Long-courrier

Guides à surveiller

« Préparant un voyage pour octobre à Malte et en Sicile, j’aimerais connaître le moment de parution des guides Le Routard et Lonely Planet, puisque nous pouvons nous permettre d’attendre un certain temps les plus récentes parutions, plutôt que d’acheter trop vite. Nous apprécions le papier même si nous allons avoir tablette et autres accessoires électroniques. De plus, si vous pensez que d’autres guides peuvent nous être plus utiles, il serait apprécié de les connaître. Nous voyageons toujours en sac à dos (67-71 ans), privilégiant petit à moyen budget. »

– Mildred Leblanc

Ces deux guides sur ces destinations auront des mises à jour l’année prochaine. Cependant, les guides existants sont d’excellentes mises en conditions. Surtout le Lonely Planet sur ces destinations. Vous avez également Rough Guide, qui privilégie les voyages avec sac à dos. Chez Ulysse, le guide sur Malte est intemporel, mais donne des fourchettes de prix qui peuvent vous donner des indices. National Geographic et le Guide Vert Michelin sont un peu serrés sur les commentaires, mais donnent de bonnes indications sur les arts et la culture.

Témoignage

 

« Dernièrement, une amie nous donnait l’article que vous écriviez le 23 mai sur M. Daniel Beauvais, qui s’était fait voler sa voiture en Espagne.

Nous revenons d’un voyage en Espagne, où nous avons loué une voiture chez Hertz avec l’aide de notre agent de voyage pour dix jours. Je ne sais pas pour M. Beauvais, mais nous avons pris possession de la voiture et l’avons remise directement chez Hertz. Notre agent de voyage nous a entre autres conseillé de prendre les assurances qui viennent avec l’auto pour éviter les échanges entre les compagnies d’assurances, l’auto étant couverte à 100 %, à l’exception des pneus, car à Barcelone, certains crèvent les pneus, et d’autres font mine d’offrir de l’aide pour mieux nous voler. Je connais quelqu’un à qui cela est arrivé alors qu’il allait y voir sa fille. De plus, l’agent de voyage nous avait déconseillé d’entrer dans Barcelone avec l’auto à cause du fort taux de chômage et des voleurs potentiels.

Cependant, pour la location de voiture, je ne sais pas s’il y avait un intermédiaire entre l’agent de voyage et Hertz, mais je crois que oui. Dans le cas de M. Beauvais, il est sûr qu’une assurance sur place n’aurait pas facturé plus que le prix réel de l’auto. Notre plaque d’immatriculation était identique à celle des Espagnols. Possiblement qu’il y avait quelque chose pour différencier une voiture de location, mais sans plus.

Par contre, en France, en 2008 et 2012, nous avions fait un achat/rachat de voiture. La plaque d’immatriculation était rouge, contrairement à celle des Français, qui est bleue. Je ne sais cependant pas si cela s’applique aussi à une voiture de location.

Quoi qu’il en soit, nous avons fait deux fois un achat/rachat de voiture et nous avons eu un accrochage chaque fois. Lors de la remise, nous avons remis les clés avec un rapport de police pour la première et la deuxième fois, nous avions communiqué avec les assurances. Les deux fois, nous avons remis les clés, signé le formulaire de remise de l’auto et bye bye. Aucune vérification des autos n’a été faite sur place. Cependant, il ne faut pas la remettre une journée plus tard que la date prévue sans les avoir avisés au préalable, car autrement vous avez vraiment acheté une voiture à l’étranger. Lors du contrat, ils demandent les informations sur votre banque. »

– Jean-Marc Dion

Grèce

 

« Je serai en Grèce avec l’homme de ma vie du 27 septembre au 15 octobre. C’est un voyage rêvé depuis 50 ans pour moi. En arrivant, nous ferons un circuit terrestre de quatre jours accompagné par un guide francophone du milieu. Puis, ce sera la croisière. Nous resterons ensuite seuls trois jours à Mykonos et trois jours à Santorin, avant notre retour à Québec. Nous passerons aussi trois jours à Athènes.

À chacune de ces trois destinations, nous aimerions avoir un guide francophone — deux heures le matin chaque jour. Pouvez-vous nous aider à trouver l’accompagnateur ou l’accompagnatrice idéal ?

Grand merci d’avance pour votre réponse. Je lis votre chronique régulièrement avec beaucoup de plaisir. »

– Jeanne

Mykonos, Santorin et Athènes sont trois points de chute où vous pouvez peut-être trouver des guides francophones. Qu’ils soient du milieu, c’est encore moins sûr. Tours by Locals Greece et Greece Private Tours sont deux agences qui offrent une kyrielle de guides. Mais la plupart sont anglophones ou germanophones. Ils ont quelquefois un ou deux guides dont le français n’est pas la force, mais qui ont une base assez forte pour effectuer un guidage moitié anglais, moitié français.

Pour Athènes, vous avez Top Guides et Beoglobe (voir contacts).

 

Japon

« J’envisage d’effectuer avec ma conjointe un voyage de trois semaines au Japon en octobre prochain. J’hésite entre un voyage organisé ou en solo. Depuis 50 ans, j’ai toujours voyagé en solo. Si j’opte pour le voyage organisé, ce sera une première pour nous, qui nous permettra de ne pas nous casser la tête, dans un pays si différent de ceux que nous connaissons bien (occidentaux, arabes et africains). Qu’est ce que vous nous conseillez dans les deux cas de figure ? Pour un voyage organisé, quelle agence nous laisserait suffisamment d’espace et de temps pour approfondir un peu plus par nous-mêmes ? Sinon, quel itinéraire privilégier et aide aller chercher pour organiser un voyage solo qui met l’accent sur la civilisation japonaise (culture, gastronomie, jardins, origami, lutte sumo, ikebana, temples, sports, théâtre) et découvrir ce pays à la fois raffiné et mystérieux ? Nous préférons approfondir, comprendre, plutôt que faire du millage à la sauvette.

Merci beaucoup »

– Charles-Robert Dionne

Pour les voyages accompagnés, vous avez Uniktours, qui propose trois voyages très différents dans l’approche : les cités impériales et le Mont Fuji, l’archipel nippon en liberté, ainsi que la nature, l’héritage zen et les traditions. Vous avez aussi Explorateur, qui offre des voyages en petits groupes.

Pour un voyage en solo, vous ne devez pas échapper au Japan Rail Pass. Pour faire d’abord des économies et voir le Japon comme bon vous semble. Un « Rail Pass » est un billet de train nominatif destiné spécifiquement aux voyageurs étrangers qui désirent visiter le Japon. Il donne accès à tous les trains de la compagnie Japan Railways (JR), et ce, à travers tout le pays pendant une période de une, deux ou trois semaines. Vous pouvez activer votre Pass à n’importe quel moment de votre séjour dans l’un des nombreux guichets des gares. Vous pouvez donc très bien décider d’arriver à Tokyo, profiter de Tokyo quelques jours puis activer votre Pass le jour où vous souhaitez rejoindre Kyoto, par exemple.

Pour l’hébergement, les Ryokan sont une forme d’hébergement très courue. Il faut se procurer à l’office national du tourisme du Japon le petit guide Japanese Inn Group-Hospitable and Economical, qui présente la liste des Ryokan affiliés à cette chaîne. Vous avez également des possibilités de logement dans les temples (Shukubo). Les Minshuku, petites pensions de familles (comme des chambres chez l’habitant) ressemblent aux Ryokan, en plus simples.

À suivre

 

Les membres Desjardins visitant la France peuvent maintenant bénéficier d’un avantage intéressant. Grâce au partenariat avec le Crédit Mutuel, les frais habituellement chargés lorsque l’on retire des euros d’un guichet automatique (3 $) sont éliminés lorsque les membres utilisent l’un des 3100 guichets du Crédit Mutuel-CIC arborant le logo « EURO Automatic Cash ». C’est comme s’ils utilisaient un guichet Desjardins.

À lire, à écouter

Chez Hachette, le Guide Évasion propose les parcs nationaux de l’Ouest américain, avec le sous-titre « un guide pour les voyageurs indépendants ». C’est le sous-titre qui est gênant. Être un voyageur indépendant suppose un minimum de connaissances écrites. Ce livre est pourtant un guide comme les autres, avec certes de belles images, mais le vocable fourni est semblable à celui de tous les autres guides sur cette destination, voire plus faible. Une évasion qui a déjà été maintes fois distillée.

Chez Ulysse, une série de recueils versant dans les chemins de Compostelle. A) Sur les chemins de Compostelle ; B) Sur les nouveaux chemins de Compostelle ; C) Carnet du marcheur de Compostelle ; et D) Compostelle en poche. Les deux meilleurs sont certainement les recueils B et C. Ceux-ci donnent des détails sur les différentes haltes et points de chute.



À voir en vidéo