Le style, à la Montréal

Détail de la collection Inside Out de cintres et crochets pour le vestibule de la firme TOMA Objets.
Photo: Jonathan Dorthe Détail de la collection Inside Out de cintres et crochets pour le vestibule de la firme TOMA Objets.
La tendance à la cocréation et au cobranding observée depuis quelques années dans les grandes manifestations internationales du monde du design semble enfin vouloir s’imposer chez nous. La plus récente édition de Haut + Fort – Le marché design, qui a eu lieu pour la troisième année du 23 au 25 mai dernier au Centre de design de l’UQAM, a séduit et convaincu les amateurs de design.

La designer Anne Thomas, de TOMA Objets + Thomas design, est une visionnaire qui a su rassembler et mobiliser plus d’une trentaine de créateurs derrière ce collectif qui vise à rapprocher le public des designers et à commercialiser leur production, dans un environnement stylé et convivial. Mobilier, luminaires, objets et accessoires de maison, textile et papeterie étaient au rendez-vous et affichaient une esthétique contemporaine, une saveur et une identité reconnaissables et uniques.

Cet expo-marché a également bien marié les designers connus et émergents, tous regroupés autour du fil conducteur de l’originalité, de la modernité et de la qualité. Cette nouvelle vitrine du design québécois actuel ne se contente pas d’être un bel exercice de style, elle nous a aussi permis d’assister au lancement de la coopérative ETABLI, un projet audacieux initié par le designer et professeur à l’UQAM André Desrosiers.

Le codéveloppement

Cette coopérative de plusieurs intervenants du milieu du design et des affaires a dévoilé à cette occasion ses premières réalisations, toutes plus intéressantes les unes que les autres, cela s’inscrivant parfaitement dans la mouvance du codéveloppement. Les organisateurs de HAUT + FORT se sont également impliqués avec le Bureau du design de la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications afin de concevoir le catalogue Code souvenir Montréal et la boutique, un magnifique écrin qui exposait et vendait les créations de 41 designers montréalais lors de l’événement C2MTL, qui s’est déroulé du 27 au 29 mai dernier.

La boutique éphémère proposait ainsi plus de 150 produits allant des objets pratiques aux accessoires de mode, et même des denrées comestibles, qui apposaient une signature distinctive en portant un regard griffé, neuf et pertinent sur l’image de marque de Montréal, Ville UNESCO de design. C’est avec des interventions de cette envergure, ciblées et répétées, que nous arriverons à imposer et à positionner avec panache notre design, non seulement au Canada mais aussi à l’ensemble de la planète.

Les initiateurs du changement

Montréal a du style ; du Mile-End au Vieux-Montréal, du Plateau à Griffintown, notre créativité s’exprime tous azimuts. La fébrilité de vouloir se faire voir et se faire entendre est perceptible partout, on sent le momentum et le désir de chacun de collaborer et de faire preuve de solidarité pour enfin tenter de penser différemment et de faire les choses autrement, afin de se rendre incontournable.

Coup sur coup, à quelques jours d’intervalle, ces deux manifestations ont présenté brillamment l’art de vivre montréalais unique et authentique sous un nouveau jour, en magnifique symbiose et finalement débarrassé de ses sempiternels clichés. On semble avoir compris ultimement que les designers et les artistes de tous les horizons sont les vrais initiateurs du changement.

Pour réussir ce grand virage design, il faudra nous différencier, nous réinventer, nous faire rayonner, à l’image du cinéma québécois. Sans oublier d’aller se faire voir ailleurs pour répandre la bonne et belle nouvelle, puis se hasarder à dévoiler son style haut et fort. Pour obtenir ce qu’on n’a jamais eu, il faut peut-être oser faire ce qu’on n’a jamais fait.

---

Le carnet

Paroles, paroles, paroles?

Les mots et les commentaires de Karl Lagerfeld sont parfois irrévérencieux, impertinents, paradoxaux, mais toujours inspirants, brillants et pleins d’humour. Patrick Mauriès et Jean-Christophe Napias ont eu la bonne idée de les réunir dans un fort beau livre édité chez Flammarion, Le monde selon Karl. Le couturier devenu une véritable icône a des propos qui décoiffent à coup sûr et une opinion sur tout : la célébrité, la création, la provocation, le luxe, le style, Chanel et Lagerfeld lui-même, c’est génial.

Plus qu’un guide, une référence

Après des études très poussées en gestion et design de mode, la jeune passionnée Annie Cyr vient de publier un ouvrage important et bien documenté qui vient combler un vide : Le guide des fibres textiles. Il s’agit d’un travail impeccable, concis et rigoureux qui décrit avec clarté les caractéristiques des fibres cellulosiques, comme le coton ou le lin, autant que des fibres protéiques, comme la laine ou la soie. C’est tout un monde de découvertes qui nous est ainsi proposé. Le GFT s’impose déjà comme un manuel de référence indispensable.

Le festival Mode & Design s’éclate

Le 14e festival Mode & Design promet de nous en mettre plein la vue en défilant désormais sur la prestigieuse Place des festivals, à Montréal. C’est sous la présidence d’honneur de Nathalie Rykiel, l’âme de la maison Sonia Rykiel, que se déroulera cette grande fête de la mode et du design du 20 au 23 août prochain. Cette femme d’exception présentera au public, dans une forme « grande entrevue », une conférence sur les thèmes de l’élégance, de l’allure et du style, suivie d’une séance de signatures de son livre L’élégance. Un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.