop. Avons-nous raison de sacrifier cette région qui semble intéressante ? Nous pensions prendre plus de temps pour visiter le reste de ce grand pays.

Ma question concerne les moyens de transport à emprunter pour nous déplacer. Que nous conseillez-vous pour ne pas trop nous fatiguer à conduire ? Les bus semblent efficaces, mais le pays est grand. Nous souhaitons louer une voiture pour la 2e moitié du trajet (depuis Antalya). Devons-nous réserver d’ici ? Si oui, avec quelle compagnie ? Le train est-il efficace ? Les informations ne sont pas claires à ce sujet.

Merci de nous éclairer !

Un mot sur les Cinque Terre : pourquoi ne jamais suggérer Corniglia, qui me semble être le plus beau des villages, le plus impressionnant (le plus haut perché) et le moins accessible (donc le plus intact) ? »

Pour les Cinque Terre, on me demande le plus souvent des vues ou des faisabilités sur la mer. Pour Corniglia, y arriver est un véritable parcours de combattant, et il n’y a pas de port. Mais le village, avec sa dizaine d’hôtels et un peu plus de restaurants, est bien rempli. D’où mes oublis volontaires. Par contre, les vues sont exceptionnelles, et quand vous êtes au-dessus, vous y restez. On est moins dans le nomadisme. Car il faut descendre et surtout remonter. Mais Corniglia est un SECRET bien gardé.

Pour votre voyage en Turquie, la voiture est un bon flash, mais reste toujours un peu dangereuse pour la conduite. Cela va vite, avec nombre de klaxons sur la route. Seul avantage, les voitures de location n’ont pas de plaques minéralogiques spécifiques. La nuit, c’est très dangereux. Et l’essence n’est pas donnée (environ 2 $ le litre).

Les bus vont vite, mais sont vite remplis. Il faut réserver. Pour les courts trajets, on prend les dolmus.

 

Pour la côte ouest, au sud d’Izmir, les compagnies Pamukkale ou Özkaymak ; pour la Cappadoce, les compagnies Süha et Nevsehirliler.

À l’ouest de l’axe Ankara-Adana, la compagnie Varan est très bien ; plus chère que les autres, mais c’est le grand luxe. Très sérieuse aussi et moins chère : la compagnie Kâmil Koç.

Les dolmus, minibus collectifs, desservent les villes intra-muros, mais aussi leurs environs, et les relient même parfois entre elles comme de véritables bus. Ils ne partent que lorsqu’ils sont pleins, d’où leur nom (dolmus signifie « rempli »).

Pour le train, c’est très lent. Les trains en grande vitesse au départ d’Ankara sont en construction. Vaut mieux réserver.

Billets d’avion pour l’Inde

« Je vis dans la région de Magog et, cet hiver, nous serons un groupe de quatre personnes à voyager vers New Delhi en Inde pour rejoindre autour du 18 février un groupe d’amis français qui s’occupent des réservations d’hôtels, de minibus et de billets de train, le tout pour un séjour d’environ un mois.

Je n’ai jamais acheté de billet d’avion par Internet et j’aimerais beaucoup recevoir vos conseils à ce sujet. Est-ce vraiment fiable et économique compte tenu de notre destination ? Si oui, pourriez-vous me donner quelques adresses Web pour notre achat en ligne ? Auriez-vous d’autres conseils à nous donner en regard à cette question ? Merci à l’avance de votre aide. »

Les billets par Internet sont aussi fiables que les billets d’avion achetés directement auprès des compagnies aériennes. Pour ce qui est de l’économie, ce n’est pas si sûr. Tout dépend des moments de l’année et des résas faites à ce moment.

Expedia, Bravofly, Trip Advisor, Jetcost, Air France, British Airways ou KLM sont des sites où l’Inde est bien représentée.

Tous les sites recommandés doivent avoir un lieu au Québec, pour avoir droit à l’office du consommateur.

Sinon, c’est la carte de crédit qui sert de vérité bancaire.

À lire, à voir, à entendre

Partir en famille Rome et Partir en famille New York aux éditions En Voyage. Pour avoir des pages consacrées à la famille. Non pas un guide des enfants, mais un guide des parents voyageant avec les enfants. Une cartographie facile à défricher et un livret détachable d’une vingtaine de pages avec jeux, quiz, rébus et énigmes pour les plus jeunes.

Chez Lonely Planet, des guides précis sur la Corse, la Bretagne, Bordeaux, Gironde et les Landes ainsi que sur le Languedoc-Roussillon. Une manière de faire toutes ces régions dans le détail.

 

Enfin, le guide sur Budapest fait un excellent travail sur Buda et Pest. Petites adresses, bains (cathédrale), marchés et parcs sont au menu.



À voir en vidéo