C’est du sport! - Le secteur privé

On n’était en effet pas encore passé de midi à quatorze heures HAE que Lindsey Vonn, la championne skieuse alpine, annonçait urbi et orbi dedans son média de réseautage social que bien voilà, Tiger et Woods et elle, c’était désormais plus que de l’amitié. Une révélation d’autant plus stupéfiante que tout le monde était déjà au courant, depuis que l’excellente publication allemande Bild avait révélé en janvier que les deux tourtereaux avaient passé une nuit ensemble dans un luxueux hôtel de Salzbourg, en Autriche.


Woods a corroboré les dires de Vonn, lui qui a beaucoup mieux joué au golf récemment que dans la foulée de son précédent divorce, ce qui incite le fin analyste de la psyché humaine à penser qu’il a l’âme en paix dans sa vie générale. « Lindsey et moi sommes amis depuis quelque temps, mais au cours des derniers mois, nous nous sommes rapprochés et nous nous fréquentons maintenant, a-t-il écrit un peu partout. Nous vous remercions de votre soutien et de votre respect de notre vie privée. Nous voulons poursuivre notre relation en privé, comme un couple ordinaire, tout en continuant nos carrières d’athlètes. »


Évidemment, la notion de « couple ordinaire » peut s’avérer dans ce cas particulier difficile à saisir, surtout si vous avez personnellement la chance de former avec votre douce moitié un couple extraordinaire ; il va falloir que j’en glisse mot à mon psy. Mais une conclusion provisoire incontournable peut être établie : si vous voulez que les gens respectent votre vie privée, faites-en donc étalage dans les Internets.


Cela étant, qu’advient-il des révélations du National Enquirer, qui rapportait pas plus tard que l’autre fois que Tiger s’était mis à genoux devant son ex, Elin Nordegren, pour qu’elle revienne avec lui et qui lui avait même offert une clause anti-adultère d’une valeur de 350 millions de dollars ? Jouerait-il sur deux tableaux, le bougre ? Comme disait Janette, on veut savoir.


***


Si vous le voulez bien, demeurons dans le secteur conjugal tout en observant une manière différente de procéder qui pourrait vous convenir si vous ambitionnez de former un jour la moitié d’un couple hors de l’ordinaire. Il s’agit de Ryan Lochte, le nageur américain qui serait indubitablement beaucoup plus célèbre si Michael Phelps n’avait pas décidé d’exister, gagnant de quatre médailles à Pékin et de cinq à Londres.


Peut-être vous en souviendrez-vous, la propre mère de Lochte avait confié devant les caméras du réseau NBC l’été dernier que son fils était tenu très occupé par sa natation et n’avait en conséquence pas vraiment le temps d’entretenir une liaison durable avec une dame. Il multipliait donc, avait relaté maman, les aventures d’un soir seulement ou de quelques jours max. Lochte lui-même déclare qu’il ne compte plus les femmes inconnues qui se présentent à lui et lui disent qu’elles veulent l’épouser et avoir son enfant.


Mais bien qu’il se prépare pour les Championnats du monde qui auront lieu en juillet et août à Barcelone et qu’il garde un oeil sur les Jeux de Rio de 2016, voici que Lochte est désormais prêt à se caser. « Je veux trouver la personne parfaite, avec laquelle je passerai le reste de ma vie. Quelqu’un en qui j’aie confiance et avec qui je pourrai tout partager. »


Et quelle est la meilleure façon de dénicher la perle rare, d’après vous ? En plein cela : en participant à une émission de télé-réalité. Ça s’appellera What Would Ryan Lochte Do ?, et le nageur y rencontrera une série de candidates en qui il pourra, sachons l’espérer, avoir pleinement confiance.


Ensuite de quoi, il faudra respecter sa vie privée.

À voir en vidéo