Les vins de la semaine - 12 avril 2013

La belle affaire
Château Mezain 2012 Bordeaux
(13,20 $ — 10863344)
 
Le type de sauvignon blanc bien sec à écluser les pieds dans le sable sur une plage du Bassin d’Arcachon, en compagnie de trois douzaines d’huîtres et d’un ami qui les ouvre pour vous. Ça sauvignonne ici sans verdeur, avec autant de simplicité que de légèreté, avec ce final évoquant le pamplemousse. (5) ★★1/2
 
Le pinot noir
Burg Ravensburg 2009 Pinot Noir
(33,50 $ — 11207779)
 
Au moment de mettre sous presse, le site saq.com affichait, sur un total de 6745 rouges, seulement deux, oui, deux vins allemands. Honteux. Ce rouge riche et bien étoffé de Claus Burmeister intéressera les amateurs du célèbre cépage. Maturité complète, sans être lourd, avec cette vitalité minérale typique. À découvrir ! (5 +) ★★★1/2 ©
 
La primeur en blanc
Muros Antigo 2011, Alvarinho Vinho Verde, Portugal 
(19,30 $ — 11612555)
 
Pas du tout le vin vert crispant à vous disloquer la mâchoire, plutôt l’essence même de ce magnifique cépage qu’est l’alvarinho entre les mains d’Anselmo Mendes. Bien sûr que ça vous met la bouche en cul-de-poule, mais tant de vitalité et d’expression a un prix : celui de siffler la bouteille ! (5) ★★★

La primeur en rouge
Château Les Bouysses 2009 Cahors, France 
(18,10 $ — 972489)
 
J’aime ce vin car il y a ici de ce cahors à l’ancienne mais révélé, voire actualisé, sans effets de mode. La couleur est profonde comme il se doit, les arômes discrets, bien tassés, presque paresseux dans ce millésime solaire, avec ce qu’il faut d’acidité pour permettre de le mâcher longuement. Cassoulet ? (5 +) ★★★ ©

L’émotion
Riesling 2011, Dr Bürklin-Wolf
(21,50 $ — 11822721)
 
Au cœur du Pfalz, parmi un chapelet de 1ers et grands crus, dont le célèbre Kirchenstück, cette grande maison (1597) passée en biodynamie en 2003 laisse la trame fine du terroir se préciser tout en maintenant des équilibres sucres/acidité étonnants de virtuosité. Sols légers de graves. Bien sec, floral et salin. (5 +) ★★★ ©

À voir en vidéo