Bulletin de l’opposition

Fatima Houda-Pepin (La Pinière) a non seulement eu le courage de déroger à la ligne de son parti sur le port de signes religieux, mais elle a même forcé son chef à une humiliante volte-face. A

 

Si Françoise David (Gouin) est devenue la chouchoute des Québécois, selon le dernier baromètre de Léger Marketing, c’est probablement parce qu’elle donne l’exemple de ce que pourrait être la politique faite autrement, ne serait-ce que dans le ton. Les résultats des élections partielles de lundi sont encourageants pour son parti. A

 

François Bonnardel (Granby) peut s’enorgueillir d’être responsable de la modernisation d’une Loi sur les mines plus que centenaire. Un bel exemple de l’opposition constructive que prétend offrir la CAQ. B

 

Dans le bulletin de juin, j’avais reproché à Hélène Daneault (Groulx) d’avoir entraîné l’Assemblée nationale dans un mauvais procès du directeur général du CHUM, Christian Paire. Le dernier rapport du vérificateur général a démontré qu’elle avait raison. B

 

François Legault a connu un succès d’estime avec son livre sur le Projet Saint-Laurent et il est efficace à l’Assemblée nationale. Pourtant, son parti n’arrive toujours pas à repasser la barre psychologique des 20 % dans les intentions de vote. Expliquer par le cynisme des électeurs le résultat famélique de la CAQ dans Viau, où elle a terminé derrière QS et ON, était un peu court. B–

 

Pierre Paradis (Brome-Missisquoi) est devenu un homme de confiance de Philippe Couillard et le mentor du rat pack libéral. Il a toujours vu la politique comme un combat de ruelle, mais envoyer un huissier au ministre des Finances pour le traîner en commission parlementaire était nettement exagéré. B–

 

♦♦♦

 

Même si Pierre Moreau (Châteauguay) montre de belles dispositions, le métier de leader parlementaire requiert un certain apprentissage. Il s’est fait rouler par son vis-à-vis péquiste, Stéphane Bédard, dans le débat sur le projet de loi sur les mines. Après l’avoir vu déchirer sa chemise, il était un peu déroutant de voir les libéraux l’appuyer. C

 

La CAQ mise beaucoup sur Christian Dubé (Lévis), mais il demeure désespérément inconnu de la population. Pour des comptables, il est peut-être facile de réduire de 2 milliards les dépenses de l’État en claquant des doigts, mais M. Dubé et son chef semblent oublier que la politique est l’art du possible. C

 

S’il devient ministre de la Justice, l’ancien bâtonnier du Québec, Gilles Ouimet (Fabre), va-t-il rendre publics les avis juridiques du gouvernement, qui ont toujours été confidentiels, comme il a réclamé ceux qui concernent la charte de la laïcité ? C–

 

Pendant des semaines, Christine St-Pierre (L’Acadie) a talonné Maka Kotto afin qu’il légifère sur le prix du livre. Quand il s’est enfin décidé à agir, elle a encore trouvé à redire. Déconcertant. C–

 

Un ancien ministre ne devrait pas conserver le même dossier dans l’opposition. Yves Bolduc (Jean-Talon) ayant appuyé la candidature de Christian Paire à la direction du CHUM, le PLQ a été condamné au silence sur le rapport du vérificateur général. C–

 

Rita de Santis (Bourassa-Sauvé) n’a pas contribué à dissiper l’impression déjà trop répandue que l’Assemblée nationale est un théâtre de vaudeville en s’y présentant avec un crucifix des plus ostentatoires au cou. C–

 

♦♦♦

 

Marc Tanguay (Lafontaine) croyait avoir fidèlement traduit la position de son chef en déclarant qu’une femme portant le tchador pourrait très bien être candidate pour le PLQ. Quand M. Couillard a fait volte-face, il a goulûment avalé la couleuvre. D

 

Jacques Duchesneau (Saint-Jérôme) s’est aventuré en terrain marécageux, et y a entraîné son chef, en reliant une subvention accordée par André Boisclair à sa consommation de cocaïne. Ses appels du pied répétés à Denis Coderre pour qu’il lui offre le nouveau poste d’inspecteur général de Montréal en sont devenus gênants. D

 

Jean-Marc Fournier (Saint-Laurent) ne s’est jamais signalé par son élévation d’esprit, mais sa comparaison entre la « Nuit de cristal » de novembre 1938 en Allemagne nazie et le projet de charte de la laïcité était particulièrement vicieuse. E

 

Pierre Marsan (Robert-Baldwin) a signé son arrêt de mort politique en adressant à la communauté sépharade de l’ouest de Montréal une lettre de sollicitation dans laquelle il établissait avec une rare maladresse un lien entre les dons au PLQ et l’octroi de places en garderie par le gouvernement Charest. E

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

18 commentaires
  • Normand Carrier - Abonné 14 décembre 2013 07 h 33

    Trois questions monsieur David ....

    Lorsque vous avez attribué la différence des résultats des deux deniers sondages a la surreprésentation des francophones , ou aviez-vous pris votre information , avant que Youri Rivest vous indique que vous aviez tord ? Dans votre imagination ou quelqu'un vous l'avait soufflé a l'oreille !!!!!
    Madame Houda-Pépin semblait très mêlée lors de la dernière entrevue qu'elle a donné a R-C ..... Allons-nous savoir un jour sa position ? Cette seule position lui mérite un A , surprenant pour une députée totalement effacée le reste du temps ....
    Madame David se mérite un A car elle arrive haut dans le palmares et a le <bon ton>.... Comment expliquer que Bernard Draiville qui défend la charte jour après jour et qui a aussi le <bon ton> jour après jour s'est mérité un B ?

  • Pierre Vincent - Inscrit 14 décembre 2013 07 h 47

    Un A à Houda-Pépin ?

    Votre biais est trop évident M. David, vous donnez un A à la seule députée qui a fait mal paraître son chef au cours de la dernière session. C'est le bulletin de l'opposition que vous faites ici, pas celui du gouvernement...

    • Louka Paradis - Inscrit 15 décembre 2013 15 h 29

      Et pourquoi pas un bulletin des journalistes ? Je crois que ce serait une excellente idée ! Il y en a plusieurs qui auraient des surprises. Et pas des meilleures... Ce serait vraiment bénéfique pour notre démocratie malmenée. Il pourrait y avoir : la plume d'or (toutes catégories), la plume d'argent (économie), la plume fontaine (verbiage et ragots), la plume de paon (prétention), la plume d'autruche(rectitude politique), la plume au vent(superficialité), la plume alerte, la plume fontaine, la plume épointée, le plumeau(enquêtes et judiciaire), etc.

      Louka Paradis, Gatineau

  • Yvon Bureau - Inscrit 14 décembre 2013 08 h 12

    E pour les 25 libéraux

    qui ont voté contre l'Adoption de principe du PL52 concernant les soins de fin de vie, le 29 octobre dernier.

    Ils ont mis en danger tout le riche et le compatissant travail de près de quatre années de travail parlementaire remarqué, remarquable et apolitique.

    Et tout cela pendant que près de 80% de la population et que la grande majorité des corporations professionnelles, des organismes et des établissements concernés y sont favorables.

    Heureusement, après la bonification du PL52, ils auront une chance de se reprendre au vote final. Par compassion. Par solidarité. Pour plus de dignité et de sérénité. Pour plus de respect des valeurs et des choix de chaque finissant de la vie. Pour un mieux-être des soignants et des établissements de santé et des services sociaux. Pour une plus grande paix sociale.

  • Dominic Leduc - Abonné 14 décembre 2013 08 h 37

    Et Nathalie Roy????

    Vous avez oublié de parler de la députée de Montarville. Mme Nathalie Roy a fait du bon travail pour la CAQ dans le dossier de la Charte. C'est un bizarre oublie de votre part.

    Simon Leduc.

    • Léandre Nadeau - Inscrit 14 décembre 2013 17 h 15

      Je me rappelle de son gallon à mesurer lors de sa première intervention sur la Charte et de toutes les autres où elle s'est opposée à la Charte...
      Pas sûr que c'est du bon travail

  • Jean Desbiens - Inscrit 14 décembre 2013 09 h 30

    Très généreux M. David

    Surtout pour Mme David et M. Paradis. C'est plutôt M. Khadir qui aurait mérité ce <A>. Il a toujours su (ou presque) être constructif dans ces critiques envers le gouvernement et inclure des pistes de solutions dans ces commentaires. Mme David au contraire, s'oppose pour s'opposer sans discernement. Elle en veut au Parti Québecois depuis la marche des Roses et son but premier est de lui nuire au maximum et rien d'autre. Dites-moi un sujet où elle a été d'accord avec le gouvernement durant toute la session à part les motions unanimes. Je cherche encore. Tant qu'à M. Paradis, je ne comprends pas encore. Un député silencieux pendant 9 ans et qui se réveille maintenant qu'il est dans l'opposition. Il n'a pas vu ce que son parti a fait durant toutes ces années?

    • Roland Berger - Inscrit 14 décembre 2013 10 h 35

      L'explication pour Monsieur Paradis est toute simple. Jean Charest le détestait. Il l'a tassé dans le coin, espérant que le population de sa circonscription le suivrait dans ce choix. Mauvais calcul !
      Quant à votre acharnement contre Madame David, il tient de l'aveuglement volontaire. Tendez l'oreille et l'esprit à la fois. Cette dame ne mérite pas un tel jugement.

    • Mario Jodoin - Abonné 14 décembre 2013 12 h 16

      Aide juridique : Québec solidaire salue la hausse des seuils d’admissibilité

      «« Il était temps que soit corrigée cette injustice et nous ne pouvons que nous en réjouir. J’aurais aimé un échéancier d’application plutôt que d’attendre en juin 2015 pour que l’annonce du ministre St-Arnaud soit réellement effective », explique Françoise David de Québec solidaire.»

      http://www.quebecsolidaire.net/aide-juridique-queb

    • Mario Jodoin - Abonné 14 décembre 2013 13 h 06

      Un autre?

      Mourir dans la dignité: Québec solidaire salue le dépôt du projet de loi

      «Françoise David, députée de Gouin et porte-parole parlementaire, estime pour sa part que le projet de loi issu du rapport de la Commission est équilibré et balise correctement l’aide à mourir en mettant en place les garde-fous nécessaires pour éviter les abus.»

      http://www.quebecsolidaire.net/mourir-dans-la-dign