La cuisine des «belles-soeurs» et la passion gourmande d’Anne Fortin

Presque cachée au fond du marché Jean-Talon, avec plus de 2000 ouvrages en boutique, Anne Fortin a eu le courage de résister à la force des Costco et autres grandes surfaces qui vendent les livres moins cher qu’en librairie
Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir Presque cachée au fond du marché Jean-Talon, avec plus de 2000 ouvrages en boutique, Anne Fortin a eu le courage de résister à la force des Costco et autres grandes surfaces qui vendent les livres moins cher qu’en librairie

Épicurienne vouée à la littérature gourmande depuis 10 ans, Anne Fortin tient sa librairie au marché Jean-Talon. Elle est aussi l’auteure de plusieurs ouvrages, dont le tout dernier, qui sortira prochainement, raconte la cuisine des « belles-soeurs », personnages populaires de Michel Tremblay.

Les auteurs québécois d’ouvrages liés à l’alimentation, à la gastronomie ou à l’oenologie, qu’ils soient amateurs curieux, chefs ou spécialistes des divers métiers de bouche, affichent un grand respect pour cette femme qui prône les arts de la table.

Anne Fortin est consciente que les consommateurs sont de plus en plus renseignés en ce qui concerne l’alimentation et le vin. « Les mordus savent très bien reconnaître la qualité de la cuisine au Pérou, par exemple. De Bocuse à Ferran Adria, ou de Jacques Orhon au dernier ouvrage sur les camions de rue à Montréal, ils sont à l’affût des dernières parutions comme le seraient des accros d’Apple du plus récent modèle de la marque. »

Pourquoi les livres de cuisine se vendent-ils autant ? Selon elle, les tendances alimentaires, les émissions de télé et les chefs-vedettes contribuent grandement à la popularité de ces livres : « Les gens ont ainsi l’impression d’être plus près de ces artistes qui les font rêver et qui les transportent dans un domaine qui leur semble parfois inaccessible. Souvent, même, ils échangent entre amis sur les aliments biologiques et comparent leurs recettes ou les vins. »

Selon Mme Fortin, un livre à succès n’est pas forcément celui d’un auteur reconnu. Elle cite comme exemple l’ouvrage d’Alexandre et Marilou Champagne 3 fois par jour, paru aux éditions Cardinal, qui s’annonce déjà comme un véritable succès commercial. Une histoire qui démontre comment on peut arriver à s’intéresser à l’alimentation, réapprendre à cuisiner et aimer faire trois repas par jour.

Presque cachée au fond du marché Jean-Talon, avec plus de 2000 ouvrages en boutique, Anne Fortin a eu le courage de résister à la force des Costco et autres grandes surfaces qui vendent les livres moins cher qu’en librairie. Ce débat, qui la touche, illustre la difficulté des petites librairies à survivre au Québec.

De la Révolution tranquille aux recettes d’aujourd’hui

En choisissant Les belles-soeurs de Michel Tremblay, Mme Fortin a voulu s’inspirer des recettes qu’on utilisait dans les familles québécoises avant la Révolution tranquille. Un retour en arrière qui réconforte. Elle avait auparavant consacré un bouquin à la mise en valeur de l’érable à sucre du Québec.

L’auteure, qui consulte des milliers d’ouvrages, trouve que bon nombre de livres se ressemblent. En ressortant les recettes des familles des quartiers populaires, elle souhaite d’une certaine façon redonner vie au passé, qu’on tente trop facilement d’occulter.

En librairie dès le 13 novembre prochain, le livre d’Anne Fortin viendra titiller notre sensibilité envers le passé. Il reste à espérer que son ouvrage deviendra un véritable succès qui, à l’image des Belles-soeurs, nous rappelle qu’il n’y a pas si longtemps le Québec vivait à un autre rythme… Tranquille, vous dites ?

Librairie gourmande du marché Jean-Talon, 7070, avenue Henri-Julien, Montréal, 514 279-1742. L’ouvrage d’Anne Fortin à venir : Ainsi cuisinaient les belles-soeurs dans l’oeuvre de Michel Tremblay, éditions Cardinal.

Philippe Mollé est conseiller en alimentation. On peut l’entendre toutes les semaines à l’émission Samedi et rien d’autre à ICI Radio-Canada Première.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

Dans la bibliothèque

Les brunchs de Marie-Fleur
Marie-Fleur St-Pierre
Éditions de l’Homme
Montréal, 2014, 150 pages

Marie-Fleur St-Pierre est depuis 10 ans la chef du restaurant de tapas Le Tapeo et copropriétaire du restaurant espagnol Meson. Avec son livre, elle nous invite à partager ses recettes favorites et ses coups de cœur. Un clin d’œil au soleil de la Méditerranée avec des produits d’ici qui donnent envie de bruncher avec Marie-Fleur.

Découverte

La grande dégustation de Montréal, le grand rassemblement en ce qui concerne le monde des vins, des bières et des spiritueux, se déroulera à la Place Bonaventure les 7 et 8 novembre prochains. Cette année, l’Afrique du Sud est le pays invité, avec des vins à découvrir, et les chocolats sont à l’honneur avec le merveilleux chocolatier de la rue Fleury à Montréal, Yves Bonneau, qui concocte des chocolats fins pour l’occasion.