Vos finances - Banque et assurances s’activent avant la hausse attendue des taux

La Banque Royale hausse ses taux hypothécaires et l’Industrielle Alliance annonce une nouvelle assurance vie universelle. Les institutions commencent à adapter leur offre à cette hausse des taux d’intérêt que tous anticipent.


Vendredi, la Banque Royale est devenue la première institution financière à annoncer une modulation de sa grille de taux hypothécaires depuis la chute des cours obligataires le mois dernier. Selon le communiqué, les taux sont augmentés entre 10 et 20 points de base pour les hypothèques à échéance fixe d’un à cinq ans. Le taux promotionnel de l’échéance la plus populaire, celle de cinq ans, passe de 3,09 % à 3,29 %. Le taux régulier de cette échéance est de 5,14 %.


La Royale est la première à faire écho à ce jeu de rééquilibrage des portefeuilles observé en mai, dans l’anticipation d’une remontée du loyer de l’argent. Du moins, les grandes manoeuvres semblent amorcées en vue d’un changement de registre dans la politique monétaire des banques centrales. Surtout aux États-Unis, avec la fin de l’assouplissement monétaire exceptionnel, prévue désormais pour s’enclencher en septembre. Tous les yeux sont donc rivés sur la performance de l’économie américaine, qui pourrait renouer avec la croissance accélérée au deuxième semestre. Et les données sur le chômage de mai, indiquant que cette économie a continué à créer des emplois en mai, à un rythme modeste mais plus soutenu qu’attendu.

 

Assouplissement exceptionnel


Il était indiqué la semaine dernière que, pour les analystes de la Financière Banque Nationale, la Réserve fédérale pourrait commencer à « réduire la voilure » de son assouplissement quantitatif dès septembre prochain. Au Mouvement Desjardins, on rappelait que, si cet assouplissement exceptionnel a entraîné une prime de risque anormalement faible, tout signe de ralentissement pourrait avoir l’effet inverse. À titre d’exemple, l’obligation du Trésor américain de 10 ans a pris 54 points de base en mai, sous le jeu des anticipations. Une hausse additionnelle, de quelque 70 points, apparaît dans les cartes d’ici le premier trimestre de 2014. Des poussées de quelque 100 à 120 points de base pourraient se manifester sur les échéances les plus lointaines, de cinq et de dix ans.


Outre la Royale, qui a joué sur sa grille de taux hypothécaires, l’Industrielle Alliance a également posé des gestes en proposant, à la fin de mai, une nouvelle police d’assurance vie universelle conçue pour faire bénéficier le détenteur de la prochaine hausse des taux.

 

Hausses tarifaires


Dans sa dernière édition, le magazine spécialisé Conseiller rappelle que ce type de produit, qui combine une assurance vie et une composante placement souvent à taux garanti, a particulièrement souffert ces dernières années de la faiblesse persistante des taux d’intérêt. En perte de vitesse depuis 2011, son prix s’est apprécié sensiblement. Le magazine fait ressortir que le maintien des taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas a forcé les assureurs à augmenter leur tarification pour les produits permanents au cours des trois dernières années. Tout au plus la demande pour la vie universelle a pu s’alimenter d’une diminution de l’offre pour l’assurance temporaire 100 ans en raison de coûts élevés et de faible rentabilité sur ces derniers produits.


En fait, tous les véhicules du type assurance vie permanente à primes nivelées ou garanties à vie ont subi plusieurs hausses tarifaires au cours des dernières années. « Lorsque les compagnies d’assurances acquièrent des obligations à long terme pour garantir les contrats d’assurance émis, elles ne peuvent plus espérer obtenir des rendements similaires à ceux d’il y a cinq ans, et encore moins à ceux d’il y a 10 ou 20 ans », a résumé Conseiller.


Avec la hausse attendue, l’Industrielle Alliance voit l’occasion de redonner un élan à son assurance vie universelle en promettant une réduction de prime si les taux d’intérêt à long terme venaient à augmenter. L’institution fait miroiter des primes moindres que les produits d’assurance vie permanente à primes nivelées et garanties à vie, pour proposer également une économie additionnelle dès la 11e année advenant une augmentation des taux d’intérêt à long terme. « Après les 10 premières années du contrat, la prime est établie en fonction d’une formule spécifiée initialement au contrat et basée sur un indice de référence. Cet indice est égal à la moyenne des rendements des obligations provinciales à long terme des cinq dernières années », a présenté l’Industrielle Alliance.


Du bon marketing au bon moment.

À voir en vidéo